•   
  •   

Monde Sommet de l'Otan: Donald Trump, un hôte bien encombrant pour Boris Johnson

18:10  03 décembre  2019
18:10  03 décembre  2019 Source:   rfi.fr

Sommet de l'OTAN : Macron accuse la Turquie de proximité avec le groupe État islamique

  Sommet de l'OTAN : Macron accuse la Turquie de proximité avec le groupe État islamique Emmanuel Macron s’en est pris à la Turquie, mardi, l’accusant de travailler avec des intermédiaires du groupe État islamique. Le président français a appelé l’Otan à clarifier sa stratégie en matière de lutte contre le terrorisme. Il s'exprimait lors d'une conférence de presse commune avec Donald Trump. Peu avant l’ouverture du sommet de l’Otan à Londres, le président français Emmanuel Macron a pointé du doigt la Turquie, mardi 3 décembre, lui reprochant de combattre les Kurdes alliés de la coalition internationale en Syrie contre les islamistes. Il a affirmé qu’Ankara travaillait "parfois avec des intermédiaires de l'EI", l'organisation État islamique.

Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix. Lors de sa première conférence de presse ce mardi matin, Donald Trump a promis qu’il ne se mêlerait pas des législatives britanniques même s’il n’a pas pu s’empêcher de glisser qu’il était fan du Brexit et que Boris Johnson

Le sommet de l ’Alliance de l ’Atlantique Nord, organisé cette année par les autorités britanniques, est compliqué par le fait que le Royaume-Uni se Ceci est indiqué dans le matériel du Times. Selon les médias, le problème est la visite inévitable à Londres du président américain Donald Trump , qui

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, le 3 décembre 2019 à Salisbury. © REUTERS/Hannah McKay/Pool Le Premier ministre britannique Boris Johnson, le 3 décembre 2019 à Salisbury.

La réunion de l’Otan se tient dans un contexte tendu pour les membres de l’Alliance, et la présence du très imprévisible président américain Donald Trump est une parenthèse à haut risque dont les conservateurs se seraient bien passés à neuf jours des législatives anticipées.

Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

Lors de sa première conférence de presse ce mardi matin, Donald Trump a promis qu’il ne se mêlerait pas des législatives britanniques même s’il n’a pas pu s’empêcher de glisser qu’il était fan du Brexit et que Boris Johnson, « un homme très compétent », ferait du « très bon travail ».

Macron, Trudeau et Johnson semblent se moquer de Donald Trump dans une vidéo

  Macron, Trudeau et Johnson semblent se moquer de Donald Trump dans une vidéo « On pouvait voir son équipe complètement bouche bée », lance Justin Trudeau à Boris Johnson, Emmanuel Macron et Mark Rutte.Verre à la main, le président français Emmanuel Macron, le Premier ministre canadien Justin Trudeau, le Premier ministre britannique Boris Johnson et le Premier ministre néerlandais Mark Rutte se trouvent en pleine conversation. « Il était en retard car il a pris 40 minutes pour la conférence de presse », lance Justin Trudeau, qui, selon CBC, pourrait bien évoquer Trump.

Le président américain Donald Trump . Ce 3 décembre, quelques heures avant sa rencontre avec Emmanuel Macron dans le cadre du 27e sommet de l ' OTAN organisé à Londres, Donald Trump n'a pas mâché ses mots concernant le jugement porté en novembre dernier par le président français au

L’arrivée du président Donald Trump au Royaume-Uni à quelques jours de l ’arrivée des urnes pourrait poser problème au Premier ministre Boris Johnson , ont déclaré des Le président américain, qui est arrivé à Londres lundi soir au sommet de l ’ OTAN à l’occasion du 70e anniversaire de l ’alliance, sera

Surtout, le président américain a assuré que les États-Unis n’étaient pas intéressés par le NHS, les services de santé publics « même si on leur présentait sur un plateau ».

Un « ami » qui vous veut du bien

Donald Trump a clairement compris le message, mais les stratèges conservateurs doivent pourtant continuer à serrer les dents et espérer que le président garde effectivement ses distances avec son « ami Boris ».

Le chef de la Maison Blanche est bien trop impopulaire au Royaume-Uni pour que son soutien s’avère un atout. D’ailleurs, depuis le début de la campagne, les adversaires de Boris Johnson, travaillistes en tête, agitent l’épouvantail Trump, et accusent les conservateurs de vouloir brader le système de santé public aux Américains pour obtenir un accord commercial post-Brexit.

Jeremy Corbyn multiplie les provocations : il a adressé une lettre au président américain rappelant que le NHS n’était pas à vendre et espère bien échanger quelques mots avec Donald Trump lors du banquet organisé par la reine à Buckingham dans la soirée.

Donald Trump félicite Boris Johnson pour sa "grande" victoire .
Boris Johnson a reçu les félicitations du président américain Donald Trump après sa victoire aux élections législatives britanniques.A lire aussi : Cap sur le Brexit pour Boris Johnson, grand vainqueur des élections britanniques

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!