Monde: Afghanistan: les talibans libèrent deux otages américain et australien - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde Afghanistan: les talibans libèrent deux otages américain et australien

20:01  19 novembre  2019
20:01  19 novembre  2019 Source:   rfi.fr

"On n'aurait jamais dû intervenir en Afghanistan", regrette le père d'un soldat mort en 2008

  Il y a plus de 11 ans, le 18 août 2008, dix soldats français étaient tués en Afghanistan, dans l’embuscade d’Uzbin. Parmi eux, Damien Buil. Son père, Jean-François, sera présent lors de l’inauguration à Paris du monument en hommage aux militaires morts en opération extérieure. Il était invité de la matinale de Pierre de Vilno à 7h40. Le président de la République inaugure, lundi 11 novembre, un monument en hommage aux militaires morts en opération extérieure, dans le parc André Citroën à Paris. Sur les 90 soldats tués en Afghanistan, dix l'ont été dans un raid mené par les talibans, Damien Buil fait partie des victimes.

L'échange avait été promis par le président afghan Ashraf Ghani (ici le 9 juillet 2018). © WAKIL KOHSAR / AFP L'échange avait été promis par le président afghan Ashraf Ghani (ici le 9 juillet 2018).

Les talibans ont libéré ce mardi 19 novembre deux otages qu'ils avaient capturés il y a plus de trois ans, l'un Américain et l'autre Australien, en échange de la libération de trois talibans hauts gradés.

L’Américain Kevin King et l’Australien Timothy Weekes ont pu quitter la province de Zabul à bord d’un hélicoptère américain. Il y avait urgence. Selon plusieurs sources, Kevin King est gravement malade. Les deux universitaires avaient été kidnappés le 7 août 2016, alors qu’ils quittaient l’Université américaine de Kaboul.

L’Afghanistan s’apprête à libérer trois prisonniers talibans contre deux otages

  L’Afghanistan s’apprête à libérer trois prisonniers talibans contre deux otages Deux professeurs occidentaux enlevés par les talibans en Afghanistan en 2016 pourraient être libérés prochainement. C’est ce qu’a laissé entendre le président afghan Ashraf Ghani mardi 12 novembre. Cette libération s’effectuerait dans le cadre d’un échange avec trois prisonniers de haut rang, dont un leader du réseau extrémiste Haqqani. Avec notre correspondante à Islamabad, Sonia Ghezali Les trois prisonniers talibans appartiennent au réseau Haqqani, une branche armée importante du mouvement taliban, responsable de nombreux attentats particulièrement meurtriers en Afghanistan.

« Nous prions pour que les deux hommes se rétablissent complètement après avoir enduré des conditions très dures de captivité », a déclaré dans un communiqué la porte-parole de la Maison Blanche Stephanie Grisham. Les deux professeurs de l'Université américaine à Kaboul « reçoivent actuellement des soins médicaux », a-t-elle précisé.

Leur libération a été permise par le président afghan Ashraf Ghani qui s'était engagé à libérer trois prisonniers talibans en échange de ces otages occidentaux. Il avait annoncé le 12 octobre que cette décision « très difficile » était la « condition principale pour démarrer des négociations officieuses » en vue de mettre fin au conflit qui ravage le pays depuis 18 ans.

Les trois hauts responsables talibans – Anas Haqqani, Mali Khan et Hafiz Rashidau Haqqani – ont été transportés à Doha, où se trouve le bureau politique des talibans. Ces trois prisonniers libérés appartiennent au réseau Haqqani, une branche armée importante de la rébellion talibane. Elle est qualifiée de « terroriste » par Washington et accusée d'avoir commis certains des attentats les plus sanglants en Afghanistan depuis l'invasion américaine.

Afghanistan: Trump annonce la reprise des négociations avec les talibans .
Visite surprise de Donald Trump en Afghanistan à l’occasion de la fête de Thanksgiving ce jeudi 28 novembre. Le président a partagé la traditionnelle dinde avec les troupes stationnées sur la base aérienne de Bagram. Donald Trump a aussi rencontré son homologue afghan. Le président Ashraf Ghani et annoncé la reprise du dialogue avec les talibans. Avec notre correspondant à San Francisco, Eric de Salve « Je ne voudrais être nulle part ailleurs qu’ici avec les meilleurs soldats de la planète pour fêter Thanksgiving », jure Donald Trump. En pleine campagne, le président américain foule le sol afghan pour la première fois de son mandat.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!