•   
  •   

Monde Burkina Faso : un festival de musique à domicile pour faire "taire les armes"

22:15  03 décembre  2019
22:15  03 décembre  2019 Source:   france24.com

Burkina Faso: attaque du poste de police de Yendéré à la frontière ivoirienne

  Burkina Faso: attaque du poste de police de Yendéré à la frontière ivoirienne Au Burkina Faso, des hommes armés non encore identifiés ont attaqué le poste de police de Yendéré situé à la frontière avec le Côte d’Ivoire, dans la nuit du 30 novembre au 1er décembre, blessant deux voyageurs et causant des dégâts matériels. Ce poste, premier point de contrôle avant d’entrer sur le territoire burkinabè en venant de Côte d’Ivoire, avait déjà été attaqué une première fois. Ce samedi 30 novembre à 21h50, les passagers en provenance de la Côte d’Ivoire étaient en train d'accomplir les dernières formalités avant d’entrer sur le territoire burkinabè. « On avait presque fini », raconte un témoin.

Un concert lors du festival © Fournis par France 24 Un concert lors du festival "Salon Musique" 2019. Crédit photo : collectif KAMA / Salon Musique.

Au Burkina Faso, la menace terroriste a entraîné la fermeture de plusieurs lieux de rencontre et rendu difficile l’organisation d’événements festifs. Pour recréer du lien et adresser un message de paix, un collectif de musiciens a organisé en novembre le festival "Salon Musique", avec un concept original : celui d’aller jouer directement au domicile des habitants et dans les quartiers populaires.

Du 22 au 30 novembre, une dizaine d’artistes venus du Burkina Faso, d'Allemagne, de Suède, de France, de Belgique et de Madagascar ont participé au festival "Salon Musique" organisé à Ouagadougou, la capitale. Face à la raréfaction des espaces culturels et à la peur de sortir le soir, l’initiative permet aux habitants de recevoir un spectacle "à domicile".

Burkina Faso: l'UE consolide son soutien matériel à la lutte contre le terrorisme

  Burkina Faso: l'UE consolide son soutien matériel à la lutte contre le terrorisme Le chef de la délégation de l’Union européenne était reçu mardi 3 décembre par le chef du gouvernement burkinabè. Les échanges ont essentiellement porté sur la situation sécuritaire du pays. Pour l’ambassadeur de l'UE au Faso Wolfram Vetter, « la situation sécuritaire reste une préoccupation majeure ». L’Union entend renforcer sa coopération sur cet aspect. Des unités d’élite des forces armées sont en formation et seront bientôt déployées dans certaines régions.Les premières unités sont déjà sur le front de la lutte contre le terrorisme.

Car le Burkina Faso fait face à une situation sécuritaire difficile et à une importante menace terroriste. Au total, les attaques attribuées aux groupes jihadistes, certains affiliés à Al-Qaïda, d'autres au mouvement État islamique, ont fait près de 700 morts depuis début 2015, selon un comptage de l'AFP en novembre, et environ 500 000 déplacés internes et réfugiés, selon l'ONU.

Fin novembre, les États-Unis ont annoncé le rapatriement des enfants américains mineurs se trouvant au Burkina Faso. Une semaine plus tôt, le ministère français des Affaires étrangères avait classé tout le pays en zone rouge et orange pour les touristes occidentaux, c’est-à-dire "déconseillé sauf raison impérative" ou "formellement déconseillé".

Burkina : 14 morts, dont des enfants, dans l'attaque d'une église protestante .
Ces attaques, attribuées à des groupes djihadistes, contre des églises ou des religieux chrétiens se sont multipliées récemment au Burkina Faso. © afp.com/Daphné BENOIT Quatorze fidèles, dont Quatorze fidèles, dont "des enfants", ont été tués dimanche pendant un service religieux lors de l'attaque d'une église protestante à Hantoukoura, dans l'est du Burkina Faso, où les actions menées par des groupes armés djihadistes contre les lieux de cultes se multiplient.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!