•   
  •   

Monde Attaque d'Inates: les Nigériens entre tristesse, questionnement et colère

04:10  13 décembre  2019
04:10  13 décembre  2019 Source:   rfi.fr

Niger: une base de l’armée attaquée à Agando à la frontière malienne

  Niger: une base de l’armée attaquée à Agando à la frontière malienne Une attaque a eu lieu ce lundi matin contre une base de l’armée au nord de Tahoua du côté de la frontière malienne. C’est la garnison d’Agando qui a été touchée. L’attaque kamikaze, qui devait ouvrir des brèches dans les murs de la défense du camp d’Agando, s’est produite tôt le matin. Le véhicule a explosé devant le camp militaire, bien défendu par les forces nigériennes. Un bilan provisoire fait état d’un soldat tué et cinq autres blessés. Ils doivent être évacués du camp par voie d’hélicoptère sur l’hôpital de référence de Niamey.

Recrudescence des attaques . « Nous sommes particulièrement inquiets parce que le bilan est très lourd et ça montre que la menace est quand même assez proche, y compris dans notre capitale parce que Inates , c’est à moins de Les Nigériens sont inquiets face à la recrudescence de ces attaques .

Des soldats nigériens en patrouille (photo d'illustration). L' attaque se produit mardi en fin d'après-midi. Près de 500 assaillants, montés sur des motos ou embarqués à bord de ■ Le lieu de l' attaque et sa position stratégique. Inates , située à près de 250 km au nord de la capitale Niamey, occupe une

Des soldats nigériens en patrouille (photo d'illustration). © ISSOUF SANOGO / AFP Des soldats nigériens en patrouille (photo d'illustration).

C'est un véritable coup de massue qu'ont reçue les Nigériens en apprenant la mort des 71 soldats à Inates. Les Nigériens sont très remontés : beaucoup s'interrogent sur ce qui s'est produit et comment cela a pu arriver.

En s'inclinant devant la mémoire des soldats tombés à Inates au sortir de la réunion du Conseil national de sécurité, Mahamadou Issoufou écrit : « la plus belle des morts est la mort pour sa patrie, les armes à la main. »

Des propos salués par Yves Ali : « Ce sont aujourd'hui des héros que nous pleurons. Nos vaillants soldats sont morts pour une cause, pour la défense de la patrie. Ils sont allés jusqu'à faire le sacrifice suprême. »

Niger: plus d'une centaine de morts dans l'attaque d’une garnison à Inates

  Niger: plus d'une centaine de morts dans l'attaque d’une garnison à Inates Cette attaque est la plus meurtrière jamais enregistrée dans cette zone frontalière avec le Mali : au moins 70 militaires et 57 assaillants y ont perdu la vie, selon des sources militaires consultées par RFI. Le poste militaire d’Inates a été attaqué mardi 10 décembre, dans la soirée, par plusieurs colonnes de véhicules, dont des blindés et des motos. Inates se situe à 250 km de Niamey et les assaillants sont des jihadistes en provenance du nord du Mali.L’armée a été attaquée sur trois côtés et les combats ont été d’une rare violence. En témoigne la mort, les armes à la main, du chef de la garnison et de son adjoint, au milieu de leurs hommes.

Des soldats nigériens patrouillent dans la région d'Ayorou, au nord-ouest … C’est une démonstration de force sans précédent de la part des jihadistes au Sahel : 71 morts au moins, lors de l' attaque , mardi, du camp militaire d ' Inates au Niger.

Le poste militaire d ’ Inates a été attaqué mardi 10 décembre, dans la soirée, par plusieurs colonnes de véhicules, dont des blindés et des motos. En juillet dernier, 18 soldats nigériens avaient trouvé la mort dans un assaut mené par les Inates occupe une position stratégique pour l’armée nigérienne .

Mais trop c'est trop pour El Hajj Idi, un militant de la société civile : « C'est une barbarie sans précédent dans notre pays. Cette fois-ci, c'en est trop. On a mis beaucoup de choses dans la défense, et nous n'avons que la mort et la désolation. »

Ce qui frustre le journaliste Amadou Garé, c'est la facilité avec laquelle les journalistes ont eu l'initiative du terrain. « Il est inconcevable pour un citoyen nigérien de comprendre que des colonnes puissent franchir des centaines de kilomètres, venir attaquer et repartir sain et sauf. C'est ça je pense l'objet de la frustration de l'ensemble des citoyens. »

Demande de comptes et de réponses

À Niamey, la coalition d'opposition Front patriotique a publié un communiqué dans lequel elle recommande au président de la République d'adopter une nouvelle approche plus offensive face à la crise sécuritaire. « Pour nous, il faut se mobiliser autour des forces de défense et de sécurité. Mais en même temps, le président de la République qui est le chef suprême des armées de par la Constitution doit rendre compte de la situation telle qu'elle se présente aujourd'hui devant les Nigériens. Il faut que l'on prenne la question sécuritaire en main ; il faut que les chefs politiques soient proches des hommes et de ce qui se passe sur le terrain et qu'ils soient concentrés sur ces questions-là. Aujourd'hui, l'ensemble des responsables au gouvernement qui s'occupent de la question de la sécurité, je ne crois pas qu'ils aient vraiment l'esprit concentré sur cette question », regrette le président du Front patriotique, l'ancien ministre Ibrahim Yacouba.

Niger: plus d'une centaine de morts dans l'attaque d’une garnison à Inates

  Niger: plus d'une centaine de morts dans l'attaque d’une garnison à Inates A team of archaeologists led by Griffith University has discovered a cave painting in Indonesia that is at least 44,000 years old and which portrays a group of part-human, part-animal figures – ‘therianthropes’ – hunting large mammals with spears or ropes, casting new light on the origin of modern human cognition.

Braquage à Mbacké: Des coups de feu entre malfrats et policiers et trois millions emportés Au Niger, le pays est sous le choc après l’ attaque terroriste contre le poste militaire d ’ Inates ce mardi soir dans l’ouest du pays, près de Les Nigériens sont inquiets face à la recrudescence de ces attaques .

L' attaque d ' Inates a lieu le 1er juillet 2019, pendant la guerre du Sahel. Le 1er juillet 2019, à 14 h 30, les djihadistes de l'État islamique dans le Grand Sahara lancent une attaque contre un poste militaire de l'armée nigérienne , près de la ville d ' Inates ,.

« Deuxièmement, il faut une vraie politique de défense. Nous connaissons nos adversaires ; nous connaissons nos ennemis. C'est à nous d'aller leur infliger des pertes qui ne peuvent pas leur permettre de nous attaquer continuellement. Une politique de la défense doit être basée sur l'offensive, pas continuellement sur la défensive. »

Abdoulaye Sounaye est anthropologue, spécialiste des mouvements salafistes au Niger, chercheur affilié au Laboratoire d’études sur les dynamiques sociales (Lasdel) de Niamey. À ses yeux, l'attaque d'Inates soulève une multitude de questions. « On ne peut pas dire que cette région-là n'est pas surveillée par l'armée nigérienne et par ses partenaires. Comment est-ce que des colonnes peuvent se déplacer sans qu'on ne les voie. Ce sont des questions militaires, mais aussi politiques. Pourquoi cette attaque à ce moment précis, à quelques jours de la rencontre de Pau ? Pourquoi Inates ? Toutes ces questions-là méritent d'être posées et auxquelles beaucoup de Nigériens et aussi beaucoup de ressortissants de la sous-région attendent qu'on réponde. Du côté du Niger, une partie de la société civile demande des comptes au gouvernement, du point de vue de sa stratégie militaire. D'autant plus que c'est la deuxième fois. L'armée devrait être plus ou moins préparée. »

L'analyste Jérôme Pigné, du Réseau de réflexion stratégique sur la sécurité au Sahel, regrette que « les opérations militaires menées depuis (l'opération Serval en) 2013 n'aient jamais vraiment été accompagnées d'un projet politique et de développement en phase avec les besoins des populations ». C'est sur ce terreau que les groupes armés terroristes ont réussi à se regrouper et à recruter massivement parmi les populations de la sous région, selon lui.

Le Niger est en deuil national de trois jours à partir de ce vendredi.

Attaque d’Inates au Niger: le président Issoufou s’est exprimé devant la nation .
Le président nigérien a prononcé ce mardi 17 décembre à la télévision nationale son discours à la nation à l’occasion de la fête nationale. Un discours encore teinté d’émotion, une semaine après l’attaque terroriste de la base militaire d’Inates, qui a tué 71 soldats. Un fonds pour les pupilles et les veuves de soldats, une place au nom du commandant Hassan Anoutab, mort à Inates aux côtés de ses hommes… C’est par ces mesures très symboliques que Mahamadou Issoufou a ouvert son discours.Le président a aussi rappelé que la guerre est loin d’être finie. « Nous avons les moyens militaires de vaincre, a-t-il déclaré. Nous nous renforcerons et nous conforterons nos alliances.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 10
C'est intéressant!