Monde: Athènes va remplacer les plus gros camps de migrants par des structures fermées - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde Athènes va remplacer les plus gros camps de migrants par des structures fermées

16:10  20 novembre  2019
16:10  20 novembre  2019 Source:   rfi.fr

Pékin soutient Athènes dans son combat pour récupérer les frises du Parthénon

  Pékin soutient Athènes dans son combat pour récupérer les frises du Parthénon Le président chinois Xi Jinping, en visite à Athènes, a déclaré soutenir la Grèce pour le retour des fameuses frises du Parthénon, conservées au British Museum à Londres. © Fournis par France Télévisions Le président chinois Xi Jinping a affiché mardi 12 novembre son soutien à la Grèce, lors d'une visite d'Etat de trois jours à Athènes, pour le rapatriement des frises du Parthénon exposées actuellement au British Museum à Londres.

Un camp sauvage aux conditions de vie catastrophiques. Dans le camp , on comptait une majorité de Kurdes Irakiens, d’Afghans, d’Iraniens, de Pakistanais et de Le ministre de l’Intérieur a estimé dans un communiqué que la réouverture d’un camp encadré par les autorités «conduirait à conforter, dans

De nombreuses questions fusent, de la part des migrants , hommes et femmes, qui sont évacués du camp de fortune du canal Saint-Martin. Il s'agit d'un des deux derniers grands campements parisiens évacués en ce lundi 4 juin par les forces de l'ordre, le second étant situé à porte de la Chapelle.

Des migrants du camp de Moria remplissent des bouteilles d'eau à côté d'une pile de déchets sur l'île de Lesbos, le 2 octobre 2019. © REUTERS/Elias Marcou Des migrants du camp de Moria remplissent des bouteilles d'eau à côté d'une pile de déchets sur l'île de Lesbos, le 2 octobre 2019.

Athènes a annoncé mercredi la fermeture prochaine des trois plus grands camps de migrants sur les îles égéennes de Lesbos, Samos et Chios, et leur remplacement par des structures fermées triplant les capacités d’accueil, qui restent toutefois insuffisantes.

« Décongestionner les îles est la priorité à ce stade », a déclaré le coordinateur spécial du gouvernement pour les migrations, Alkiviadis Stefanis, lors d’une conférence de presse. Les trois camps surpeuplés de Lesbos, Samos et Chios, qui abritent actuellement plus de 27 000 migrants pour une capacité totale de 4 500, seront fermés à une date qui n’a pas été précisée. Pour les remplacer, des structures fermées de 5 000 places chacune seront érigées sur ces trois îles proches de la Turquie, a précisé M. Stefanis. Soit 15 000 places au total.

Vingt-cinq migrants découverts dans un conteneur réfrigéré sur un ferry vers la Grande-Bretagne

  Vingt-cinq migrants découverts dans un conteneur réfrigéré sur un ferry vers la Grande-Bretagne Trailer de Les enfants d'Isadora, por Damien Manivel. Más información en http://www.cinemaldito.com

Dans le cadre de l'opération "Le Climat et Moi", vous nous avez posé vos questions sur le climat. L'un ou l'une d'entre vous s'est demandé qui sont, statistiquement et physiquement, les plus grands pollueurs sur la planète ? Peut-on trouver la liste des usines les plus polluantes ? Newsletter info.

Illustration : un camp de réfugiés à Lesbos, en Grèce. En Grèce, des milliers de migrants mineurs Parmi les 18 000 migrants mineurs présents sur le sol grec en 2017, environ 4 000 sont isolés Dans le cadre d'un documentaire à paraître prochainement, RT a rencontré à Athènes l’un de ces jeunes

Des demandeurs d’asile enfermés

Au lieu d’être autorisés d’aller et venir librement sur les îles, les demandeurs d’asile seront enfermés à l’intérieur des nouveaux camps, le temps de les identifier, d’étudier leur statut et de décider leur relocalisation ou leur retour en Turquie, a-t-il ajouté.

►À lire aussi : Bonjour l'Europe - En Grèce, le Parlement examine un projet de loi au droit d'asile

Les deux autres camps de Kos et Leros, dont les conditions sont moins dramatiques, seront rénovés et élargis, a-t-il précisé. Le gouvernement grec de Kyriakos Mitsotakis a commencé à transférer des centaines de demandeurs d’asile des îles égéennes vers le continent, avec l’objectif d’en relocaliser 20 000 d’ici la fin 2019. Mais la grogne monte chez les habitants du continent. Et des centaines d’exilés continuent d’affluer quotidiennement.

La Grèce va remplacer ses trois plus gros camps de migrants par des structures fermées

  La Grèce va remplacer ses trois plus gros camps de migrants par des structures fermées Selon le gouvernement grec, le pays vit sa "pire période migratoire" depuis l'accord UE-Turquie en 2016.

La situation dans le camp de réfugiés de Thiva, à 50 km au nord d’ Athènes , ne cesse de se détériorer. Manque de nourriture, d’assistance médicale, isolement : depuis quelques mois, les occupants du camp organisent régulièrement des manifestations pour protester contre leurs conditions de vie.

Cohue lors de l’opération d’évacuation des migrants du campement de Stalingrad, le 4 novembre. Les associations de riverains, qui aident les migrants depuis l’été 2015, aussi bien lors des opérations récurrentes de police que pour la nourriture, étaient les plus dubitatives à propos de l’hébergement

40 000 migrants arrivés en quatre mois

Le ministère de la Protection du citoyen a annoncé pour sa part que 40 000 personnes étaient arrivées en Grèce ces quatre derniers mois. Plus de 1 350 personnes sont arrivées sur les cinq îles de la mer Égée le week-end dernier, selon les garde-côtes grecs.

Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a accusé l’Union européenne de considérer la Grèce et les autres pays d’entrée en Europe comme « des parkings bien commodes pour les réfugiés et les migrants ».

L’Union européenne « ignore le problème » de la recrudescence des arrivées de migrants en Grèce, a-t-il fustigé dans une interview au journal allemand Handelsblatt. « Cela ne peut pas continuer ainsi ».

Plus de 32 000 personnes vivent actuellement dans des conditions misérables dans les cinq « hot-spots » de Lesbos, Samos, Leros, Chios et Kos (camps où sont effectués leurs enregistrements), pour une capacité théorique de seulement 6200.

(Avec AFP)

Union européenne - Libye : "Cachez ces migrants que je ne saurais voir!" .
En Libye, la rétention anti-migrants pour l'Europe fonctionne, mais Bruxelles en déplore les conséquences. © Fournis par Franceinfo Le HCR par la voix de son chef, Filippo Grandi, s’offusque d’un article du journal britannique the Guardian. Ce dernier a eu accès à un rapport de l’Union européenne alarmant quant à la situation des migrants retenus en Libye. Le rapport est particulièrement sévère sur la situation des centres de détention des réfugiés.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 3
C'est intéressant!