•   
  •   

Monde La lutte contre les cartels de la drogue, une priorité pour les Bissau-Guinéens appelés aux urnes

20:05  24 novembre  2019
20:05  24 novembre  2019 Source:   msn.com

Guinée-Bissau: pour la première fois, des trafiquants de drogue condamnés

  Guinée-Bissau: pour la première fois, des trafiquants de drogue condamnés Trois suspects, arrêtés en mars dernier dans le cadre d’une opération de lutte contre le trafic de drogue, ont été condamnés à des peines de 14 à 15 ans de prison ferme. Il s’agit de deux Nigériens et d’un Sénégalais. C’est la première fois que des trafiquants de drogue sont condamnés dans le pays. La Guinée-Bissau est considérée comme un pays de transit de la drogue dure en provenance d’Amérique du Sud. La faiblesse de ses institutions et le manque criant de moyens de lutte font de ce pays, selon plusieurs rapports de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), un terreau fertile pour cette activité illicite.

700 000 Bissau - guinéens se rendront aux urnes dimanche pour élire leur président. L'un des défis du prochain chef d'état est la lutte contre les cartels de drogue . Bissau a longtemps été la plaque tournante de la cocaïne en provenance de Colombie.

Une réunion de haut niveau organisée par l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) en collaboration avec les autorités bissau -guinéennes s’est ouverte du 24 au 27 Malgré les efforts consentis par les nouvelles autorités sorties des urnes , avec la nomination de deux dames

La Guinée-Bissau est considérée par les narcotrafiquants comme une plaque tournante de choix pour le trafic de drogues dures en provenance d'Amérique du Sud. © France 24 La Guinée-Bissau est considérée par les narcotrafiquants comme une plaque tournante de choix pour le trafic de drogues dures en provenance d'Amérique du Sud.

Appelés à voter dimanche lors du premier tour de l'élection présidentielle, les Bissau-Guinéens veulent en finir avec la corruption et la pauvreté qui gangrènent leur pays, le rendant propice à l'exercice d'un trafic de drogues dures en provenance d'Amérique du Sud.

Les Bissau-Guinéens votent, dimanche 24 novembre, pour élire leur nouveau président avec l'espoir de tourner la page de plusieurs années d'instabilité. Une instabilité due à une classe politique réputée corrompue et incapable de résoudre les problèmes d'un pays qui se situe parmi les plus pauvres du monde.

La Guinée-Bissau se prépare à l'élection présidentielle

  La Guinée-Bissau se prépare à l'élection présidentielle Journée de silence électoral en Guinée-Bissau avant la présidentielle de dimanche. La campagne électorale s’est achevée vendredi soir. 12 candidats sont en lice pour ce scrutin. Malgré des incertitudes fin octobre en raison de la crise politique qui secoue le sommet de l’État, la campagne s’est déroulée sans encombre et le vote se prépare. « Tout est prêt » selon le président de la commission électorale. Le fichier des 760 000 inscrits est le« Tout est prêt » selon le président de la commission électorale. Le fichier des 760 000 inscrits est le même que celui utilisé lors des législatives du mois de mars. Idem pour une partie du matériel, les urnes ou les isoloirs.

Désintoxication La désintoxication aux drogues et à l'alcool est l'action d'amener l'individu à travers la phase des symptômes du sevrage des drogues ou de l 'alcool dont il abuse.La désintoxication peut différer selon la sorte de drogue , la durée de la dépendance, les antécédants de sevrage antérieur

Le 13 avril, 750 000 Bissau - Guinéens sont allés aux urnes pour choisir entre treize candidats à la présidentielle et quinze listes pour “Deux éléments caractérisent aujourd’hui la Guinée-Bissau : son armée et le trafic de drogue . Un titre de gloire tiré de la lutte d’indépendance contre les Portugais.

Considérée comme un pays de transit de drogues dures en provenance d'Amérique du Sud, la Guinée-Bissau pâtit de la faiblesse de ses institutions et du manque criant de moyens pour lutter contre le trafic. Des lacunes qui ont favorisé la présence de narcotrafiquants dans ce pays d'Afrique de l'Ouest depuis longtemps propice à l'exercice de ces activités illicites, souligne l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC).

"Implication de la classe politique"

Si la lutte s'est intensifiée ces dernières années, des saisies records font craindre le retour du fléau. En septembre, près de deux tonnes de cocaïne en provenance de Colombie ont été débarquées sur la côte nord du pays. Il s'agit de la plus grosse prise de l'histoire du pays, pour laquelle 12 suspects ont été interpellés, prouvant que la Guinée-Bissau est loin d'en avoir terminé avec les cartels sud-américains.

"Il y a une implication de la classe politique", estime le juriste Augusto Nhaga. "La justice ne sera compétente que si le ministère public et la police judiciaire ont les moyens d'enquêter et de révéler les implications politiques dans ce trafic."

En cette période d'élection, pour laquelle 12 candidats sont en lice, dont l'actuel président José Mario Vaz et son principal rival Domingos Simões Pereira, le fléau de la drogue est plus que jamais au cœur des préoccupations des Bissau-Guinéens.

Réactions au Mexique après des déclarations de Trump sur les cartels de drogue .
Les déclarations de Donald Trump, qui a l’intention de classer les cartels de la drogue comme des groupes terroristes, ont provoqué des réactions critiques des Mexicains, aussi bien du côté des secteurs politiques que du gouvernement. « Coopération oui, interventionnisme non ! » C’est en ces termes que s’est exprimé, mercredi 27 novembre, le président Lopez Obrador, en réaction aux déclarations de son homologue américain Donald Trump. Mais il« Coopération oui, interventionnisme non ! » C’est en ces termes que s’est exprimé, mercredi 27 novembre, le président Lopez Obrador, en réaction aux déclarations de son homologue américain Donald Trump.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!