•   
  •   

Monde Sénégal: un collectif de jeunes journalistes dénonce la corruption au quotidien

14:10  09 décembre  2019
14:10  09 décembre  2019 Source:   rfi.fr

Le Sénégal va vers une criminalisation du viol

  Le Sénégal va vers une criminalisation du viol Criminaliser le viol, c’est une décision prise en Conseil des ministres ce mercredi par le président sénégalais Macky Sall. Un projet de loi en ce sens devra être examiné par les députés dans les prochaines semaines. Cette annonce était très attendue par la société civile. Un collectif avait organisé une manifestation, en mai dernier, après le meurtre de la jeune Bineta Camara, 23 ans. Ce féminicide, commis à la suite d’une tentative de viol, avait particulièrement ému l’opinion. En effet, le viol n’est pour l’instant, dans le Code pénal sénégalais, qu’un simple délit.

Au Sénégal , l'Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) a présenté son premier rapport annuel. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base. Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes . A ce titre, le Contenu devra être reproduit et

Le général Moussa Fall dénonce l 'existence de caisses qui vont de 10 mille et 15 mille francs CFA par jours à 100 mille par semaine et qui sont alimentées par un racket organisé par des responsables Si certains agents cèdent à la tentation de l'argent facile, d'autres disent et luttent contre la corruption .

Site de la Maison des reporters. © Site de la Maison des reporters. Site de la Maison des reporters.

Le Sénégal est le 67e pays sur 160 le plus corrompu au monde d’après le classement de Transparency International. À Dakar, un collectif de jeunes journalistes, la Maison des reporters, veut dénoncer cette corruption. Le tout premier documentaire, publié ce week-end sur les réseaux sociaux, pointe du doigt une corruption qui ne dit pas son nom, et s’insinue dans des gestes au quotidien.

Le premier épisode de 15 minutes a été tourné majoritairement en caméra cachée. La Maison des reporters donne la parole aux chauffeurs de taxi ou de cars rapides mécontents de devoir donner 1 000 à 5 000 francs CFA, entre deux et neuf euros. Des pots-de-vin remis à chaque contrôle policier ou presque.

Sénégal : un maître coranique enchaîne un élève pour l’empêcher de fuguer

  Sénégal : un maître coranique enchaîne un élève pour l’empêcher de fuguer Au Sénégal, la photo d’un garçon maintenu enchainé dans une école coranique par son maître a suscité l’indignation sur les réseaux sociaux. Dans ce pays majoritairement musulman où le phénomène des enfants talibés est répandu, l’affaire divise l’opinion entre partisans des écoles coraniques et défenseurs des droits des enfants. Le garcon a été aperçu, le 22 novembre dans les rues du village Ndiaye, dans la région de Louga (nord-ouest) à 180 kilomètres de Dakar. Sa photo diffusée sur les réseaux sociaux a provoqué un scandale dans ce pays majoritairement musulman où l’influence des confréries musulmanes est prépondérante et les écoles coraniques ont pion sur rue.

Dans de nombreux pays où elle est endémique, la corruption constitue l’un des plus grands tabous auquel un journaliste peut s’attaquer, et En 2016, des centaines de représentants de médias turcs continuent d’être poursuivis en justice pour avoir évoqué ou dénoncé les allégations de corruption

L'ancien ministre togolais de l'Administration territoriale a été interpellé samedi matin 1er septembre à son domicile à Lomé. Pascal Bodjona est cité. On me demande de lui apporter un matelas. » On veut se servir de ce dossier pour un règlement politique entre anciens compagnons du même parti, le RPT.

« On n’a pas une émission de grande audience qui est connue ici, au Sénégal, pour faire de l’enquête, de l’investigation. Puisque c’était ce que je voyais comme préférence, je me suis dit : il va falloir créer, puisqu’on ne trouve pas de cadre qui permet de le faire », explique Moussa Ngom, le journaliste qui a signé l’enquête, et le fondateur de la Maison des reporters.

Financement du public

La première enquête a été financée en septembre grâce au public et à des cartes achetées en ligne. Au total, un million de francs CFA, près de 2 000 euros, ont été récoltés : « Chaque carte d’abonnement achetée permet de financer ce projet de reportage, ce projet d’enquêtes. Et c’est comme ça qu’on évolue depuis le début, en écartant toute proposition de financement qui viendrait d’ONG. Le propriétaire de la Maison des reporters, ce sont les lecteurs et les journalistes qui y travaillent. »

Un modèle salué par son jeune confrère Pape Ibrahima Ndiaye : « Lorsque vous regardez sur twitter les réactions que l’enquête de Moussa a suscitées depuis sur la corruption, ça montre que le public sénégalais demande de plus en plus ce genre d’initiative. »

Le défi est maintenant de recruter à long terme d’autres journalistes dans le collectif et de pérenniser le financement.

Le Sénégal inaugure son premier parc éolien à Taïba Ndiaye .
Le Sénégal a désormais sa propre énergie d’origine éolienne. Le parc éolien de Taïba Ndiaye, à une centaine de kilomètres au nord de Dakar, vient d’être connecté au réseau via la compagnie nationale Sénélec. C’est le premier projet d’énergie éolienne à échelle industrielle au Sénégal. Le vent de l’Atlantique souffle sur les turbines à 117 mètres de hauteur, 16 éoliennes importées du Danemark sont entrées en service dans le parc éolien de Taïba Ndiaye. Il devrait y en avoir au total 46 en juin 2020.« Aujourd’hui, c’est 40 mégawatts mais à terme 150 mégawatts.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!