•   
  •   

Monde Niger: une base de l’armée attaquée à Agando à la frontière malienne

18:20  09 décembre  2019
18:20  09 décembre  2019 Source:   rfi.fr

Deux soldats tués et sept autres blessés au Mali par un engin explosif

  Deux soldats tués et sept autres blessés au Mali par un engin explosif Deux soldats maliens ont été tués et sept autres blessés lundi par un engin explosif à Diougani, dans le centre du pays, non loin de la frontière du Burkina Faso. Le déclenchement d’un engin explosif improvisé a tué deux soldats maliens lundi 2 décembre et blessé sept autres militaires dans le centre du pays en guerre, non loin de la frontière du Burkina Faso, a annoncé l'armée malienne dans la nuit de lundi à mardi. L'explosion s'est produiteLe déclenchement d’un engin explosif improvisé a tué deux soldats maliens lundi 2 décembre et blessé sept autres militaires dans le centre du pays en guerre, non loin de la frontière du Burkina Faso, a annoncé l'armée malienne dans la nuit de lundi à mardi.

Attaque meurtrière contre l ' armée nigérienne près de la frontière malienne . Niger : trois morts dans l' attaque d'un poste de police à la frontière burkinabè. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base . Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le

armés dans une attaque complexe à base d ’engin explosifs improvisés », selon un communiqué du ministère nigérien de la Défense lu à la venus à bord d’une dizaine de véhicules et d’une vingtaine de motos à hauteur de Tongo Tongo, situé à une vingtaine de kilomètres de la frontière avec le Mali.

Soldat de l'armée du Niger en patrouille, en juin 2016. © ISSOUF SANOGO / AFP Soldat de l'armée du Niger en patrouille, en juin 2016.

Une attaque a eu lieu ce lundi matin contre une base de l’armée au nord de Tahoua du côté de la frontière malienne. C’est la garnison d’Agando qui a été touchée.

L’attaque kamikaze, qui devait ouvrir des brèches dans les murs de la défense du camp d’Agando, s’est produite tôt le matin. Le véhicule a explosé devant le camp militaire, bien défendu par les forces nigériennes. Un bilan provisoire fait état d’un soldat tué et cinq autres blessés. Ils doivent être évacués du camp par voie d’hélicoptère sur l’hôpital de référence de Niamey.

Au Sahel, l'armée française ciblée par les fausses informations

  Au Sahel, l'armée française ciblée par les fausses informations L'armée française qui livre des motos aux groupes terroristes du nord du Mali ? Des photos montrant la collision de deux hélicoptères de l'opération Barkhane ? Dans les pays du Sahel, les rumeurs vont bon train et visent particulièrement l’armée française. L’opération Barkhane déploie 4500 hommes pour lutter contre les groupes terroristes, notamment au Mali et au Niger et est régulièrement la cible de fausses informations sur les réseaux sociaux. Ces rumeurs sont parfois massivement relayées, fausses images à l’appui.

Partis de leurs bases de Niamey et d’Ayorou, des avions et hélicoptères de l ’ armée nigérienne ont intercepté la colonne de véhicules non loin de la Niger : attaque meurtrière contre des gendarmes dans la région de Tillabéri. Niger : 15 militaires tués lors d’une attaque près de la frontière malienne .

Une attaque armée a eu lieu au Niger mercredi soir 22 février. Une patrouille militaire a été ciblée par un groupe d'assaillants, près d'In Tirzawane, non loin de la frontière malienne . Des renforts partis de toutes les bases militaires frontalières ont convergés vers In Tirzawane et les combats, dit-on, ont

La farouche résistance des soldats nigériens, déjà en alerte depuis quelques jours, a mis en déroute les assaillants à bord de plusieurs véhicules venus du nord du Mali. Pourchassés par les soldats de la compagnie et du commando du Bataillon de sécurité de renseignement (BSR), formé par des Américains, une partie des assaillants s’est réfugiée dans le village d’Agando, en se servant de la population comme boucliers humains.

Selon une source sécuritaire, le village est entièrement encerclé par les soldats nigériens. Quant à ceux qui ont pu s’enfuir, ils ont été pris en chasse par l’aviation nigérienne, dit-on.

La compagnie d’Agando est, avec d’autres unités, installée tout au long de la frontière avec le Mali voisin. Ces éléments traquent les terroristes et d’autres narcotrafiquants. Des attaques des bases militaires dans ces zones sont très rares. En général, les assaillants s’en prennent plutôt aux soldats en patrouille en leur tendant des embuscades. La dernière attaque similaire a touché le camp d’Inates, en juillet 2019.

Daech revendique l'attaque meurtrière au Niger, trois jours de deuil national .
Selon un bilan officiel, l'attaque a fait 71 morts, 12 blessés et des disparus du côté de l'armée nigérienne.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 11
C'est intéressant!