•   
  •   

Monde Mali : 13 soldats français tués dont sept basés à Pau et quatre à Gap

14:10  26 novembre  2019
14:10  26 novembre  2019 Source:   france24.com

Mali : 24 soldats et 17 djihadistes tués après une embuscade imputée aux terroristes

  Mali : 24 soldats et 17 djihadistes tués après une embuscade imputée aux terroristes Les forces maliennes et nigériennes ont été attaquées lors d'une patrouille. Une centaine de suspects "terroristes" ont tout de même pu être arrétés dans les combats. © afp.com/ALAIN JOCARD Une nouvelle attaque attribuée aux djihadistes a coûté la vie à 24 soldats maliens lundi 18 novembre 2019 dans l'est du Mali. Une nouvelle attaque attribuée aux djihadistes a coûté la vie à 24 soldats maliens lundi dans l'est du Mali, a indiqué l'armée malienne alors même que la France annonçait de lourdes pertes infligées à ces djihadistes en novembre.

Sept d'entre eux provenaient du régiment d’hélicoptères de combat de Pau et quatre autres appartenaient à la base de Gap . Le lieutenant Pierre Bockel était âgé de 28 ans. Il appartenait au 5e régiment d’hélicoptères de combat de Pau . Déployé à quatre reprises au Mali dans le cadre de

13 soldats décédés et des villes en deuil. A Gap mais aussi à pau , habitants et proches des militaires se sont réunis pour rendre hommage aux enfants du

Un hélicoptère de combat Tigre est entré en collision avec un hélicoptère de manœuvre et d’assaut Cougar, selon des sources de la défense. © Archive, AFP Un hélicoptère de combat Tigre est entré en collision avec un hélicoptère de manœuvre et d’assaut Cougar, selon des sources de la défense.

Six officiers, six sous-officiers et un caporal-chef de la force Barkhane sont morts, lundi soir, au Mali, dans une collision accidentelle de deux hélicoptères, lors d'une opération de combat contre des jihadistes. Sept d'entre eux provenaient du régiment d’hélicoptères de combat de Pau et quatre autres appartenaient à la base de Gap.

Florence Parly, la ministre des Armées a présenté, mardi 26 novembre, ses condoléances aux familles, proches et frères d’armes des treize soldats morts lundi soir dans une collision accidentelle de deux hélicoptères, lors d'une opération de combat contre des djihadistes.

Qui étaient les 13 militaires français tués dans une collision d’hélicoptères au Mali ?

  Qui étaient les 13 militaires français tués dans une collision d’hélicoptères au Mali ? Dans un communiqué, le ministère des Armées a précisé l’identité des soldats morts dans l’accident survenu au cours d’une opération de combat contre des djihadistes.Il s’agit de l’un des plus lourds bilans humains essuyés par l’armée française depuis l’attentat du Drakkar au Liban en 1983, qui avait fait 58 morts. Cet accident porte à 38 le nombre de militaires français tués au Mali depuis le début de l’intervention française en 2013, avec l’opération Serval, d’après un décompte de l’AFP.

Les soldats – relevant de plusieurs unités, et parmi lesquels figuraient des groupements commandos parachutistes et des troupes de montagne – étaient Ils dénonçaient l’impéritie du gouvernement malien, mais demandaient aussi le départ des soldats français et de la force de l’ONU, la Minusma.

Sept d'entre eux provenaient du régiment d’hélicoptères de combat de Pau et quatre autres appartenaient à la base de Gap . Hommage aux 13 soldats français morts au Mali : l’arrivée des cercueils aux Invalides - Продолжительность: 9:23 FRANCE 24 29 900 просмотров.

Parmi les victimes, six officiers, six sous-officiers et un caporal-chef ont été tués. Sept d’entre eux venaient de la base de Pau-Uzein, tandis quatre autres appartenaient au quatrième Régiment de chasseurs de Gap. Deux autres soldats dépendaient du régiment d’artillerie de montagne de Varces et du régiment étranger de génie de Saint-Christol.

La ministre a livré la liste des victimes:

Le capitaine Nicolas MÉGARD, du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau

Soldats tués au Mali : un hommage et de premiers éléments

  Soldats tués au Mali : un hommage et de premiers éléments Lors d'une opération de combat dans l'Est du pays, deux hélicoptères se sont écrasés après être entrés en collision. Il s'agit de la perte la plus lourde pour l'armée française depuis des décennies. Lundi soir, dans le nord-est du Mali, treize soldats français sont morts dans un accident, le plus grave depuis le début de la guerre en 2013 et l’un des incidents, toutes causes confondues, les plus meurtriers depuis des décennies. Lors d’une opération de combat, deux hélicoptères se sont percutés entre Gao, la grande ville de la région, et Ménaka, à quelque 200 kilomètres à l’est.

Treize militaires français de la force « Barkhane » au Mali sont morts lundi dans la collision Devant l’hôtel de ville aux drapeaux en berne, les portraits des sept militaires de la base de Pau Uzein Dans la ville de Gap , une cérémonie a eu lieu mardi soir en hommage aux quatre soldats du 4e régiment

En compagnie du président malien Ibrahim Boubacar Keita, le président de la République Emmanuel Macron préside la cérémonie d'hommage national aux 13 soldats français qui ont perdu la vie dans un accident Lire aussi : 13 militaires français tués au Mali dans l'accident de deux hélicoptères.

Le capitaine Benjamin GIREUD du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau

"Ils nous manquent déjà" : l'hommage d'un général aux militaires morts au Mali

  Le général Pierre-Joseph Givre, commandant de la 27e Brigade d'infanterie de montagne (BIM), comptait dans ses rangs six des treize militaires tués ce mardi au Mali. © afp.com/Daphné BENOIT Un soldat français participant à l'opération Barkhane, le 27 mars 2019 au Mali. (illustration) Il y a "beaucoup d'émotion parce que ce sont nos frères d'armes", a déclaré ce mardi le général Givre. Commandant de la 27e Brigade d'infanterie de montagne (BIM), il a perdu six hommes dans la collision d'hélicoptère qui a engendré la mort de treize militaires au Mali.

Sept des militaires morts lundi appartenaient au cinquième régiment d’hélicoptères de combat de Pau , les six autres venaient de Gap , Varces et Saint-Christol. Des habitants de Pau allument des bougies, le 26 novembre, en hommage aux soldats du 5e régiment d’hélicoptères tués la veille au Mali .

Un hélicoptère dans la base militaire de GAO au Mali . Ce mardi 26 novembre, l’Élysée a rapporté le décès de 13 militaires français déployés au Mali . Le capitaine Clément FRISONROCHE du 5e régiment d’hélicoptères de combat de Pau . Les militaires tués appartenaient au 5e RHC de Pau , au 4e RHC de Gap , au 93e RAM de Varces et au 2e REG de Saint-Christol pic.twitter.com/v0JDXvtOea.

Le capitaine Clément FRISONROCHE du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau

Omar Sy rend hommage aux soldats tués au Mali

  Omar Sy rend hommage aux soldats tués au Mali L'acteur Omar Sy a rendu hommage sur Twitter aux 13 militaires français morts au Mali lundi soir dans un accident de deux hélicoptères. © Jean-Marc HAEDRICH/SIPA La classe politique a rendu hommage mardi aux 13 soldats Français morts au Mali la veille dans un accident d'hélicoptères. «Ces treize héros n'avaient qu'un seul but : nous protéger», a réagi Emmanuel Macron sur Twitter. Deux jours après le drame, c'est l'acteur Omar Sy qui a tenu à rendre hommage à ces hommes qui «ont perdu la vie au Mali pour la défense de nos libertés». «Ils sont un symbole de courage et d’engagement pour nous tous.

Les villes de Pau et de Gap ont rendu hommage, ce mardi, aux treize militaires morts au Mali lundi soir. François Bayrou à Pau lors de l'hommage aux sept militaires tués . Devant l'hôtel de ville aux drapeaux en berne, les portraits des sept militaires de la base de Pau Uzein encadraient l'estrade

Treize militaires français ont perdu la vie lundi 25 novembre dans la collision de deux hélicoptères. Les treize hommes qui ont trouvé la mort lundi soir au Mali , étaient des soldats aguerris, rompus aux Sept d'entre eux appartenaient au 5e régiment d'hélicoptères de combat de Pau , quatre au 4e

Le lieutenant Alex MORISSE du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau

Crash d’hélicoptères au Mali : Les corps des 13 soldats tués sont arrivés en France

  Crash d’hélicoptères au Mali : Les corps des 13 soldats tués sont arrivés en France Un hommage national leur sera rendu lundi aux Invalides Les corps des 13 soldats tués au Mali sont arrivés en France, a déclaré l’Etat-major des armées ce dimanche.« Les corps sont en France », a déclaré le porte-parole de l’état-major, Frédéric Barbry, sans autres précisions, en soulignant que l’heure était au « temps des familles » avant l’hommage national qui leur à Paris.

Le lieutenant Pierre BOCKEL du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau

Le match que vous n’avez pas regardé : Bastia-Borgo-Pau

  Le match que vous n’avez pas regardé : Bastia-Borgo-Pau Un duel entre la meilleure équipe de Haute-Corse et le club n°1 de National, ça ne se rate pas. Bastia-Borgo 1–2 Pau Buts : Odzoumo (40e) pour Bastia-Borgo // Gueye (4e) et Batisse (47e) pour Pau

L’adjudant-chef Julien CARETTE du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau

A Paris, des centaines de personnes rendent hommage aux militaires tués au Mali

  A Paris, des centaines de personnes rendent hommage aux militaires tués au Mali Les dépouilles des treize soldats français ont traversé ce lundi le pont Alexandre III avant de rejoindre les Invalides pour une cérémonie officielle. La guerre est entrée dans Paris sous la forme de treize corbillards traversant au pas le pont Alexandre III. Ce lundi matin, ils amènent aux Invalides les dépouilles des militaires français morts il y a une semaine au Mali, lors du double accident d’hélicoptères intervenu alors qu’ils participaient à des combats dans le cadre de l’opération Barkhane. Avec ce convoi funéraire, c’est l’engagement des armées françaises à des milliers de kilomètres qui devient soudainement visible dans la capitale.

Le brigadier-chef Romain SALLES DE SAINT PAUL du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau

Le capitaine Romain CHOMEL DE JARNIEU du 4e Régiment de chasseurs de Gap

Le maréchal des logis-chef Alexandre PROTIN du 4e Régiment de chasseurs de Gap

Le maréchal des logis Antoine SERRE du 4e Régiment de chasseurs de Gap

Le maréchal des logis Valentin DUVAL du 4e Régiment de chasseurs de Gap

Le maréchal des logis-chef Jérémy LEUSIE du 93e Régiment d’artillerie de montagne de Varces

Le sergent-chef Andreï JOUK du 2e Régiment étranger de génie de Saint-Christol

Ce nouvel accident provoque l’un des plus lourds bilans humains subi par l’armée française depuis l’attentat du Drakkar, à Beyrouth en 1983.

A Paris, des centaines de personnes rendent hommage aux militaires tués au Mali .
Les dépouilles des treize soldats français ont traversé ce lundi le pont Alexandre III avant de rejoindre les Invalides pour une cérémonie officielle. La guerre est entrée dans Paris sous la forme de treize corbillards traversant au pas le pont Alexandre III. Ce lundi matin, ils amènent aux Invalides les dépouilles des militaires français morts il y a une semaine au Mali, lors du double accident d’hélicoptères intervenu alors qu’ils participaient à des combats dans le cadre de l’opération Barkhane. Avec ce convoi funéraire, c’est l’engagement des armées françaises à des milliers de kilomètres qui devient soudainement visible dans la capitale.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 9
C'est intéressant!