•   
  •   

Monde Burkina Faso: une église protestante attaquée dans l'est du pays

08:05  02 décembre  2019
08:05  02 décembre  2019 Source:   rfi.fr

Les déplacés au Burkina Faso isolés des humanitaires à cause des violences

  Les déplacés au Burkina Faso isolés des humanitaires à cause des violences Les humanitaires s'inquiètent de la dégradation de la situation des quelque 500 000 personnes déplacées, dans le nord et l'est du pays. En raison de l'insécurité, les humanitaires n'arrivent plus à venir en aide aux populations qui fuient les violences. Le Haut-Commissariat des Nations unies aux réfugiés (HCR) a indiqué vendredi être confronté à « de graves difficultés d'accès » aux personnes déplacées et réfugiées au Burkina Faso, en raison de « l'insécurité grandissante » dans le pays.

Six personnes sont mortes, dimanche, lors de l' attaque d' une église dans le nord du Burkina Faso . Le pays est confronté de plus en plus fréquemment à des attaques meurtrières attribuées à des groupes jihadistes.

Quatorze fidèles d’ une église protestante à Hantoukoura dans le département de Foutouri, dans l ’ est du Burkina Faso , ont été tués ce dimanche matin en plein « Dans la journée du premier décembre 2019, une église protestante du village de Hantoukoura,frontière du Niger, dans le département de

Des soldats burkinabè à l'entraînement (illustration). © ISSOUF SANOGO / AFP Des soldats burkinabè à l'entraînement (illustration).

Quatorze fidèles ont été tués dimanche pendant un service religieux lors de l'attaque d'une église protestante à Hantoukoura, dans l'est du Burkina Faso. Les actions menées par des groupes armés jihadistes contre les lieux de culte se multiplient.

L'attaque a été perpétrée par une « dizaine d'individus lourdement armés », selon une source sécuritaire, citée par l'Agence France-presse. Les fidèles, dont le pasteur de l'église et des enfants, ont été « froidement exécutés » rapporte cette même source. Les victimes seraient au nombre de 14.

Burkina Faso: attaque du poste de police de Yendéré à la frontière ivoirienne

  Burkina Faso: attaque du poste de police de Yendéré à la frontière ivoirienne Au Burkina Faso, des hommes armés non encore identifiés ont attaqué le poste de police de Yendéré situé à la frontière avec le Côte d’Ivoire, dans la nuit du 30 novembre au 1er décembre, blessant deux voyageurs et causant des dégâts matériels. Ce poste, premier point de contrôle avant d’entrer sur le territoire burkinabè en venant de Côte d’Ivoire, avait déjà été attaqué une première fois. Ce samedi 30 novembre à 21h50, les passagers en provenance de la Côte d’Ivoire étaient en train d'accomplir les dernières formalités avant d’entrer sur le territoire burkinabè. « On avait presque fini », raconte un témoin.

Au Burkina Faso , pays sahélien pauvre d'Afrique de l'Ouest, les attaques attribuées à des groupes jihadistes contre les églises ou des religieux chrétiens se sont multipliées récemment. Le 29 avril, six personnes avaient été tuées lors de l' attaque de l' église protestante de Silgadji, dans le nord.

Burkina FasoDimanche, une attaque a eu lieu dans une église protestante dans l ' est du Burkina Faso . Les attaques , attribuées à des groupes djihadistes , contre des églises ou des religieux chrétiens se sont multipliées récemment au Burkina Faso , pays sahélien pauvre d'Afrique de l'Ouest.

Une « opération de ratissage » a ensuite été lancée par le groupement militaire de Foutouri pour retrouver les les assaillants. Dans son communiqué, le gouvernorat précise que « les forces de défense et de sécurité » se sont déployées «pour porter secours aux personne blessées».

Plusieurs attaques contre des sites chrétiens

Les attaques, attribuées à des groupes jihadistes, contre des églises ou des religieux chrétiens se sont multipliées récemment au Burkina Faso.

Le 26 mai, quatre fidèles avaient été tués lors d'une attaque contre une église catholique à Toulfé, localité du nord du pays. Le 13 mai, quatre catholiques avaient été tués lors d'une procession religieuse en honneur de la Vierge Marie à Zimtenga, toujours dans le nord. Le 12 mai, six personnes dont un prêtre, avaient été tués lors d'une attaque pendant la messe dans une église catholique à Dablo, une commune de la province du Sanmatenga, dans le nord du pays. Le 29 avril, six personnes avaient été tuées lors de l'attaque de l'église protestante de Silgadji, dans le nord.

Burkina Faso : au moins 10 morts dans l'attaque d'une église protestante

  Burkina Faso : au moins 10 morts dans l'attaque d'une église protestante Au moins dix fidèles dont "des enfants" ont été tués dimanche, dans l'est du Burkina Faso, lors de l'attaque d'une église protestante pendant un service religieux. "Plus d'une dizaine de personnes qui assistaient à la messe ont été tuées lors d'une attaque qui a visé l'église protestante de Hantoukoura", localité de la commune de Foutouri frontalière du Niger, a indiqué une source sécuritaire. Au moins dix fidèles dont "des enfants" ont été"Plus d'une dizaine de personnes qui assistaient à la messe ont été tuées lors d'une attaque qui a visé l'église protestante de Hantoukoura", localité de la commune de Foutouri frontalière du Niger, a indiqué une source sécuritaire.

Une église protestante a été prise pour cible lors d'une attaque armée au Burkina Faso , où les attentats djihadistes se sont multipliés ces dernières D'abord concentrées dans le nord du pays , ces attaques ont ensuite visé la capitale et d'autres régions, notamment l ' est , et fait depuis 2015 quelque

Cette attaque a été unanimement condamnée au Burkina Faso par les autorités, à commencer par Ce n’ est pas la première fois qu'une communauté religieuse ou un lieu de culte fait l’objet d’une Les attaques ciblent régulièrement des responsables religieux, principalement dans le nord du pays . Avant eux, Pierre Boena, pasteur de l’ église protestante de Béléhouro avait également été enlevé

À la mi-mars, l'abbé Joël Yougbaré, curé de Djibo (nord) avait été enlevé par des individus armés. Le 15 février, le père César Fernandez, missionnaire salésien d'origine espagnole, avait été tué dans le centre du Burkina.

Plusieurs imams ont également été assassinés par les jihadistes dans le nord du Burkina depuis le début des attaques il y a quatre ans, rappelle encore l'AFP.

Le nord et l'est du pays sont particulièrement troublés par les attaques jihadistes. Le 6 novembre un convoi civil a été attaqué près de Boungou. Il transportait des employés burkinabè de la société minière canadienne Semafo. Quelques jours plus tard le détachement burkinabè du Groupement des forces pour la sécurisation de l’est et du centre-est de Foutouri repoussait une attaque terroriste.

À lire aussi : L'armée mène des opérations antiterroristes dans le nord et l'est

Burkina Faso : un festival de musique à domicile pour faire "taire les armes" .
Au Burkina Faso, la menace terroriste a entraîné la fermeture de plusieurs lieux de rencontre et rendu difficile l’organisation d’événements festifs. Pour recréer du lien et adresser un message de paix, un collectif de musiciens a organisé en novembre le festival "Salon Musique", avec un concept original : celui d’aller jouer directement au domicile des habitants et dans les quartiers populaires. Du 22 au 30 novembre, une dizaine d’artistes venus du Burkina Faso, d'Allemagne, de Suède, de France, de Belgique et de Madagascar ont participé au festival "Salon Musique" organisé à Ouagadougou, la capitale.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!