•   
  •   

Monde Rawabi, décor en chantier d'une Palestine modèle

14:15  10 décembre  2019
14:15  10 décembre  2019 Source:   liberation.fr

Bretagne : Des ouvriers découvrent 40 squelettes en faisant des travaux de terrassement

  Bretagne : Des ouvriers découvrent 40 squelettes en faisant des travaux de terrassement Les restes humains ont été déposés dans l’ossuaire du cimetière de Saint-Guinoux © C. Allain / APEI / 20 Minutes Illustration d'un squelette découvert sur le chantier de fouilles de l'Hôtel Dieu à Rennes. MACABRE - Les restes humains ont été déposés dans l’ossuaire C’est une découverte pour le moins macabre qu’ont fait en début de semaine des ouvriers sur la commune de Saint-Guinoux près de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine).

Rawabi se veut une ville modèle . Elle sera verte et «smart». Le centre-ville est réservé aux piétons. Les ordures sont récoltées automatiquement et Pour cette raison, un immense étendard d ’ une quinzaine de mètres de haut a été érigé aux couleurs de la Palestine . Il est plus difficile à détruire.

Avec ses vastes boulevards, ses boutiques à la mode et son amphithéâtre romanisant, la ville nouvelle de Rawabi en Cisjordanie réalise le rêve de son

Une vue de Rawabi, toujours en construction, en mars 2019 © Mohamad Torokman Une vue de Rawabi, toujours en construction, en mars 2019

Chaque mardi, instantanés d’Israël et de Palestine, à la découverte des bulles géographiques et mentales d’un territoire aussi petit que disputé. Aujourd’hui, Rawabi, l’unique «ville nouvelle» de Cisjordanie, fantasme d’une Palestine moderne et consumériste.

Perchée sur sa colline rocailleuse, Rawabi est une métaphore pour la Palestine. Un chantier sans fin, voire un rêve anachronique à l’ère Trump-Nétanyahou, que les millions déversés années après années n’ont pas réussi à arracher à la réalité politique de l’occupation israélienne, ni aux résistances culturelles palestiniennes.

"It Must Be Heaven" : le Palestinien Elia Suleiman voit son pays partout dans une comédie burlesque

  Mention spéciale à Cannes, "It Must Be Heaven" du Palestinien Elia Suleiman dresse une vision kafkaïenne du monde entre Buster Keaton, Jacques Tati et Pierre Etaix © Fournis par France Télévisions Elia Suleiman a reçu une Mention spéciale au dernier Festival de Cannes pour It Must Be Heaven qui sort mercredi 4 décembre. Comédie sur un Palestinien dont le pays se rappelle constamment à lui, de Paris à New York : un conte burlesque dans la grande tradition.

" Palestine : un État en chantier ", reportage de notre envoyé spécial permanent dans la région, **Frédéric Barreyre** . Direction : Ramallah, "capitale" sans État, siège de l'Autorité palestinienne. Une ville en pleine effervescence depuis deux ans, à tel point que certains habitants ont parfois du mal à la

Rawabi est la toute première ville planifiée de l'histoire des Territoires. Les colons israéliens qui vivent sur la colline en face, mais également quelques-uns des Palestiniens habitant dans les villages tout proche ont une opinion négative de Rawabi .

Au milieu des arbustes entre Ramallah et Naplouse, à seulement 40 kilomètres de Tel-Aviv, les premières pierres ont été posées en 2011. Presque une décennie plus tard, lorsque l’unique «ville nouvelle» palestinienne apparaît dans notre pare-brise, c’est une mini-Métropolis déposée au milieu de nulle part qui se dessine.

Décor de théâtre

Soudain, le bitume troué de nids-de-poule s’aplanit. La route désormais faite de petites dalles lisses donne sur un rond-point (une rareté en Cisjordanie), de larges trottoirs et des places de parking à foison. Deuxième vision toute en verticalité au milieu des grues rouges : des immeubles beiges aux embrasures pas encore comblées par le verre. Entre le décor de théâtre et la ville Lego à taille réelle. Sur un mur, une pub pour le diamantaire Swarovski. En face, le squelette d’une mosquée. Il n’y a pas un seul passant.

L'hôtel de ville de La Rochelle restauré après un incendie qui l'a ravagé comme Notre-Dame en 2013

  L'hôtel de ville de La Rochelle restauré après un incendie qui l'a ravagé comme Notre-Dame en 2013 Comme une répétition avant Notre-Dame de Paris, la Rochelle a dû restaurer son hôtel de ville ravagé par les flammes en 2013. L'édifice sera inauguré entre le 6 et le 8 décembre. © Fournis par Franceinfo "A l'identique, mais en neuf", le maire de la Rochelle inaugure du 6 au 8 décembre son hôtel de ville ravagé par les flammes en 2013. La restauration menée par l'architecte en chef des Monuments historiques Philippe Villeneuve a été minutieuse, avec consolidation au béton. C'est comme une répétition avant Notre-Dame de Paris.

principaux motifs de mcontentement des voisins Rawabi , une Palestine en mode optimiste PAR CHLO DEMOULIN israliens. ARTICLE PUBLI LE LUNDI 29 MAI 2017 Alors, face ceux qui lui reprochent de contribuer la normalisation avec Isral, Bashar Masri reste de marbre : Il ne faut pas se voiler la face.

Ce poussin doit tenter le grand saut d ' une falaise s'il veut survivre. Extrait du documentaire "La vie sauvage" produit par la BBC et diffusé sur France 2. Espèce : bernache nonnette.

A picture shows the new West Bank Palestinian town of Rawabi, just north of Ramallah, on September 29, 2017. - Rawabi project, that includes homes for at least 25.000 residents, and perhaps in the end even 40.000, is the first planned city of its kind and described as the largest privately-funded development project in Palestinian history. (Photo by ABBAS MOMANI / AFP) © ABBAS MOMANI A picture shows the new West Bank Palestinian town of Rawabi, just north of Ramallah, on September 29, 2017. - Rawabi project, that includes homes for at least 25.000 residents, and perhaps in the end even 40.000, is the first planned city of its kind and described as the largest privately-funded development project in Palestinian history. (Photo by ABBAS MOMANI / AFP) A Rawabi, le 29 septembre 2017. Photo Abbas Momani. AFP

Rawabi est le grand œuvre de Bashar Masri, un de ces milliardaires américano-palestiniens professant une même foi dans le patriotisme et le capitalisme. Son idée première était de construire là avant que les colons ne le fassent. La seconde, c’était d’imaginer la «Palestine du futur» à travers le prisme de l’«American Dream». C’est-à-dire une ville aux lignes hygiénistes avec appartements spacieux, boutiques de luxe, cafés à l’occidentale, entreprises tech et même un amphithéâtre néoromain. Quelque part entre l’incubateur de start-up et le centre commercial. Presque le rêve de Trump, qui pensait avec son sommet de Manama que les aspirations palestiniennes étaient solubles dans le consumérisme. Proche de l’Autorité palestinienne, Masri avait néanmoins refusé de s’y rendre.

Territoires palestiniens occupés: les aides humanitaires sont en baisse

  Territoires palestiniens occupés: les aides humanitaires sont en baisse Le bureau des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA) a lancé, ce mercredi 11 décembre, son plan de réponse humanitaire pour l’année 2020 dans les Territoires palestiniens occupés. Une aide estimée à 313 millions d’euros alors que les fonds baissent depuis quelques années. De notre correspondante à Ramallah, Marine Vlahovic Près de 200 projets portés par des ONG et l’ONU doivent être financés pour faire face à la crise humanitaire à Gaza, en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. Un appel du pied a même été lancé à la communauté internationale alors que les fonds baissent depuis quelques années.

Rawabi ("colline" en arabe) est une ville nouvelle en construction en Palestine , à 9 km au nord de Ramallah, prévue pour 40 000 habitants. À l'origine du projet se trouve Bachar Masri, un milliardaire palestinien-américain, qui en soutient la construction depuis 2008.

30 000 résidents, le projet Rawabi , en Cisjordanie, entend montrer au monde que les Palestiniens sont capables d'engager d'importants investissements. Mais le projet est loin de faire l'unanimité. Un reportage long format est décrypté par son auteur et le présentateur de la tranche d'information.

Selfies

Rawabi a-t-elle tenu ses promesses ? Le projet a jusqu’ici englouti plus d’un milliard d’euros, déboursés par Masri et le Qatar. Les chantiers structurels (canalisations, routes) se sont heurtés aux capricieux rouages de l’administration militaire israélienne. Environ 5 000 Palestiniens y ont emménagé sur les 40 000 espérés d’ici la fin des travaux, et autant y sont employés, la plupart sur les chantiers. Mais la bourgeoisie locale n’a pas migré en masse. A vrai dire, la plupart des Palestiniens rechignent à quitter leur ville d’origine, même sous couvert de mobilité sociale, l’attachement à la maison natale restant au cœur de la lutte nationale. D’autres ont critiqué l’esthétique de la ville, trop proche des colonies.

Après quelques minutes à errer dans la rue concentrique qui ceinture la ville, on tombe sur le cœur de Rawabi : une allée piétonne bordée de magasins franchisés. Sur fond de pop arabe diffusée par haut-parleurs, des jeunes lookés et friqués font le plein de polos Lacoste. Des couples prennent des selfies à côté de statues en bronze fantasmant les «Arabes du futur» de cette Palestine modèle. A travers la vitrine d’une agence immobilière, on observe un couple se fait décrire son futur quartier. La maquette a l’air plus réelle que la ville où l’on se trouve.

Cannes : Intervention spectaculaire des pompiers après un grave accident sur un chantier .
Les secouristes ont fait appel à la grue installée dans la zone de travaux pour extraire le blessé d'une zone difficile d'accèsLe chantier dans lequel un blessé a dû être pris en charge par les pompiers de Théoule-sur-Mer (Alpes-Maritimes) a compliqué leur intervention mais l’a aussi aidée ce mercredi. Les secouristes ont fait appel à la grue présente au milieu des travaux pour extraire l’ouvrier d’une zone difficile d’accès. Un sauvetage spectaculaire.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 7
C'est intéressant!