•   
  •   

Monde Burkina: le gouvernement présente ses condoléances aux Églises évangéliques

04:20  03 décembre  2019
04:20  03 décembre  2019 Source:   rfi.fr

Les déplacés au Burkina Faso isolés des humanitaires à cause des violences

  Les déplacés au Burkina Faso isolés des humanitaires à cause des violences Les humanitaires s'inquiètent de la dégradation de la situation des quelque 500 000 personnes déplacées, dans le nord et l'est du pays. En raison de l'insécurité, les humanitaires n'arrivent plus à venir en aide aux populations qui fuient les violences. Le Haut-Commissariat des Nations unies aux réfugiés (HCR) a indiqué vendredi être confronté à « de graves difficultés d'accès » aux personnes déplacées et réfugiées au Burkina Faso, en raison de « l'insécurité grandissante » dans le pays.

Après l’attaque d’une église protestante à Hantoukoura dans l’est du pays, attaque qui a fait 14 morts dont de nombreux enfants, le chef du gouvernement s’est rendu au siège de la Fédération des églises et missions évangéliques pour présenter les condoléances du gouvernement .

Attaque de Koutougou: Le gouvernement présente ses condoléances aux familles des victimes. Troisième de la dernière CAN, le Burkina Faso est au bord de l’élimination après sa défaite en Crise humanitaire : L’Office de Développement des Églises Évangéliques solidaire des déplacés du

Le Premier ministre burkinabé Christophe Dabiré s'est rendu à la Fédération des églises et missions évangéliques pour présenter les condoléances du gouvernement (image d'illustration). © OLYMPIA DE MAISMONT / AFP Le Premier ministre burkinabé Christophe Dabiré s'est rendu à la Fédération des églises et missions évangéliques pour présenter les condoléances du gouvernement (image d'illustration).

Après l’attaque d’une église protestante à Hantoukoura dans l’est du pays, attaque qui a fait 14 morts dont de nombreux enfants, le chef du gouvernement s’est rendu au siège de la Fédération des églises et missions évangéliques pour présenter les condoléances du gouvernement.

Depuis le début de l’année, les attaques contre les lieux de culte et les fidèles se multiplient, toutes religions confondues. Le chef du gouvernement appelle les responsables religieux à ne pas céder à la division.

Mali: les villes de Koro et Bankass prises dans la tenaille jihadiste

  Mali: les villes de Koro et Bankass prises dans la tenaille jihadiste Dans le centre du Mali et plus précisément à l’est, les affrontements entre groupes jihadistes et chasseurs traditionnels dogons continuent. Au-delà de ces affrontements armés, les menaces, les attaques sur les civils, les braquages, les vols sont courants sur l’axe qui relie cette zone frontalière avec le Burkina Faso à Mopti, la principale ville du centre du Mali. Le 17 novembre, un camion a été attaqué : le bétail volé et le chauffeur tué. Depuis, les habitants de Koro et de Bankass, sont menacés par un embargo, mené par des jihadistes présumés.

Le gouvernement présente ses condoléances attristées aux familles éplorées et à la communauté religieuse protestante. Une série d'attaques Les attaques, attribuées à des groupes djihadistes, contre des églises ou des religieux chrétiens se sont multipliées récemment au Burkina Faso

Une déclaration choc du Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, parue dans un communiqué ce mercredi. C'est la première fois qu'un responsable politique de ce rang présente ses condoléances aux Arméniens. Le 24 avril 1915, les premiers arméniens étaient déportés par le gouvernement turc

C’est la quatrième fois qu’une église subit une attaque depuis le début de l’année. L’église de Hantoukoura, dans la région de l’Est venait juste d’ouvrir ses portes, avec une vingtaine de fidèles. Elle n’avait même pas encore un pasteur selon le pasteur Henri Yé, président de la Fédération des églises et missions évangéliques.

« En vérité, il n’y avait pas de pasteur. Celui qui dirigeait, on a dû le prendre pour le pasteur. Les femmes ont été épargnées. Ils ont fait sortir les hommes, les ont couverts et leur ont tiré dans la tête. »

Selon le Premier ministre Christophe Dabiré, les attaques contre les lieux de culte et autre visent un seul but, déstabiliser le pays et faire chuter le régime en place.

« Nous sommes venus présenter nos condoléances et souhaiter que cette épreuve nouvelle que rencontrent la Fédération des églises et missions évangéliques et notre peuple ne soit pas une opportunité pour baisser les bras et dire que le désespoir est permis. Nous avons également dit que toutes les difficultés que nous rencontrons aujourd’hui, que ce soit les conflits intercommunautaires, que ce soit les attaques dans les églises, dans les mosquées, ce sont des choses qui nous viennent parce que les terroristes veulent déstabiliser notre pays. »

Cette visite du chef du gouvernement montre selon, le pasteur Henri Yé que le Burkina Faso est une nation famille et que cette unité et cette solidarité sont les clés de la victoire contre le terrorisme.

Burkina Faso: l'UE consolide son soutien matériel à la lutte contre le terrorisme .
Le chef de la délégation de l’Union européenne était reçu mardi 3 décembre par le chef du gouvernement burkinabè. Les échanges ont essentiellement porté sur la situation sécuritaire du pays. Pour l’ambassadeur de l'UE au Faso Wolfram Vetter, « la situation sécuritaire reste une préoccupation majeure ». L’Union entend renforcer sa coopération sur cet aspect. Des unités d’élite des forces armées sont en formation et seront bientôt déployées dans certaines régions.Les premières unités sont déjà sur le front de la lutte contre le terrorisme.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!