Monde: Destitution de Trump: «J’ai bien entendu la voix reconnaissable du président» - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde Destitution de Trump: «J’ai bien entendu la voix reconnaissable du président»

00:05  22 novembre  2019
00:05  22 novembre  2019 Source:   rfi.fr

La procédure de destitution contre Trump entre mercredi dans une phase publique

  La procédure de destitution contre Trump entre mercredi dans une phase publique L’enquête pour une possible destitution de Donald Trump entre dans une nouvelle phase : les auditions devant les commissions d’enquête seront désormais publiques. Les Américains pourront ainsi suivre les témoignages à la télévision dès mercredi. Avec notre correspondante à New York, Loubna Anaki Cela faisait 21 ans que les Américains n’avaient pas été témoins en direct d’une procédure de destitution. 21 ans depuis l’affaire Bill Clinton et Monica Lewinsky. Et avant cela, la procédure contre Richard Nixon dans l’affaire du Watergate.À chaque fois, les retransmissions télévisées avaient été suivies par des dizaines de millions de téléspectateurs.

Donald Trump s'est efforcé mercredi de prendre ses distances avec l'ambassadeur américain Gordon Sondland qui a livré devant le Congrès un témoignage embarrassant dans la procédure de destitution visant le président américain. " Je ne le connais pas très bien .

• À lire aussi: Trump «envisage» de témoigner dans l’enquête en destitution qui le menace. Donald Trump , qui dit « envisager sérieusement » de Le magnat de l’immobilier jure sur tous les tons que son appel du 25 juillet avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky - lors duquel il lui a demandé

David Holmes, diplomate en poste à Kiev, aumoment où il a mimé l'ambassadeur Gordon Sondland en train de recevoir un appel du président Donald Trump. David Holmes et Fiona Hill ont témoigné devant la Chambre des représentants, le 21 novembre 2019. © REUTERS/Erin Scott David Holmes, diplomate en poste à Kiev, aumoment où il a mimé l'ambassadeur Gordon Sondland en train de recevoir un appel du président Donald Trump. David Holmes et Fiona Hill ont témoigné devant la Chambre des représentants, le 21 novembre 2019.

Les auditions publiques dans le cadre de la procédure de destitution lancée contre le président amériain Donald Trump se poursuivent devant le Congrès. Deux diplomates ont témoigné ce jeudi 21 novembre : David Holmes et Fiona Hill. L’un est diplomate en poste à l’ambassade américaine à Kiev, l’autre ancienne membre du conseil national de la sécurité de la Maison Blanche.

Destitution de Trump: les démocrates annoncent une batterie d'auditions publiques

  Destitution de Trump: les démocrates annoncent une batterie d'auditions publiques A la veille de premières auditions publiques très attendues dans l'enquête pour destituer Donald Trump, les démocrates ont dévoilé mardi soir le calendrier de huit autres témoignages prévus la semaine prochaine devant les caméras, au Congrès américain. © Jonathan Ernst/Reuters Avec ce tempo rapide, l'opposition signale qu'elle ne veut pas perdre de temps en vue d'un possible vote sur la mise en accusation -- "impeachment" en anglais -- du président américain dans l'affaire ukrainienne.

" Le président Trump ne m ' a jamais dit directement que l'aide était conditionnée" à l'annonce de l'ouverture d'une enquête, a déclaré le diplomate entendu publiquement dans le cadre de l'enquête en destitution contre le président américain.

L'ambassadeur des Etats-Unis auprès de l'Union européenne a déclaré que le président avait bien conditionné une rencontre avec son homologue ukrainien au lancement, par Kiev, d'enquêtes contre les démocrates américains.

Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

Donald Trump a tenté de mettre à mal le témoignage de David Holmes qui assure avoir entendu la voix du président à travers le téléphone portable d’un témoin clé, Gordon Sondland. « Je n’ai jamais réussi à entendre une conversation qui ne soit pas retransmise sur haut-parleur, essayez de le faire ! » écrit le président.

Mais à l’audience David Holmes a été convaincant : il a mimé Gordon Sondland en train d’écarter le combiné de son oreille tellement Donald Trump parlait fort à l’autre bout de la ligne. « J’ai bien entendu la voix reconnaissable du président qui demandait des nouvelles de l’enquête », a assuré le diplomate.

Plus généralement, les deux témoins entendus ce matin ont raconté les préoccupations des diplomates devant les activités de Rudolf Giuliani en Ukraine, qui, ont-ils déclaré, « nuisaient aux objectifs de la politique américaine ».

Procédure de destitution: qui est Jim Jordan, le «pare-feu» de Donald Trump?

  Procédure de destitution: qui est Jim Jordan, le «pare-feu» de Donald Trump? Ce vendredi, les auditions publiques dans le cadre de la procédure de destitution du président américain Donald Trump vont reprendre. Des auditions présidées par le démocrate Adam Schiff, devenu la bête noire de Donald Trump. Face à lui Jim Jordan, élu républicain de la Chambre des représentants, fait office de pare-feu pour le président américain. Il est toujours là pour défendre le président américain, et même plus s’il le faut. Et Jim Jordan ne s’en cache pas, même s’il faut pour cela faire preuve de mauvaise foi.

Différentes hypothèses liées à la procédure américaine de destitution du président Donald Trump . afp.com - Gal ROMA. Le lieutenant-colonel Alexander Vindman a témoigné publiquement au Congrès à la veille de l'audition très attendue d'un proche de Donald Trump qui pourrait livrer des

Donald Trump a assuré lundi "envisager sérieusement" de témoigner dans le cadre de l'enquête en destitution qui assombrit sa campagne de réélection, au coup d'envoi Les démocrates soupçonnent le président d'avoir exercé des pressions sur Kiev pour parvenir à ses fins, notamment en gelant

Fiona Hill dénonce une « fiction » russe utilisée par Trump

Fiona Hill a vivement dénoncé l’entêtement de l’avocat personnel du président à vouloir obtenir une enquête sur de supposées interférences ukrainiennes dans le scrutin de 2016.  « Cette fiction est dommageable, même si elle servait uniquement des intérêts politiques », a-t-elle déclaré avant d’ajouter à l’adresse des élus républicains :  « Je refuse de participer à un effort qui légitime une narration alternative, selon laquelle l’Ukraine et non la Russie nous a attaqués en 2016 ».  La diplomate a enfin cité John Bolton : « Giuliani est une grenade dégoupillée qui va exploser à la figure de tout le monde » lui a confié l’ex-conseiller national à la sécurité. Et Fiona Hills a commenté : « Je pense que c’est justement ce qui est en train d’arriver ».

Des faits «bien plus graves» que ceux reprochés à Nixon, selon Adam Schiff

L'élu démocrate Adam Schiff, qui supervise l'enquête en destitution contre Donald Trump, a estimé ce jeudi que les faits reprochés au président étaient « bien plus graves » que ceux commis par l'ancien président Richard Nixon, obligé de démissionner pour éviter une destitution en 1974, dans le cadre du scandale du Watergate. « Ce que nous avons ici est bien plus grave qu'un cambriolage de troisième rang d'un QG de campagne démocrate, nous parlons (...) du gel d'une aide militaire à un allié en guerre: cela va bien au-delà de ce que Nixon a fait », a lancé Adam Schiff en clôturant une série d'auditions au Congrès.

Destitution: Trump invité à participer à une audition le 4 décembre .
La Chambre des représentants a invité mardi le président américain à participer à une audition le 4 décembre prochain dans le cadre de l’enquête en destitution. Pour le moment, il n’a pas donné sa réponse. « Je vous écris pour savoir si vous ou vos avocats comptez assister à l’audition, ou souhaitez interroger les témoins. » Voilà ce qu’a demandé Jerry Nadler, l’élu démocrate qui préside la commission judiciaire de la Chambre des représentants, dans un courrier adressé au président.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!