•   
  •   

Monde Attaque de Londres : « J’ai frappé le terroriste à la tête »

16:10  30 novembre  2019
16:10  30 novembre  2019 Source:   nouvelobs.com

Plusieurs blessés dans une attaque à l'arme blanche à Londres, la police neutralise un homme par balles

  Plusieurs blessés dans une attaque à l'arme blanche à Londres, la police neutralise un homme par balles Primée aux États-Unis et en France, l'application App'Elles vise à aider les femmes victimes de violences. Son inventrice Diariata N'Diaye, engagée depuis des années contre le sexisme, est notre invitée. Ayant fui un mariage forcé, elle a décidé de sensibiliser les jeunes en intervenant dans des collèges et lycée via le slam. Sa prochaine étape : développer son appli dans plusieurs pays.

« Le terroriste a choisi de frapper en plein cœur de notre capitale où les gens de toutes nationalités, religions et cultures convergent pour célébrer les Theresa May a cependant annoncé que le niveau d'alerte terroriste restait fixé à «grave», le quatrième sur une échelle de 5, comme depuis août 2014.

Un jeune norvégien a attaqué des passants au couteau dans un quartier du centre de Londres , dans la soirée de mercredi. Ce constat ressort de l'audition du suspect et de sa famille ainsi que de perquisitions, a-t-il ajouté. Dans la nuit, l'éventuel caractère terroriste de l' attaque avait été évoqué

  Attaque de Londres : « J’ai frappé le terroriste à la tête » © Copyright 2019, L'Obs

« Je voudrais remercier nos services d’urgence, mais aussi les passants qui ont risqué leur propre vie cet après-midi. » Le maire de Londres Sadiq Khan a rendu hommage aux passants qui sont intervenus vendredi pour maîtriser l’auteur d’une attaque terroriste, sur le London Bridge.

« Ce sont les meilleurs d’entre nous. Je veux leur dire merci au nom de tous les Londoniens », a-t-il déclaré.

Ces passants sont unanimement salués en « héros » par la presse, ce samedi matin. Pour le tabloïd « The Sun », ce sont « les plus braves des Britanniques ». Ils sont intervenus sur le London Bridge pour stopper un homme de 28 ans, Usman Khan, auteur d’une agression au couteau qui a coûté la vie à un homme et une femme, tandis que trois personnes ont été blessées.

Plusieurs blessés dans une attaque au couteau à Londres

  Plusieurs blessés dans une attaque au couteau à Londres La police britannique a abattu un homme vendredi qui a blessé plusieurs personnes à l'arme blanche à London Bridge.Un homme a attaqué plusieurs personnes à l'arme blanche vendredi à Londres

La police a identifié l'homme âgé de 47 ans, d'abord arrêté pour tentative de meurtre, puis détenu pour avoir commis Une personne est décédé et dix autres ont été blessées dans l' attaque au camion bélier de la mosquée de Finsbury, qui a eu lieu alors que les fidèles venaient de terminer leur prière.

Le groupe terroriste Etat islamique a revendiqué l'attentat de Londres dans un communiqué diffusé par son agence de propagande, Amaq. Dans son communiqué publié pour revendiquer l' attaque terroriste qui a frappé la ville de Londres le 22 mars

« On voulait le frapper »

Des passants se sont rués sur l’assaillant et se sont battus avec lui. « J’ai frappé le terroriste à la tête », a déclaré un des intervenants, Stevie Hurst, qui s’est confié au « Telegraph ». Ce guide touristique était au volant d’une voiture pour un tour de la capitale britannique :

« Je conduisais, j’ai arrêté la voiture et j’ai couru vers lui », dit-il. « Je ne sais pas pourquoi j’y suis allé. Il y avait cinq gars qui étaient sur lui. Je me suis précipité et je l’ai frappé à la tête pour qu’il lâche son couteau. Il criait : « laissez-moi, laissez-moi ! » J’ai fait tout ce que j’ai pu pour qu’il lâche son couteau. On voulait le frapper, tout le monde criait. »

Les infos immanquables du jour : Attaque terroriste à Londres, cardinal Barbarin et hiver calendaire

  Les infos immanquables du jour : Attaque terroriste à Londres, cardinal Barbarin et hiver calendaire Ce qu'il ne fallait pas rater dans l'actualité de ce vendredi 29 novembre 2019 © SIPA Londres a une nouvelle fois été la cible d'une attaque terroriste ACTU - Ce qu'il ne fallait pas rater dans l'actualité d Fin de semaine dramatique à Londres, où une attaque terroriste a eu lieu vendredi après-midi. 20 Minutes vous résume dans ses immanquables tout ce qu'il faut savoir sur cette attaque. Mais on vous parle aussi de Cop 25, du procès du cardinal Barbarin et de la froideur qui nous attend dans les jours prochains.

L' attaque de Londes a été effectuée en un lieu à l 'immense importance historique pour le monde entier, et ce exactement un an après les attentats de Bruxelles R. B. : Il est très difficile de supposer, mais cela ressemble clairement à une attaque terroriste . Le plus important est de comprendre si c’est un

Une attaque au couteau a fait un mort et plusieurs blessés. La police, qui « reste ouverte concernant le mobile », n’évoque plus la piste terroriste . La police britannique semble écarter progressivement le soupçon de terrorisme concernant l’ attaque au couteau à Londres mercredi 3 août au soir, qui a fait

L’assaillant a alors roulé sur le dos, laissant apparaître ce qui semblait être une ceinture d’explosifs. La peur n’a pas fait reculer les intervenants, qui ont continué à tenir l’homme jusqu’à ce qu’il lâche son arme.

« La police est arrivée rapidement, poursuit Stevie. Ils nous ont crié de reculer, ils avaient sorti leurs armes. Et ils lui ont mis trois balles. »

Un autre homme est salué sur les réseaux sociaux. Dans les vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, on le voit sortir de la mêlée un couteau à la main, criant à d’autres témoins de reculer (attention, ces images peuvent choquer) :

Anciens prisonniers

Selon la police, l’auteur de l’attentat a participé à une conférence sur la réhabilitation d’anciens prisonniers, organisée dans le Fishmonger’s Hall, un bâtiment à l’extrémité nord du London Bridge à l’intérieur duquel l’attaque a commencé. Il y avait d’ailleurs d’anciens prisonniers parmi ceux qui sont parvenus à lui faire lâcher son couteau :

« Certains des gars qui étaient sur (l’assaillant) étaient d’ex-prisonniers et ils se trouvaient tous au Fishmonger’s Hall », selon Jamie Bakhit, un agent d’entretien de 24 ans cité par l’agence de presse PA.

Ce que l’on sait de l’attaque au couteau qui a fait deux morts à Londres

Attaque au couteau à Londres : Boris Johnson s'engage à revoir les libérations anticipées .
Au lendemain de l'attaque au couteau qui a coûté la vie à deux personnes à Londres, le Premier ministre britannique s'est engagé, samedi, à revoir le système des libérations anticipées. Le suspect, condamné pour terrorisme, était en liberté conditionnelle. "Quand des gens sont condamnés à un certain nombre d'années en prison, ils devraient purger chaque année de cette condamnation", a déclaré, samedi 30 novembre, le Premier ministre britannique, Boris Johnson, après s'être rendu sur les lieux de l'attaque au couteau survenue la veille, à Londres.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 2
C'est intéressant!