Monde: À la Une: la Colombie craint la violence pour cette journée de grève générale - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde À la Une: la Colombie craint la violence pour cette journée de grève générale

20:10  21 novembre  2019
20:10  21 novembre  2019 Source:   rfi.fr

Fin de la grève des footballeuses espagnoles

  Fin de la grève des footballeuses espagnoles ¡ Hasta la victoria siempre ! Les footballeuses espagnoles, qui avaient lancé ce week-end une grève illimitée pour faire avancer les négociations sur leurs conditions de travail, ont obtenu gain de cause. 1️⃣ Nuevo acto de mediación en @FundacionSIMA entre los agentes negociadores del Convenio Colectivo para las futbolistas de Primera División. Tras el éxito de la jornada de huelga, se ha llegado a un acuerdo para trabajar en la propuesta del @empleogob. #ConvenioFemeninoYa pic.twitter.

Les gens manifestent lors d'une grève nationale appelée par des étudiants, des syndicats et des groupes autochtones pour protester contre le président du gouvernement colombien Ivan Duque à Bogota le 21 novembre 2019. © Raul ARBOLEDA / AFP Les gens manifestent lors d'une grève nationale appelée par des étudiants, des syndicats et des groupes autochtones pour protester contre le président du gouvernement colombien Ivan Duque à Bogota le 21 novembre 2019.

« Prudence, beaucoup de prudence, s’il vous plaît » titre ce matin l’éditorialiste d’El Espectador. Le quotidien craint une réaction hostile de la part des autorités. Des autorités qui ont tardé à réagir et à prendre en compte les revendications des manifestants qui s’étaient mobilisés la semaine dernière à Barranquilla. Une semaine plus tard, détaille El Espectador, le pays est encore plus sous tension. Les autorités et les manifestants se regardent avec méfiance et peur. D’où cet espoir que cette journée de forte mobilisation soit pacifique et démontre qu’en Colombie on respecte la différence d’opinions. Mais les dernières déclarations du président Ivan Duque risquent de tendre encore plus la situation. Ce dernier, explique l’éditorialiste, n’a eu de cesse ces derniers temps de dire que ce mouvement était basé sur des mensonges et infiltré par des agents internationaux. D’où cette crainte qui fait l’objet de l’éditorial du jour d’El Espectador.

Colombie: l'heure de la grève nationale a sonné

  Colombie: l'heure de la grève nationale a sonné Dans un contexte agité sur le continent, de l’Équateur au Chili, la Colombie se mobilise à son tour. Le pays devrait être paralysé ce jeudi 21 novembre par une grève nationale à laquelle appellent tous les syndicats, ainsi que les forces d'opposition. Avec notre correspondante à Bogota, Marie-Ève Detoeuf Dans toutes les grandes villes de Colombie, des manifestations sont prévues contre le gouvernement ce jeudi. Ce dernier est sur les dents. Les syndicats, les étudiants, les partis d’opposition, les Indiens et même l’Église catholique appuient la grève.Les revendications sont multiples.

Deux projets de loi pour convoquer des élections en Bolivie

La présidente par intérim Janine Añez a envoyé ce mercredi au Parlement un projet de loi pour convoquer de nouvelles élections générales, un mois après le scrutin contesté remporté par Evo Morales.En fait ce n’est pas un, mais deux projets de loi qui vont être étudiés par le Sénat, détaille ce jeudi Los Tiempos. L’un a été rédigé par la nouvelle équipe dirigeante sous l’égide de Jeanine Añez, tandis que le second a été élaboré par les députés du MAS, la formation politique d’Evo Morales, majoritaire dans l’hémicycle. Les deux projets envisagent l’annulation de l’élection du 20 octobre, l’élection de nouveau membre du Tribunal suprême électoral et une convocation le plus rapidement possible de nouvelles élections. L’idée, selon Jeanine Añez, est de parvenir à un consensus national. Selon le quotidien Cambio, la présidente par intérim est prête à modifier ou enrichir ce projet de loi afin de parvenir à ce consensus, sachant que l’idée serait de convoquer des élections en avril prochain, détaille El Diario. Mais si d’aventure ces projets de loi échouent, Jeanine Añez convoquera des élections par décret, prévient Los Tiempos.

Manifestation sans précédent en Colombie contre le président Duque

  Manifestation sans précédent en Colombie contre le président Duque Des centaines de milliers de Colombiens sont descendus dans la rue jeudi, lors de manifestations d'une ampleur inédite contre le président Ivan Duque, très impopulaire après moins de 18 mois au pouvoir. Ce dernier a affirmé les avoir entendus, mais n'a pas répondu à la demande de dialogue. Rarement les Colombiens n'avaient été si nombreux à descendre dans les rues. Grévistes, syndicats, étudiants, indigènes, organisations de défense de l'environnement... Ils étaient des centaines de milliers à dénoncer, jeudi 21—novembre, les politiques du gouvernement de droite d'Ivan Duque.

Haïti : rendez-vous avec Frantz Duval, rédacteur en chef du quotidien Le Nouvelliste.

A la Une de l’actualité haïtienne ce jeudi : la fin de la visite en Haïti de l’ambassadeur des États-Unis aux Nations unies qui n’est pas parvenue à un accord avec les protagonistes de la crise politique.

Aux États-Unis, nouveau débat dans le cadre de la primaire démocrate

Un débat qui ne restera pas dans les annales, surtout pour ce qui est de la performance du favori des sondages, l’ancien vice-président Joe Biden, qui a bafouillé lors de son introduction, détaille le Washington Post. Pour la revue Politico, c’est le maire de South Bend Pete Buttigieg qui a su tirer son épingle du jeu. Un candidat que commencent à craindre les trois ténors de cette primaire, Joe Biden, Elizabeth Warren et Bernie Sanders. Il faut préciser que ce maire d’une petite localité de 100 000 habitants est en tête dans l’État de l’Iwoa, le premier État à voter dans le cadre de cette primaire. Un débat où les positions des candidats sont restées figées et au cours duquel les 10 prétendants à l’investiture se sont surtout attachés à attaquer le président Donald Trump, plutôt que de s’écharper entre eux. Prochain rendez-vous le 19 décembre à Los Angeles pour le dernier débat de cette année 2019.

Colombie : septième jour de manifestations contre le président Duque, la rue ne faiblit pas .
Les Colombiens ont participé massivement, mercredi, aux manifestations organisées au septième jour du mouvement social contre le président de droite, Ivan Duque. La rue ne faiblit pas, en Colombie. Protestant contre la gestion du président de droite, Ivan Duque, les Colombiens ont participé en masse, mercredi 27 novembre, aux manifestations organisées au septième jour d'un mouvement social inhabituel dans ce pays. Les leaders de la mobilisation entendent accroître la pression sur le chef de l'État, au pouvoir depuis à peine plus de 15 mois, et avaient également convoqué une nouvelle grève, la deuxième depuis le début de la contestation le 21 novembre.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 4
C'est intéressant!