•   
  •   

Monde Rwanda: campagne de vaccination contre Ebola

14:10  09 décembre  2019
14:10  09 décembre  2019 Source:   rfi.fr

L’insécurité dans l’est de la RD Congo, obstacle à l’éradication d’Ebola

  L’insécurité dans l’est de la RD Congo, obstacle à l’éradication d’Ebola Des attaques meurtrières remettent en question la présence du personnel de lutte anti-Ebola à Biakato, dans l’est de la RD Congo. L'Organisation mondiale de la santé retire son personnel, Médecins sans frontières limite ses déplacements. Malgré les attaques meurtrières ayant visé des personnels de la lutte contre Ebola à Biakato, dans le nord-est de la RD Congo dans la nuit de mercredi 27 novembre, Médecins sans frontières, présent dans le village, où l’ONG soigne des malades d’Ebola, affirme que ses équipes restent sur place.

Le Rwanda a lancé dimanche dans l'ouest du pays, à la frontière avec la République démocratique du Congo (RDC), sa première campagne de vaccination contre l'épidémie d' Ebola . C'est le vaccin produit par la société ''Johnson et Johnson'' qui sera administré à 200 000 personnes sur une période

Le Rwanda a lancé ce dimanche 8 décembre dans l'ouest du pays, à la frontière avec la République démocratique du Congo (RDC), sa première campagne de vaccination contre l'épidémie d' Ebola , qui fait des où Ebola a été signalé actif», a-t-elle ajouté. Plus de 2200 morts depuis août 2018 en RDC.

Campagne de vaccination contre Ebola en RDC. © Reuters/Baz Ratner Campagne de vaccination contre Ebola en RDC.

Le Rwanda a lancé ce dimanche 8 décembre une campagne de vaccination préventive contre la maladie à virus Ebola. Une campagne centrée sur la province de l'Ouest, frontalière de la République démocratique du Congo, durement touchée par la maladie depuis août 2018.

Il s'agit d'une campagne de vaccination sur la base du volontariat, expliquent les autorités rwandaises. Les populations concernées sont essentiellement celles qui traversent régulièrement la frontière, explique le docteur Sabin Nsanzimana, directeur général du Centre biomédical du Rwanda. « Cette campagne va couvrir à peu près 200 000 personnes, précise-t-il. Nous pensons couvrir toute la province de l’Ouest. Surtout les personnes qui traversent les frontières régulièrement, qui sont bien sûr exposées d’une façon ou d’une autre à ces risques. Il n’y a pas de distinction de profession ou de profil. »

RDC: l'hôpital d'Oicha sinistré, son directeur sonne l'alarme

  RDC: l'hôpital d'Oicha sinistré, son directeur sonne l'alarme En RDC, l'hôpital général de référence d'Oicha, dans le Nord-Kivu, souffre d'une insuffisance criante de médicaments. Le directeur de l'établissement lance un cri d'alarme car cette structure est quasiment la seule à être opérationnelle sur la vingtaine existantes dans cette zone de santé en proie au virus Ebola. Un grand nombre d'établissements de santé ont dû fermer suite aux attaques des présumés ADF. Or actuellement, l'hôpital général deUn grand nombre d'établissements de santé ont dû fermer suite aux attaques des présumés ADF. Or actuellement, l'hôpital général de référence d'Oicha n'a plus que son stock d'alerte en matière de médicaments et ses recettes sont en baisse de 70%.

Le Rwanda a lancé dimanche dans l'ouest du pays, à la frontière avec la République démocratique du Congo (RDC), sa première campagne de vaccination contre l'épidémie d' Ebola , qui fait des ravages chez le voisin congolais. Le gouvernement rwandais envisage de vacciner 200'000 personnes en un

(Belga) Le Rwanda a lancé dimanche dans l'ouest du pays, à la frontière avec la République démocratique du Congo (RDC), sa première campagne de vaccination contre l'épidémie d' Ebola , qui fait des ravages chez le voisin congolais. Le gouvernement rwandais envisage de vacciner

Et le docteur Sabin Nsanzimana de rappeler que cette campagne de vaccination n’est pas la première dans le pays : « C’est la deuxième étape d’une vaccination qui a été menée aussi au début de cette année. On avait ciblé les personnels de santé et surtout les gens qui sont en première ligne de la lutte contre le virus Ebola. Et cette fois-ci, on ne se limite pas seulement au personnel de santé et aux personnes qui sont en première ligne, mais aussi à la population des deux côtés, qui traverse la frontière. Presque tous les jours, il y a des mouvements de population. Donc aujourd’hui, les personnes qui ont reçu la première dose vont revenir pour la deuxième dose, après deux mois. Il y a toute une structure de suivi. »

L'épicentre de l'épidémie en RDC, qui a fait plus de 2 200 morts depuis août 2018, se situe à 350 km au nord de Goma, dans la région de Beni-Butembo, et marginalement dans la province de l'Ituri.

RDC: sans les attaques, l'épidémie d'Ebola toucherait à sa fin .
L’épidémie d’Ebola prendra-t-elle un jour fin ? Ces dernières semaines, les autorités congolaises se sont montrées optimistes sur la possibilité d’une fin prochaine de l’épidémie, en décembre ou janvier. Mais avec l'attaque contre les équipes de la riposte à Biakato, dans la province de l’Ituri, la nuit du 27 au 28 novembre dernier, 34 cas ont été recensés ces deux dernières semaines dont dix à Mabalako au Nord-Kivu. Au regard de la situation, la coordination de la riposte ne se hasarde plus à des estimations.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 2
C'est intéressant!