•   
  •   

Monde Syrie: au moins 21 civils tués dans des raids aériens à Idleb

08:10  08 décembre  2019
08:10  08 décembre  2019 Source:   rfi.fr

Yémen: 128 prisonniers rapatriés d'Arabie saoudite par le CICR

  Yémen: 128 prisonniers rapatriés d'Arabie saoudite par le CICR Quelque 128 rebelles yéménites ont été libérés jeudi 28 novembre par l'Arabie saoudite. Le Comité international de la Croix-Rouge les a rapatriés à Sanaa. Ils ont été accueillis par les chefs rebelles houthis et par leurs familles. Ils sont arrivés à l'aéroport de Sanaa à bord de trois avions du CICR. Certains étaient en chaise roulante, d'autres relevaient des pans de leurs robes blanches pour montrer leurs plaies aux journalistes, relate l'Agence France-Presse.« Le traitement que nous avons reçu (en Arabie saoudite) était très mauvais », dénonce un ancien prisonnier de 35 ans, Abdel Raqib al-Abadi. « Mes sentiments sont indescriptibles.

Avec notre correspondant régional, Paul Khalifeh. Les avions russes et syriens ont mené pas moins de 75 raids ce samedi. L’artillerie gouvernementale a tiré des centaines de projectiles contre des positions jihadistes et rebelles et des zones résidentielles au sud et au sud-est de la province d’ Idleb .

Syrie : près de 60 civils tués dans des raids de la coalition. Syrie : neuf civils tués dans les raids du régime sur la région d' Idleb . Agence France-Presse. 0:41.

Des véhicules militaires turques et russes patrouillent le nord-est syrien, près de la ville turque de Kiziltepe, le 1er novembre 2019. © REUTERS/Kemal Aslan Des véhicules militaires turques et russes patrouillent le nord-est syrien, près de la ville turque de Kiziltepe, le 1er novembre 2019.

21 civils, dont 8 enfants, ont été tués et 43 personnes ont été blessées ce samedi 7 décembre en Syrie dans des raids aériens de l’aviation syrienne ou de son allié russe sur la province d'Idleb, dominée par des jihadistes, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme.

Avec notre correspondant régional, Paul Khalifeh

Les avions russes et syriens ont mené pas moins de 75 raids ce samedi. L’artillerie gouvernementale a tiré des centaines de projectiles contre des positions jihadistes et rebelles et des zones résidentielles au sud et au sud-est de la province d’Idleb.

En Syrie, près de 70 combattants tués dans de violents affrontements à Idleb

  En Syrie, près de 70 combattants tués dans de violents affrontements à Idleb L'accord de cessez-le-feu dans la région d'Idleb (nord-ouest) a été fragilisé par deux jours d'affrontements violents, entre les forces prorégime et des factions jihadistes et rebelles, qui ont fait près de 70 morts. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), les affrontements qui ont opposé les forces prorégimes et des factions jihadistes à Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, samedi 30 novembre et dimanche 1er décembre, ont entraîné la mort de 36 membres des forces du régime syrien et de 33 combattants dans le camp adverse.

Au moins dix-huit civils dont six enfants ont été tués lundi dans des raids aériens du régime syrien contre la province d' Idleb , dernier bastion jihadiste dans le nord-ouest du pays en guerre, selon une ONG.

Six civils d'une même famille, dont un enfant, ont été tués samedi dans la province syrien d' Idleb (nord-ouest) par des raids de l'aviation russe, alliée du régime de Bachar el-Assad, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). -2° / 4°. 21 km/h.

Ce déchaînement de violence intervient après une attaque qui a permis aux jihadistes de reprendre une ancienne base aérienne capturée par l’armée syrienne il y a quelques jours, selon des sources proches de Damas. Avec ce développement sur le terrain, les lignes de front reviennent à ce qu’elles étaient avant les offensives lancées en début de semaine, à la faveur desquelles les troupes gouvernementales avaient progressé.

Le cessez-le-feu toujours en vigueur

Cette escalade est sans précédent depuis la conclusion d’une trêve sous l’égide de la Russie le 31 août dernier, après quatre mois d’offensive de l’armée syrienne.

Les combats ce samedi ont été meurtriers et violents mais ils restaient limités à une partie du front, au sud-est d’Idleb. Le cessez-le feu est donc toujours en vigueur, au moins en théorie.

La bataille d’Idleb, qui se poursuit par intermittence depuis le 31 août, a déjà fait 4 900 morts, dont 1 250 civils, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme. Cette ONG basée en Grande-Bretagne fait état de la mort de 320 enfants durant cette période.

►À lire aussi : Le Rojava: une erreur stratégique des États-Unis ?

Syrie: nouvelle offensive de l'armée syrienne au sud-est d'Idleb .
A la une du journal de l’Afrique, au moins 265 morts en deux mois, à cause des intempéries dans huit pays d’Afrique de l’Est. Les fortes pluies ont provoqué des inondations, des coulées de boues et des glissements de terrain. Les dégâts sont considérables : des milliers de bétails ont été emportés et des centaines de milliers de personnes ont dû quitter leur foyer.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 2
C'est intéressant!