•   
  •   

Monde États-Unis: Pompeo met en garde Lavrov contre toute ingérence russe

06:10  11 décembre  2019
06:10  11 décembre  2019 Source:   rfi.fr

Les Etats-Unis vont nommer un ambassadeur au Soudan pour la première fois en 23 ans

  Les Etats-Unis vont nommer un ambassadeur au Soudan pour la première fois en 23 ans Cette décision fait suite la rencontre entre le Premier ministre soudanais et l'un des adjoints de Mike Pompeo. © afp.com/ASHRAF SHAZLY Photo de l'ambassade des Etats-Unis au Soudan, prise le 7 octobre 2017 à Khartoum. C'est une première en 23 ans. Les Etats-Unis vont nommer un ambassadeur au Soudan, a annoncé ce mercredi le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo. "Les Etats-Unis et le Soudan ont décidé d'engager le processus visant à échanger des ambassadeurs après 23 ans", a-t-il déclaré dans un communiqué.

Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet. Comme en 2017, Donald Trump a reçu le ministre russe des Affaires étrangères dans le Bureau ovale à l’abri des caméras. A l’époque, le président américain, empêtré dans l’enquête sur les ingérences de Moscou dans sa campagne

Le secrétaire d' Etat américain Mike Pompeo (2è g) et son homologue russe Sergueï Lavrov (d), au Département d' Etat à Washington, le 10 décembre 2019. Et des soupçons de nouvelles ingérences russes dans la présidentielle américaine de 2020 émergent déjà. "J'ai dit clairement nos attentes": "si

Le ministre des Affaiires étrangères russe Sergueï Lavrov (G) a été reçu par le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo à Washington ce mardi 10 décembre 2019. © REUTERS/Jonathan Ernst Le ministre des Affaiires étrangères russe Sergueï Lavrov (G) a été reçu par le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo à Washington ce mardi 10 décembre 2019.

Le ministre russe des Affaires étrangères Serguei Lavrov a été reçu par son homologue américain Mike Pompeo, mais aussi par le président à la Maison Blanche. L’occasion pour l’administration Trump de mettre en garde Moscou en cas de tentative d’interférence dans les prochaines élections.

Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

Comme en 2017, Donald Trump a reçu le ministre russe des Affaires étrangères dans le Bureau ovale à l’abri des caméras. A l’époque, le président américain, empêtré dans l’enquête sur les ingérences de Moscou dans sa campagne, avait été accusé d’avoir partagé avec Serguei Lavrov des informations confidentielles lors de leur rencontre.

Les États-Unis réclament les débris d'un drone militaire disparu en Libye

  Les États-Unis réclament les débris d'un drone militaire disparu en Libye Les États-Unis, dont un drone avait été abattu le mois dernier au-dessus de Tripoli, exigent que les débris leur soient rendus. Selon eux, l’engin aurait été abattu par un système de défense aérienne russe. Ce n’est pas la première fois que Washington évoque l’influence de Moscou dans le conflit libyen. Avec notre correspondante New York, Loubna Anaki « Ceux qui ont abattu le drone ne savaient pas qu’il était américain, mais refusent toujours de rendre les débris », a expliqué en substance le chef du commandement militaire américain pour l’Afrique.

Pompeo menace la Russie de représailles en cas d' ingérence dans les élections américaines. La volonté de rapprochement exprimée par le président des Etats - Unis comme par son Et des soupçons de nouvelles ingérences russes dans la présidentielle américaine de 2020 émergent déjà.

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a mis en garde mardi son homologue russe Sergueï Lavrov contre toute ingérence dans les «Nous avons souligné une fois de plus que toutes les spéculations sur notre prétendue interférence dans les processus intérieurs des Etats - Unis sont

Les inquiétudes de nouvelles interférences de Moscou restent réelles pour les prochaines élections, et le secrétaire d’État a tenu à mettre en garde son homologue.

« Au sujet des interférences dans nos affaires intérieures, j’ai été clair, c’est inacceptable, a déclaré Mike Pompeo. Et j’ai clairement expliqué nos attentes aux Russes : l’administration Trump travaillera toujours pour protéger l’intégrité de nos élections, point. Si la Russie ou tout autre acteur étranger prenait des mesures pour saper notre processus démocratique, nous prendrions des mesures de représailles. »

Mais le ministre russe des Affaires étrangères a formellement démenti être intervenu de quelque manière que ce soit dans le scrutin de 2016 et a dénoncé des accusations « sans preuves ».

La veille, un rapport du ministère de la Justice a confirmé que l’enquête du FBI sur les ingérences de Moscou dans la campagne était fondée sur des renseignements de confiance.

Vladimir Poutine affirme que "personne ne sait à quoi est dû" le changement climatique .
"Nous devons faire le maximum d'efforts pour que le climat ne change pas de manière dramatique", a également dit le président de la Russie. © afp.com/Alexey DRUZHININ Le président russe Vladimir Poutine en balade dans la taïga sibérienne, le 6 octobre 2019. "Personne ne peut dire avec certitude à quoi est dû le changement climatique", a affirmé ce jeudi le président russe Vladimir Poutine, remettant en question le quasi-consensus scientifique sur la responsabilité humaine.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!