•   
  •   

Monde Militaires morts au Mali: l'organisation État Islamique affirme avoir causé la collision

00:10  29 novembre  2019
00:10  29 novembre  2019 Source:   lexpress.fr

Mali : 24 soldats et 17 djihadistes tués après une embuscade imputée aux terroristes

  Mali : 24 soldats et 17 djihadistes tués après une embuscade imputée aux terroristes Les forces maliennes et nigériennes ont été attaquées lors d'une patrouille. Une centaine de suspects "terroristes" ont tout de même pu être arrétés dans les combats. © afp.com/ALAIN JOCARD Une nouvelle attaque attribuée aux djihadistes a coûté la vie à 24 soldats maliens lundi 18 novembre 2019 dans l'est du Mali. Une nouvelle attaque attribuée aux djihadistes a coûté la vie à 24 soldats maliens lundi dans l'est du Mali, a indiqué l'armée malienne alors même que la France annonçait de lourdes pertes infligées à ces djihadistes en novembre.

Le général François Lecointre balaye l' affirmation du groupe État islamique , selon laquelle des djihadistes sont à l'origine de la collision entre les deux hélicoptères. LIRE AUSSI >> Militaires morts au Mali : quels sont les groupes terroristes traqués au Sahel?

Pas d'action jihadiste à l'origine de la destruction des deux hélicoptères français au Mali . Alors que l'EI a affirmé avoir provoqué la collision entre les deux hélicoptères lundi soir au Mali , le chef d' état -major de l'armée française a assuré vendredi qu'elle n'est pas due à des tirs ou à une action

Le groupe djihadiste assure avoir forcé l'un des appareils à battre en retraite après une embuscade.

L'organisation État Islamique affirme avoir causé la collision d'hélicoptères qui a entraîné la mort de 13 soldats français au Mali, le 25 novembre. (illustration) © afp.com/Pascal GUYOT L'organisation État Islamique affirme avoir causé la collision d'hélicoptères qui a entraîné la mort de 13 soldats français au Mali, le 25 novembre. (illustration)

L'organisation État islamique (EI) a affirmé ce jeudi avoir provoqué la collision entre deux hélicoptères français dans laquelle 13 soldats ont trouvé la mort au Mali, en forçant un des appareils à battre en retraite après une embuscade.

Les deux hélicoptères militaires français sont entrés en collision le 25 novembre, durant une opération de combat de nuit contre des djihadistes dans le sud du Mali en guerre.

Soldats tués au Mali : un hommage et de premiers éléments

  Soldats tués au Mali : un hommage et de premiers éléments Lors d'une opération de combat dans l'Est du pays, deux hélicoptères se sont écrasés après être entrés en collision. Il s'agit de la perte la plus lourde pour l'armée française depuis des décennies. Lundi soir, dans le nord-est du Mali, treize soldats français sont morts dans un accident, le plus grave depuis le début de la guerre en 2013 et l’un des incidents, toutes causes confondues, les plus meurtriers depuis des décennies. Lors d’une opération de combat, deux hélicoptères se sont percutés entre Gao, la grande ville de la région, et Ménaka, à quelque 200 kilomètres à l’est.

La collision entre les deux hélicoptères lundi soir, qui a causé la mort de 13 soldats français, n’est pas due Les deux hélicoptères militaires français sont entrés en collision lundi 25 novembre durant une opération de combat menée à la nuit tombée contre des djihadistes dans le centre du Mali , en guerre.

Daech a affirmé ce jeudi avoir provoqué la collision entre les deux hélicoptères français lundi soir au Mali , menant à la mort de treize militaires . Daech parle d'un affrontement avec les soldats de Barkhane dans la région de l'accident, et la riposte " a mené à la collision entre les deux hélicoptères".

"Embuscade"

Selon l'armée française, ils avaient été appelés en appui de commandos parachutistes engagés contre des ennemis, dans un secteur où la force anti-djihadiste française Barkhane mène régulièrement des opérations contre les groupes armés, dont le groupe État islamique au Grand Sahara (EIGS).

LIRE AUSSI>> Militaires morts au Mali : quels sont les groupes terroristes traqués au Sahel?

Dans un communiqué publié sur ses chaînes Telegram habituelles, l'EI a affirmé avoir tendu une embuscade à un convoi de soldats français dans la région de Ménaka, et des affrontements ont éclaté.

Un hélicoptère transportant des renforts pour aider les troupes au sol a tenté d'atterrir sur le lieu de l'embuscade, mais "les soldats du califat ont tiré en direction de l'appareil, le forçant à se retirer et au final il est entré en collision avec un autre hélicoptère causant la mort de 13 soldats", selon le communiqué.

Mali : un militaire français grièvement blessé .
Le véhicule blindé du soldat a été frappé par un engin explosif improvisé lors d'une opération dans la région du Liptako située aux confins du Mali. © afp.com/Daphné BENOIT Des soldats français, le 24 mars 2019 dans le centre du Mali Un militaire français a été grièvement blessé ce samedi au Mali dans l'explosion d'une mine artisanale, a annoncé l'état-major des armées confirmant une information de Radio France Internationale (RFI).

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!