•   
  •   

Monde Militaires tués au Mali : l’Etat islamique affirme avoir provoqué l’accident des hélicoptères

00:10  29 novembre  2019
00:10  29 novembre  2019 Source:   nouvelobs.com

Le Mali et le Burkina expriment leur solidarité avec la France

  Le Mali et le Burkina expriment leur solidarité avec la France Le gouvernement du Mali et le président du Burkina Faso, deux pays où opère Barkhane, ont exprimé mardi leur solidarité avec la France après la mort de treize soldats français."Le Mali est aux côtés de la France dans cette épreuve qui endeuille nos deux armées", a dit sur les réseaux sociaux le porte-parole du gouvernement malien et ministre de la Communication Yaya Sangaré.

L ' accident porte à 38 le nombre de militaires français tués au Mali depuis le début de l'intervention française dans ce pays du Sahel en 2013, avec l'opération Serval. Le dernier accident mortel d' hélicoptères dans l'armée française remonte à février 2018, lorsque deux hélicoptères d'une école

Le groupe djihadiste Etat islamique (EI) a affirmé jeudi avoir provoqué la collision entre deux hélicoptères français dans laquelle 13 soldats ont trouvé la mort au Mali , en forçant un des ►►► A lire aussi: Militaires tués au Mali : les boîtes noires des deux hélicoptères ont été récupérées.

  Militaires tués au Mali : l’Etat islamique affirme avoir provoqué l’accident des hélicoptères © Copyright 2019, L'Obs

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a affirmé jeudi 28 novembre avoir provoqué la collision entre deux hélicoptères français dans laquelle 13 soldats ont trouvé la mort au Mali, en forçant un des appareils à battre en retraite après une embuscade.

Les deux hélicoptères militaires français sont entrés en collision lundi durant une opération de combat de nuit contre des jihadistes dans le sud du Mali en guerre. Selon l’armée française, ils avaient été appelés en appui de commandos parachutistes engagés contre des ennemis, dans un secteur où la force antijihadiste française Barkhane mène régulièrement des opérations contre les groupes armés, dont le groupe Etat islamique au Grand Sahara (EIGS).

Le Mali et le Burkina expriment leur solidarité avec la France

  Le Mali et le Burkina expriment leur solidarité avec la France Alors que le pape François vient de passer quatre jours au Japon, nous sommes partis à la rencontre des rares chrétiens dans le pays. Ils sont environ 400 000 au Japon, soit moins de 0,5% de la population. Pendant plusieurs siècles, la religion chrétienne a été interdite dans le pays et les croyants, des "chrétiens cachés", contraints à la clandestinité. Reportage à Nagasaki de Louis Belin, Constantin Simon et Aruna Popuri.

accident d’ hélicoptères qui a eu lieu lundi 25 novembre au Mali et a tué 13 militaires de la force L ’ état -major français n’ avait pas établi de lien entre cet événement tragique et celui d’Indelimane. Le chef d’état-major des armées a affirmé à plusieurs reprises que « la sécurisation de la boucle du Les plus lus. L’armée française perd treize militaires dans un accident d’ hélicoptères au Mali .

Опубликовано: 26 нояб. 2019 г. 13 militaires français sont décédés lundi soir dans un accident impliquant leurs deux hélicoptères , lors d’une mission Ce lourd bilan, le plus important en opération depuis 1983, a provoqué une vive émotion au sein de l ' Etat -Major des armées et de la classe politique.

Qui étaient les 13 militaires français tués dans une collision d’hélicoptères au Mali ?

Dans un communiqué publié sur ses chaînes Telegram habituelles, l’EI a affirmé avoir tendu une embuscade à un convoi de soldats français dans la région de Ménaka, et des affrontements ont éclaté.

Les boîtes noires des appareils récupérées

Un hélicoptère transportant des renforts pour aider les troupes au sol a tenté d’atterrir sur le lieu de l’embuscade, mais « les soldats du califat ont tiré en direction de l’appareil, le forçant à se retirer et au final il est entré en collision avec un autre hélicoptère causant la mort de 13 soldats », selon le communiqué.

Les deux boîtes noires des appareils ont été récupérées pour être analysées par des enquêteurs. « Dans les prochains jours, elles vont parler », a assuré le général Lecointre sur la radio France Inter.

« Je ne sais pas exactement ce qui s’est passé », a-t-il ajouté, « mais une opération militaire au Sahel, c’est toujours un exercice de très haute couture […] qui exige une coordination extrêmement fine, dans des conditions toujours difficiles, dans des conditions de combat », a-t-il expliqué.

Mali: le groupe EI affirme avoir provoqué la collision des hélicoptères français .
Le groupe jihadiste État islamique a affirmé jeudi 28 novembre avoir provoqué la collision entre deux hélicoptères français, dans laquelle 13 soldats ont trouvé la mort au Mali, en forçant un des appareils à battre en retraite après une embuscade. Les deux hélicoptères militaires français sont entrés en collision lundi 25 novembre durant une opération de combat de nuit contre des jihadistes dans le sud du Mali en guerre. Selon l'armée française,Les deux hélicoptères militaires français sont entrés en collision lundi 25 novembre durant une opération de combat de nuit contre des jihadistes dans le sud du Mali en guerre.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 2
C'est intéressant!