•   
  •   

Monde Syrie : 17 morts dans l'explosion d'une voiture piégée dans une zone sous contrôle turc

22:05  26 novembre  2019
22:05  26 novembre  2019 Source:   lexpress.fr

A l’intérieur du "restaurant turc", QG des manifestants de Bagdad

  A l’intérieur du Alors que les habitants de Bagdad ont à nouveau envahi les rues dimanche 17 novembre, répondant à l’appel à la grève générale, des images montrant des vues aériennes de la place Tahrir, un des principaux lieux de manifestation, ont à nouveau circulé. Ces images sont prises depuis "restaurant turc", un immeuble qui surplombe la place, devenu le QG des manifestants. "Ici, c’est le mont Ohod !" C’est ainsi que les manifestants de Bagdad baptisent leur forteresse, sur la façade de laquelle s’étalent les banderoles portant les diverses demandes des manifestants."Le symbole de la révolution du 25 octobre, le restaurant turc, affiche d'importantes banderoles".

Ankara accuse les forces kurdes d'en être responsables.

Dix-sept personnes ont été tuées ce mardi dans l'explosion d'une voiture piégée dans le nord-est de la Syrie. © AFP Dix-sept personnes ont été tuées ce mardi dans l'explosion d'une voiture piégée dans le nord-est de la Syrie.

La déflagration s'est produite dans le village de Tal Halaf, à l'ouest de la ville de Ras al-Aïn. Dix-sept personnes ont été tuées ce mardi dans l'explosion d'une voiture piégée dans un secteur sous contrôle turc dans le nord-est de la Syrie, a affirmé Ankara, accusant les forces kurdes d'en être responsables.

L'explosion a également fait "plus de 20 blessés", a indiqué dans un communiqué le ministère turc de la Défense, imputant cet attentat à la milice kurde des YPG. "Le groupe terroriste YPG poursuit ses attentats visant les civils. Les tueurs d'enfants ont cette fois fait exploser une voiture piégée dans le village de Tal Halaf à l'ouest de Ras al-Aïn, tuant 17 personnes et blessant plus de 20 autres", a affirmé le ministère turc.

Syrie: attentat meurtrier à Tal Abyad et violents combats près d'Ain Issa

  Syrie: attentat meurtrier à Tal Abyad et violents combats près d'Ain Issa Neuf personnes ont été tuées et 22 autres blessées samedi matin dans l'explosion d'une voiture piégée à Tal Abyad, dans le nord de la Syrie sous contrôle turc, alors que de violents combats opposent des milices syriennes supplétives d’Ankara et des forces kurdes près de la ville d’Aïn Issa. Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh La puissante explosion a provoqué un cratère et d’importants dégâts, selon l'Observatoire syrien desAvec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

Groupe "terroriste"

Ras al-Aïn et ses environs sont contrôlés par les supplétifs syriens de la Turquie à la faveur d'une offensive lancée par Ankara dans le nord-est de la Syrie en octobre pour en chasser les YPG. L'Observatoire syrien des droits de l'Homme a pour sa part fait état de 11 morts, "dont trois civils" et de 28 blessés dans cet attentat.

LIRE AUSSI>> Syrie : Ankara annonce des patrouilles avec les Russes pour vérifier le retrait des Kurdes

La Turquie considère les YPG comme un groupe "terroriste" mais cette milice est soutenue par les pays occidentaux dans la lutte contre le groupe État islamique (EI). L'offensive menée par Ankara en octobre lui a permis de prendre le contrôle à sa frontière d'une bande de territoire de 120 km de longueur et d'une trentaine de km de profondeur, allant des villes de Tal Abyad à Ras al-Aïn.

Ankara a néanmoins interrompu son opération militaire après avoir conclu deux accords avec Washington et Moscou qui prévoient le retrait des YPG de la plupart de leurs positions frontalières. À terme, Ankara souhaite établir une "zone de sécurité" dans le nord de la Syrie, avec l'objectif d'y installer une partie des quelque 3,6 millions de Syriens réfugiés en Turquie.

Syrie: huit enfants parmi onze morts dans des bombardements turcs .
Au menu du journal de l’Afrique, le président malien Ibrahim Boubacar Keita était présent à l’hommage rendu aux 13 soldats français morts au Mali. La cérémonie a eu lieu ce lundi aux Invalides en présence de 2 500 invités. De nombreux Maliens pointent du doigt la présence de leur chef d’État parmi les convives. Ils l’accusent de ne pas en faire autant pour les soldats maliens tués au front.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 7
C'est intéressant!