•   
  •   

Monde Syrie: huit enfants parmi onze morts dans des bombardements turcs

02:10  03 décembre  2019
02:10  03 décembre  2019 Source:   msn.com

Une djihadiste française condamnée à 14 ans de prison pour soustraction d’enfant

  Une djihadiste française condamnée à 14 ans de prison pour soustraction d’enfant Jihane Makhzoumi avait rejoint la Syrie en 2014 avec quatre enfants. Seuls trois sont rentrés en France. © LP/OLIVIER LEJEUNE Le Parisien Ce procès n’aura pas permis de répondre aux interrogations d’Ilham Tarbouni, qui recherche désespérément sa fillette, Jana, depuis cinq ans. Mais il a débouché à la condamnation de la belle-mère de la fillette, Jihane Makhzoumi, partie en Syrie en 2014 avec son compagnon et quatre jeunes enfants, dont Jana.Ce vendredi, la cour d’assises spéciale de Paris a condamné cette femme de 38 ans à 14 ans de prison.

Les bombardements turcs ont fait au moins 11 morts dont huit enfants et 26 blessés dans la ville de Tal Rifaat, située entre Alep et la frontière turco-syrienne, au nord La Russie s'était engagée à obtenir un retrait de la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG). Située dans la province d'Alep

Au moins onze civils, dont huit enfants âgés de moins de 15 ans, ont été tués lundi dans des bombardements turcs , près d’une école dans une ville du nord de la Syrie sous contrôle kurde, a rapporté l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

Les bombardements turcs ont fait au moins 11 morts dont huit enfants et 26 blessés dans la ville de Tal Rifaat, située entre Alep et la frontière turco-syrienne, au nord du pays.

(Photo d'illustration) Des décombres dans la ville d'Idlib, après une double attaque à la bombe qui a fait plus de 10 victimes dont des civils, le 18 février 2019 © Muhammad Haj Kadour / AFP (Photo d'illustration) Des décombres dans la ville d'Idlib, après une double attaque à la bombe qui a fait plus de 10 victimes dont des civils, le 18 février 2019

Au moins onze civils, dont huit enfants âgés de moins de 15 ans, ont été tués lundi dans des bombardements turcs, près d'une école dans une ville du nord de la Syrie sous contrôle kurde, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Le drame s'est déroulé dans la ville de Tal Rifaat, où des heurts opposent sporadiquement forces turques et combattants kurdes. Cette ville accueille également des forces du régime de Bachar al-Assad et des militaires russes, selon l'Observatoire.

Syrie: attentat meurtrier à Tal Abyad et violents combats près d'Ain Issa

  Syrie: attentat meurtrier à Tal Abyad et violents combats près d'Ain Issa Neuf personnes ont été tuées et 22 autres blessées samedi matin dans l'explosion d'une voiture piégée à Tal Abyad, dans le nord de la Syrie sous contrôle turc, alors que de violents combats opposent des milices syriennes supplétives d’Ankara et des forces kurdes près de la ville d’Aïn Issa. Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh La puissante explosion a provoqué un cratère et d’importants dégâts, selon l'Observatoire syrien desAvec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

Huit enfants de moins de 15 ans font partie des victimes, causées lundi par des frappes turques à Tal Rifaat, une ville du nord de la Syrie , selon l'Observatoire Au moins onze civils, dont huit enfants âgés de moins de 15 ans, ont été tués, lundi 2 décembre, dans des bombardements turcs , près

Actualités 15:54 Espagne: masque obligatoire à partir de lundi dans les transports (Sanchez) 15:33 Le bilan de la pandémie de nouveau coronavirus à 11H00 GMT: près de 239.000 morts (AFP)

La plupart des victimes sont des déplacés Kurdes

"Les tirs d'artillerie des forces turques se sont abattus près d'une école, au moment où les enfants sortaient" de l'établissement, selon le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, qui a également fait état de 21 blessés.

La plupart des victimes sont des déplacés Kurdes qui s'étaient installés à Tal Rifaat après avoir fui l'enclave d'Afrine, située plus à l'ouest et conquise en 2018 par les forces d'Ankara. Après cette opération, Ankara avait menacé d'attaquer Tal Rifaat, mais un accord négocié avec Moscou avait permis d'éviter une offensive turque sur la ville. La Russie s'était engagée à obtenir un retrait de la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG). Située dans la province d'Alep, Tal Rifaat se trouve juste au sud de la ville d'Aazaz, tenue par des rebelles financés et soutenus par Ankara.

Géorgie : des réfugiés assis sur une mine d'or

  Géorgie : des réfugiés assis sur une mine d'or Fuyant le conflit d’Abkhazie en 1992, des milliers de Géorgiens ont été relogés à Tskaltubo dans de luxueux sanatoriums abandonnés de l’ère soviétique. Une situation qui dure depuis plus de vingt-cinq ans. Mais un milliardaire vient d’annoncer qu’il les rachète tous pour les restaurer. Gros profits touristiques et expulsions en perspective.A la chute de l’Union soviétique, la jeune république géorgienne fait face à une grande instabilité et à la sécession de deux régions autonomes, l’Ossétie du Sud à l’est et l’Abkhazie à l’ouest, toutes deux frontalières de la Russie.

Les nouvelles frappes turques interviennent après la mort de 33 militaires turcs dans des bombardements aériens attribués par Ankara au régime de Bachar Al-Assad dans la Les combats et bombardements ont provoqué une catastrophe humanitaire, faisant près d’un million de déplacés.

Les bombardements ont été menés près d'une école dans la ville de Tal Rifaat, où des heurts opposent sporadiquement forces turques et Les civils sont pris au piège. Neuf personnes dont huit enfants âgés de moins de 15 ans sont morts ce lundi dans des bombardements turcs près d'une

Les affrontements continuent après l'offensive turque

C'est pour éloigner de sa frontière la milice kurde des YPG, considérée comme une organisation "terroriste" par Ankara, que la Turquie a lancé le 9 octobre avec des supplétifs syriens une offensive majeure sur la région. Malgré deux cessez-le-feu acceptés par Ankara, les affrontements sporadiques se poursuivent toutefois.

En novembre, le président turc Recep Tayyip Erdogan avait indiqué que "les groupes terroristes" ne s'étaient pas encore retirés notamment de Minbej et Tal Rifaat, que les YPG sont censés évacuer conformément à l'accord russo-turc. L'offensive d'Ankara a permis à l'armée turque de s'emparer d'une bande frontalière de 120 km. Les violences ont tué 150 civils et déplacé plus de 300.000 personnes, selon l'OSDH.

Syrie: au moins 21 civils tués dans des raids aériens à Idleb .
21 civils, dont 8 enfants, ont été tués et 43 personnes ont été blessées ce samedi 7 décembre en Syrie dans des raids aériens de l’aviation syrienne ou de son allié russe sur la province d'Idleb, dominée par des jihadistes, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme. Avec notre correspondant régional, Paul Khalifeh Les avions russes et syriens ont mené pas moins de 75 raids ce samedi. L’artillerie gouvernementale a tiré des centaines de projectiles contre des positions jihadistes et rebelles et des zones résidentielles au sud et au sud-est de la province d’Idleb.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!