•   
  •   

Monde Italie: dans la rue comme sur la toile, les sardines en banc contre l'extrême-droite

14:30  02 décembre  2019
14:30  02 décembre  2019 Source:   rfi.fr

Le «trésor secret du FPÖ»: l’énième affaire de l’extrême droite autrichienne

  Le «trésor secret du FPÖ»: l’énième affaire de l’extrême droite autrichienne La presse autrichienne vient de révéler que le parti d'extrême droite FPÖ conservait des lingots d’or dans une pension du Tyrol, dans l’ouest du pays. La formation se défend de toute illégalité. L'affaire a été révélée par l'hebdomadaire autrichien Profil. Elle date du mois d'août dernier lorsque la police effectue une descente dans une paisible pension du Tyrol où les cadres du parti d'extrême droite FPÖ avaient leurs habitudes. Elle y découvre trois cassettes verrouillées contenant plusieurs lingots d’or pesant chacun 500 grammes. Au cours actuel de l'or, un tel lingot vaut plus de 21 000 euros.

"Les consciences politiques se réveillent". Des milliers de " sardines ", sympathisants d'un mouvement civique fondé il y a 15 jours à Bologne, ont manifesté samedi à Florence (centre-nord de l' Italie ) contre l ' extrême droite et les idées souverainistes de Matteo Salvini.

Il a critiqué l'utilisation des réseaux sociaux par l ' extrême - droite : "On en a marre de la haine et de la violence". Comme au cours de la dizaine de manifestations qui ont déjà eu lieu dans toute l' Italie depuis 15 jours, les manifestants brandissaient des pancartes en forme de sardines ou d'autres clamant des

Manifestante tenant une pancarte avec des sardines, à Florence, le 30 novembre 2019. © FILIPPO MONTEFORTE / AFP Manifestante tenant une pancarte avec des sardines, à Florence, le 30 novembre 2019.

Fondé par quatre amis trentenaires à Bologne, il y a deux semaines, le mouvement des sardines est déjà parvenu à mobiliser des dizaines de milliers de personnes sur les places d’Italie, grâce aux réseaux sociaux. Les sardines ont pour objectif de lutter pacifiquement contre les partis d’extrême-droite, notamment la Ligue de Matteo Salvini.

de notre correspondante à Rome,

Elles défendent l’idée d’une société libérée de la haine et de la violence. Samedi 30 novembre, des milliers de sympathisants se sont rassemblés à Florence. Dimanche 1er décembre, les sardines, qui ont été rejointes par le célèbre écrivain Roberto Saviano, ont envahi l’immense place du Dôme de Milan.

Belgique : enquête après un salut nazi dans un ancien camp de concentration

  Belgique : enquête après un salut nazi dans un ancien camp de concentration Un groupe d'extrême droite a visité en août le fort de Breendonk, une ancienne prison politique nazie. © Jean-Marc Quinet / BELGA MAG / Belga Le fort de Breendonk, camp de concentration nazi durant la Seconde Guerre mondiale. Le parquet d'Anvers a ouvert ce samedi une enquête pour incitation à la haine et/ou négationnisme après la visite d'un groupe d'extrême droite au fort de Breendonk, ancienne prison politique nazie devenue lieu de mémoire située dans le nord de la Belgique.

Des milliers de " sardines ", sympathisants d'un mouvement civique fondé il y a 15 jours à Bologne, ont manifesté samedi à Florence (centre-nord de l' Italie ) contre Une manifestante brandit une pancarte représentant une sardine , lors d'une manifestation contre l ' extrême droite et le souverainisme, le 30

Le mouvement est né en réaction à la victoire inattendue de la candidate de la Ligue ( extrême droite , le parti de Matteo Salvini), fin octobre, pour diriger l'Ombrie, région qui était à gauche depuis plus de 50 ans. Election après élection, la Ligue s'est renforcée dans les régions du centre et du nord de l' Italie .

À lire aussi : En Italie, les «sardines» comme nouvelle opposition

La force de mobilisation de ce tout nouveau mouvement peut s’expliquer par le moteur turbo des sardines, qui se rassemblent en bancs serrés comme ces petits poissons, d’où le nom du mouvement. Ce moteur, ce sont les plateformes de communication digitale, utilisées pour passer du virtuel au réel. En l’espace de deux semaines, la page Facebook « l’archipel des sardines » compte déjà 170 000 membres et les discussions se succèdent en continu.

Cela va du sens à donner à ce mouvement qui ne suit aucun parti, inspiré des principes de l’antifascisme et clairement anti-Salvini, dont les appels à manifester passer par des photos drôles et touchantes. Comme celle postée par une sociologue de 84 ans, qui porte une robe longue en forme de sardine, par solidarité envers le mouvement. Et puis, il y a de nombreux messages d’espoir, comme celui-ci : « J’ai cinquante ans et c’est la première fois que je manifeste car je me sens dans une communauté vivante ».

Les « sardines » italiennes, en rangs serrés contre Salvini

  Les « sardines » italiennes, en rangs serrés contre Salvini Ce dimanche marque le coup d’envoi, à Rimini, d’une série de manifestations pacifiques d’un nouveau mouvement de résistance démocratique, qui entend bloquer la marche du leader populiste vers le PalazzoCe mouvement des sardines est une émanation spontanée de la société civile (« On sera serrés comme des sardines dans une boite »), née lors du flash mob du 14 Décembre à Bologne sur la Piazza Grande. L’objectif ? Opposer aux manifestants salviniens confinés dans un Palazzo aux portes fermées, une foule accueillante et pas factieuse pour un sou, qui sur une place à ciel ouvert, n’insulte personne et ne lance pas un seul pavé. L’évènement politique finira par attirer près de 8.

"Les consciences politiques se réveillent". Des milliers de " sardines ", sympathisants d'un mouvement civique fondé il y a 15 jours à Bologne, ont manifesté samedi à Florence (centre-nord de l' Italie ) contre l ' extrême droite et les idées souverainistes de Matteo Salvini.

Manifestation contre l ' extrême droite et le souverainisme, le 30 novembre 2019 à Florence, en Des milliers de personnes manifestent contre l ' extrême droite , le 30 novembre 2019 à Florence, en Italie . Il y a beaucoup de gens qui n'étaient jamais descendue dans la rue et ils sont là aujourd'hui".

Accroître leur visibilité

Twitter est particulièrement utilisé durant les manifestations, dont la première s’est tenue à Bologne le 14 novembre. Par exemple, on pouvait lire ce tweet d’un étudiant à Florence, « Nous sommes lassés de la haine », qui a été retweeté plus de 1000 fois en trois heures. Il y a aussi des groupes qui se créent sur WhatsApp. Et Instagram est très utilisé pour poster des vidéos, filmées durant les flash-mobs.

Il y a également une communication par mails qui se passent d’ami en ami, de collègue en collègue, et dans lesquels on lit souvent des poésies, qui marquent l’aspect pacifique du mouvement. On pouvait notamment en lire une, inspirée du Chant des partisans italien, Bella Ciao, entonné à chaque rassemblement des sardines. Petit extrait :« Notre rêve est l’égalité, O Bella ciao, ciao, ciao, une sardine m’a réveillé ! »

Des dizaines de manifestations ont déjà eu lieu dans toute l’Italie. La dernière en date a réuni 25 000 personnes, dimanche 1er décembre, à Milan. Le prochain grand rendez-vous des sardines est annoncé sur la page Facebook du groupe de Rome, ouverte par un journaliste d’origine kenyane, Stephen Ogongo. Un méga rassemblement national se tiendra 14 décembre dans la capitale, sur la célèbre place Saint-Jean-de-Latran.

Erik Tegnér, le jeune militant qui prône l’union des droites, exclut des Républicains .
Proche de Marion Maréchal, très présent sur les réseaux sociaux, Erik Tegnér est l’un des trois organisateurs de la « convention de la droite » en septembre.L’exclusion a été votée « à une majorité écrasante », avec seulement « trois voix contre » et « aucune question n’a été posée sur le sujet » lors de la réunion convoquée dans la soirée par la fédération parisienne de LR au siège du parti, a précisé Agnès Evren.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 3
C'est intéressant!