•   
  •   

Monde Allemagne: la nouvelle direction du SPD ne devrait pas rompre avec Merkel

00:10  06 décembre  2019
00:10  06 décembre  2019 Source:   rfi.fr

Week-end intense pour les partis politiques d'Allemagne

  Week-end intense pour les partis politiques d'Allemagne Le Parti social-démocrate d'Allemagne, associé à la l'Union chrétienne-démocrate d'Angela Merkel à Berlin, doit se choisir une nouvelle direction ce week-end. Tout comme le parti d'extrême droite AfD, tiraillé entre courants modéré et extrémiste. Avec notre correspondante à Berlin, Nathalie Versieux L'heure est au recentrage pour les partis politiques allemands. Les bientôt 14 ans de règne au centre d'Angela Merkel y sont pour quelque chose. La chancelière en fin de mandat veut se retirer de la vie politique en 2021.Il reste donc deux ans aux principales formations allemandes pour se positionner face à son héritage.

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut. Un séisme politique ne devrait pas avoir lieu ce vendredi en Allemagne . Le congrès du SPD ne prévoit pas de voter pour ou contre le maintien des sociaux-démocrates au sein de la grande coalition qui les unit aux conservateurs emmenés par la

BERLIN (Reuters) - Les nouveaux dirigeants du Parti social-démocrate allemand ne proposeront sans doute pas une rupture avec le gouvernement d'Angela Merkel lors du congrès du parti ce week-end, a-t-on appris mardi de sources internes au SPD .Norbert Walter-Borjans et sa colistière Saskia Esken ont.

Saskia Esken et Norbert Walter-Borjans, ici le 5 décembre 2019 à Berlin, sont les nouveaux leaders du SPD. © REUTERS/Fabrizio Bensch Saskia Esken et Norbert Walter-Borjans, ici le 5 décembre 2019 à Berlin, sont les nouveaux leaders du SPD.

Le parti social-démocrate, allié d'Angela Merkel, réunit son congrès pour trois jours. La nouvelle direction du parti doit officiellement désigner les nouveaux dirigeants du SPD. Le résultat de ce vote samedi dernier avait provoqué un tremblement de terre avec la victoire des outsiders, Norbert Walter-Borjans et Saskia Esken, un duo issu de la gauche du parti et critique de la grande coalition.

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

Un séisme politique ne devrait pas avoir lieu ce vendredi en Allemagne. Le congrès du SPD ne prévoit pas de voter pour ou contre le maintien des sociaux-démocrates au sein de la grande coalition qui les unit aux conservateurs emmenés par la chancelière Merkel.

Allemagne: des militants pour le climat tentent d'occuper des mines de charbon

  Allemagne: des militants pour le climat tentent d'occuper des mines de charbon Plus d'un millier de manifestants ont tenté d'envahir samedi 30 novembre des mines de charbon dans la Lusace, en ex- RDA. Le mouvement anti-charbon Ende Gelände (« fin de l'histoire ») revendiquait la présence de 3000 personnes. Avec notre correspondante à Berlin, Nathalie Versieux Les manifestants maquillés, vêtus de blanc, ont tenté de pénétrer dans la mine de Welzow Süd protégée par un important dispositif policier. A Jänschwalde à quelques kilomètres de là, plusieurs centaines de personnes ont bloqué les rails du train qui permet d'écouler la lignite, ce charbon de mauvaise qualité particulièrement polluant produit dans la région.

Les nouveaux dirigeants du Parti social-démocrate allemand ne proposeront sans doute pas une rupture avec le gouvernement d'Angela Merkel lors du congrès du parti ce week-end, a-t-on appris mardi de sources internes au SPD .

BERLIN (Reuters) - Les nouveaux dirigeants du Parti social-démocrate allemand ne proposeront sans doute pas une rupture avec le gouvernement d'Angela Merkel lors du congrès du parti ce week-end, a-t-on appris mardi de sources internes au SPD .

Le duo qui a remporté le week-end dernier la majorité des voix des membres du SPD et sera intronisé ce vendredi à la tête du parti porte un regard critique sur cette union avec la droite. Mais la motion présentée par la nouvelle direction aux délégués ne prévoit pas de grand soir.

Des discussions ne sont pas exclues

On y retrouve en partie les positions plus à gauche de Norbert Walter-Borjans et Saskia Esken. Le texte met en avant des sujets de discussion avec les chrétiens-démocrates sans lignes rouges ou date limite pour un accord. Le SPD souhaite une augmentation sensible du salaire minimum, une révision du « paquet climat » récemment adoptée avec des visées écologiques plus ambitieuses et un soutien aux plus modestes et plus d’investissements publics.

Les chrétiens-démocrates refusent de renégocier le contrat de coalition signé avec le SPD débuté 2018 pour le reste de la législature. Mais des discussions ne sont pas exclues. Angela Merkel souhaite rester au pouvoir jusqu’à la fin de la législature à l’automne 2021. Des concessions à la gauche sont donc à attendre.

Face à de mauvais sondages pour les partis au gouvernement, ces derniers ne souhaitent pas de nouvelles élections. Et un gouvernement minoritaire des conservateurs serait une première contraire à la culture politique allemande.

Allemagne: le SPD vote contre un départ immédiat de la coalition Merkel .
Les sociaux-démocrates du SPD étaient en congrès à Berlin ce vendredi 6 décembre. Le parti a élu une nouvelle direction plus à gauche et sceptique quant au maintien du SPD au sein du gouvernement commun avec la droite, mais une motion en faveur d'une fin immédiate de la grande coalition avec la CDU de Merkel a été rejetée. Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut Le week-end dernier, la surprise, ou le choc pour d’aucuns, était au rendez-vous lorsque la victoire du duo Saskia Esken et Norbert Walter-Borjans, élu par les membres du SPD, était annoncé.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 2
C'est intéressant!