Monde: Riposte américaine à la «taxe GAFA»: 100% de surtaxe sur 2,4 milliards de dollars de produits français de luxe - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde Riposte américaine à la «taxe GAFA»: 100% de surtaxe sur 2,4 milliards de dollars de produits français de luxe

10:05  03 décembre  2019
10:05  03 décembre  2019 Source:   lefigaro.fr

Taxe sur les Gafa : Bruno Le Maire déplore des menaces américaines "inacceptables"

  Taxe sur les Gafa : Bruno Le Maire déplore des menaces américaines "Ce n'est pas le comportement que l'on attend des Etats-Unis vis-à-vis de l'un de ses principaux alliés", a estimé le ministre de l'Economie sur Radio Classique.Bruno Le Maire hausse le ton. Le ministre français des Finances a qualifié "d'inacceptables" les menaces de sanctions américaines contre la taxe française sur le numérique. "Le simple projet, qui pourrait s'appliquer d'ici 30 jours, de nouvelles sanctions contre la France, c'est inacceptable", a affirmé Bruno Le Maire sur Radio Classique, mardi 3 décembre.

Roquefort, yaourt, vin pétillant, cosmétique ou sacs à main. Au total, 2 , 4 milliards de dollars de produits français pourraient se voir imposer par Washington des droits de douane additionnels pouvant s'élever jusqu'à 100 %.

de 2 , 4 milliards de dollars (environ 2 ,15 milliards d ’euros) de produits français en réponse à l ’instauration en France d’une taxe sur les géants Parmi les produits qui pourraient être surtaxés figurent de nombreux fromages dont le roquefort, les yaourts, le vin pétillant ainsi que des produits

Selon le représentant du président Trump pour les Affaires commerciales, des sociétés américaines comme Google, Amazon, Facebook et Apple sont victimes d’une taxe «déraisonnable et discriminatoire».

L’Administration Trump envisage de taxer les importations de champagne, de sacs à main et de fromages français pour riposter contre la mise en œuvre par la France d’une taxe sur les services numériques. Les produits français de luxe de LVMH et les produits de beauté de L’Oréal qui avaient été épargnés jusqu’à présent par d’autres sanctions américaines autorisées celles-là par l’Organisation mondiale du commerce, au titre des subventions publiques illégales à Airbus, sont donc désormais directement visés.

Voici la liste des produits français que l'administration Trump veut taxer

  Voici la liste des produits français que l'administration Trump veut taxer Alors que Donald Trump doit rencontrer Emmanuel Macron mardi à Londres, son administration a publié la liste des produits français qu'elle propose de surtaxer, jusqu'à 100%, pour un montant atteignant 2,4 milliards de dollars (près de 2,2 milliards d'euros).A la taxe Gafa, les Etats-Unis répondent par du fromage et du vin pétillant. Le Bureau du représentant américain au commerce (USTR) a publié lundi la liste des produits français qu'il propose de surtaxer. Il s'agit de la conclusion de son enquête ouverte en juillet dernier en réponse à l'instauration en France d'une taxe sur les géants américains du numérique.

Washington a menacé lundi d'imposer des droits de douane additionnels, pouvant aller jusqu'à 100 %, sur l'équivalent de 2 , 4 milliards de dollars de produits français en réponse à l 'instauration en France d'une taxe sur les géants américains du numérique, relate l'AFP.

4 . Nonobstant les droits de reproduction et de stockage, dans les conditions strictement décrites ci-dessus, et sauf autorisation préalable et Les États-Unis ont menacé lundi soir de surtaxer jusqu'à 100 % certains produits français , en représailles à la taxe Gafa (Google, Amazon, Facebook, Apple).

Bob Lighthizer, représentant du président Trump pour les Affaires commerciales, estime à 2,4 milliards de dollars le préjudice subit par les sociétés américaines comme Google, Amazon, Facebook et Apple, qu’il juge victimes d’une taxe «déraisonnable et discriminatoire». Bob Lighthizer fixe au 7 janvier la date d’auditions publiques de commentaires relatifs aux droits de douane de 100% qu’il prépare sur les biens français. La période durant laquelle les entreprises et groupements intéressés pourront faire connaître leurs positions s’arrêtera le 14 janvier.

Le négociateur de Donald Trump ne précise pas de date effective d’entrée en vigueur des sanctions américaines. C’est une manière de donner une chance à des négociations qui ont en fait déjà commencé, notamment dans le cadre de l’OCDE. Elles visent à harmoniser la manière de taxer les activités de sociétés numériques qui réalisent des profits dans de nombreux pays où elles n’ont pas toujours une présence physique. Un rapport de l’OCDE sur l’avancement de ces discussions est attendu le mois prochain.

Grand Paris Express : le Sénat vote la suppression d'une surtaxe litigieuse

  Grand Paris Express : le Sénat vote la suppression d'une surtaxe litigieuse Les amendements de suppression ont été adoptés à une écrasante majorité, au cours d'une première lecture du projet de loi de finances. © afp.com/JOEL SAGET Vue du Sénat français. La chambre haute n'en voulait pas. Le Sénat a voté vendredi soir la suppression d'une surtaxe prévue des bureaux situés dans les quartiers d'affaires de Paris et des Hauts-de-Seine, revenant ainsi sur une disposition litigieuse adoptée par l'Assemblée nationale pour financer la Société du Grand Paris.

La taxe française sur le numérique continue de fâcher Washington qui menace Paris de surtaxer jusqu'à 100 % 2 , 4 milliards de dollars Les États-Unis ont menacé lundi 2 décembre de surtaxer 2 , 4 milliards de dollars de produits français en représailles à la taxe instaurée par Paris sur les

Photo d'illustration Julio PELAEZ. L’administration Trump menace d’imposer des droits de douane additionnels, pouvant aller jusqu’à 100 %, sur l’équivalent de 2 , 4 milliards de dollars de produits français en réponse à l ’instauration en France d’une taxe sur les géants américains du numérique

Donald Trump au sommet de l’Otan, le 2 décembre 2019. © NICHOLAS KAMM/AFP Donald Trump au sommet de l’Otan, le 2 décembre 2019.

«Le représentant du président pour les Affaires commerciales est concentré sur le protectionnisme croissant des États membres de l’Union européenne qui visent de manière injuste les entreprises américaines», explique le communiqué de Bob Lighthizer, accompagnant un rapport d’enquête de 93 pages. La démarche de l’Administration Trump vise aussi explicitement les autres nations comme l’Autriche, l’Italie et la Turquie, qui veulent, comme la France, taxer les géants américains du numérique. En revanche, la déclaration de Bob Lighthizer épargne le Canada et le Royaume-Uni, qui ont pourtant également l’intention de copier plus ou moins la loi française.

La position de l’Administration Trump est largement soutenue par les démocrates au Congrès. «La taxe française sur les services numériques est déraisonnable, protectionniste et discriminatoire», affirment les sénateurs Charles Grassley (républicain de l’Iowa) et Ron Wyden (démocrate de l’Oregon) dans un communiqué commun.

LVMH s’offre le joaillier Tiffany pour 14,7 milliards d’euros

  LVMH s’offre le joaillier Tiffany pour 14,7 milliards d’euros LVMH s’offre le joaillier Tiffany pour 14,7 milliards d’eurosLVMH, qui compte déjà Bulgari et Chaumet dans son portefeuille joaillier, espère ainsi mieux se placer dans le milieu du bijou haut de gamme, seul secteur du luxe où il n’est pas numéro un. Et rivaliser ainsi avec son concurrent suisse Richemont, qui détient Cartier et Van Cleef & Arpels.

Photo d'illustration Julio PELAEZ. L’administration Trump menace d’imposer des droits de douane additionnels, pouvant aller jusqu’à 100 %, sur l’équivalent de 2 , 4 milliards de dollars de produits français en réponse à l ’instauration en France d’une taxe sur les géants américains du numérique

(Washington) L’administration Trump menace d’imposer des droits de douane additionnels, pouvant aller jusqu’à 100 %, sur l’équivalent de 2 , 4 milliards de dollars de produits français en réponse à l ’instauration en France d’une taxe sur les géants américains du numérique. Publié le 02 décembre

Aussi sur MSN: Nouvelle taxe GAFA : le premier impôt mondial et digital

Suivez-nous sur Facebook
Téléchargez l'application
Microsoft News
Abonnez-vous à la newsletter

Taxe sur le gazole : des routiers organisent des barrages filtrants à la frontière belge .
Une "centaine" de camions bloquent deux voies, laissant passer les voitures, sur l'A22, au péage de Neuville-en-Ferrain au nord de Lille. © AFP Un barrage organisé par la Federation Nationale des Transports Routiers à l'entrée de l'A16 highway à Ghyvelde proche de la frontière belge, le 18 mars 2019 Des dizaines de camions organisaient jeudi matin des barrages filtrants à deux péages d'autoroute, à la frontière belge. L'objectif : protester contre la hausse d'une taxe frappant le gazole.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!