•   
  •   

Monde Présidentielle en Algérie: fin d'une campagne électorale sans éclat

00:10  09 décembre  2019
00:10  09 décembre  2019 Source:   rfi.fr

Algérie : unique débat télévisé entre les cinq candidats le vendredi 6 décembre

  Algérie : unique débat télévisé entre les cinq candidats le vendredi 6 décembre La campagne électorale se déroule, jusqu'à présent, dans des espaces fermés. © Fournis par Franceinfo Le débat télévisé entre les cinq candidats en lice pour l'élection présidentielle du 12 décembre 2019 aura lieu le vendredi 6 décembre, a fait savoir l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE). La campagne électorale passe inaperçue en Algérie. Les panneaux d'affichage demeurent vierges ou squattés par les portraits des "détenus d'opinion". Les cinq candidats, que peu de choses différencient sur le plan idéologique, évitent soigneusement la rue et les bains de foule.

Après 22 jours de campagne électorale et un débat télévisé inédit, aucun des cinq candidats à l'élection présidentielle ne semble se détacher dans l'opinion publique. Les cinq hommes ont tenu des meetings principalement dans les villes du Sud et du Centre, peu dans le Nord.

Après 22 jours de campagne électorale et un débat télévisé inédit, aucun des cinq candidats à l'élection présidentielle ne semble se détacher dans l'opinion publique. Les cinq hommes ont tenu des meetings principalement dans les villes du Sud et du Centre, peu dans le Nord.

La campagne électorale pour la présidentielle algérienne a suscité peu d'engouement (illustration). © REUTERS/Ramzi Boudina La campagne électorale pour la présidentielle algérienne a suscité peu d'engouement (illustration).

A quatre jours de l'élection présidentielle en Algérie, les cinq candidats en lice ont tenu ce dimanche 8 décembre leurs dernières conférences de presse et leurs ultimes meetings.

Cette dernière journée de campagne électorale a été à l'image de son ensemble : sans éclat. L'ancien ministre de la Culture Azzedine Mihoubi s'est rendu dans trois villes du centre-est du pays où il a fait des promesses de développement économique et culturel. Abdelkader Bengrina est allé à Ouargla, sa ville natale, à 800 km au sud d'Alger. Il y a été accueilli par une foule importante.

Algérie : l'unique débat entre les candidats à la présidentielle organisé vendredi soir

  Algérie : l'unique débat entre les candidats à la présidentielle organisé vendredi soir Un débat télévisé unique est organisé, vendredi soir, entre les cinq candidats en lice pour l'élection présidentielle algérienne, qui aura lieu le 12 décembre prochain. Un scrutin rejeté par le "Hirak", qui continue de réclamer le démantèlement du "système" politique au pouvoir. C'est la première fois qu'un tel débat est organisé. Un échange unique entre les cinq candidats en lice pour l'élection présidentielle algérienne est organisé vendredi 6 décembre tel qu'annoncé par l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE).

Cette élection présidentielle , les manifestants du Hirak, le mouvement, qui défie le pouvoir depuis 9 mois en Algérie la veulent pourtant - depuis l’origine des manifestations contre Abdelaziz Bouteflika. Mais justement, l’origine, c’était le refus d ’ un cinquième mandat pour le vieux président malade à la

D'abord interrogés par des journalistes sur les questions politiques, notamment sur les pratiques qui ont conduit à une crise sans précédent, les candidats se sont contentés de répondre Il a lieu 48 heures avant la fin d ' une campagne électorale marquée par les manifestations de protestation du "Hirak".

Abdelaziz Belaid et Abdelmadjid Tebboune, eux, sont restés dans la capitale où ils ont donné des conférences de presse. Tout comme Ali Benflis, qui a tenu meeting dans une salle à moitié vide.

Après 22 jours de campagne électorale et un débat télévisé inédit, aucun des cinq candidats à l'élection présidentielle ne semble se détacher dans l'opinion publique. Les cinq hommes ont tenu des meetings principalement dans les villes du Sud et du Centre, peu dans le Nord. C'est pourtant là que vit la majorité des Algériens.

Certains rassemblements ont été chahutés, des militants ont été arrêtés. Et finalement, malgré les discours des autorités qui affirmaient que cette élection était vitale pour le pays, la campagne a suscité peu d'engouement.

Algérie : l'unique débat entre les candidats à la présidentielle organisé vendredi soir

  Algérie : l'unique débat entre les candidats à la présidentielle organisé vendredi soir Un débat télévisé unique est organisé, vendredi soir, entre les cinq candidats en lice pour l'élection présidentielle algérienne, qui aura lieu le 12 décembre prochain. Un scrutin rejeté par le "Hirak", qui continue de réclamer le démantèlement du "système" politique au pouvoir.

d ’ un scrutin présidentiel avant la fin de l’année, décision que les branches exécutives et législatives des institutions de façade se du confortable statu quo où un président civil et élu lui laisse la réalité du pouvoir en Algérie . Un refus populaire et massif. Rares sont les Algériens à s’interroger pour savoir qui sera leur n’a pas relancé une campagne ostensiblement boycottée par la population.

D'abord interrogés par des journalistes sur les questions politiques, notamment sur les pratiques qui ont conduit à une crise sans précédent, les candidats se sont contentés de répondre Il a lieu 48 heures avant la fin d ' une campagne électorale marquée par les manifestations de protestation du "Hirak".

Suivez-nous sur Facebook
Téléchargez l'application
Microsoft News
Abonnez-vous à la newsletter

Algérie: les rassemblements se poursuivent avant la présidentielle .
À deux jours de l’élection présidentielle, la contestation ne faiblit pas et la situation semble se tendre. Mardi 10 décembre, des manifestations ont eu lieu dans différentes villes du pays, mais les forces de l’ordre ont tenté de les empêcher. Des arrestations ont eu lieu. Dans la capitale, la mobilisation hebdomadaire du mardi était en hausse, malgré un déploiement de forces de l’ordre inédit. Dans le cortège, les manifestants, des étudiants mais pas seulement, scandaient qu’ils ne voteraient pas et qu’ils souhaitaient un état civil pas militaire.Il y a eu des manifestations dans 19 régions.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 4
C'est intéressant!