•   
  •   

Monde Présidentielle en Algérie: moins de 40% de votants, un taux historiquement bas

08:15  13 décembre  2019
08:15  13 décembre  2019 Source:   rfi.fr

Crédits immobiliers: les taux français tombent encore à un record en novembre

  Crédits immobiliers: les taux français tombent encore à un record en novembre Le taux d'intérêt moyen des crédits immobiliers est tombé en novembre à un niveau jamais vu, après avoir déjà multiplié les records cette année, montre mardi l'étude mensuelle de référence sur le sujet. A 1,12% en moyenne, les taux des crédits immobiliers accordés par le secteur concurrentiel ont encore légèrement baissé le mois dernier pour tomber à un niveau historiquement bas, indique dans un communiqué l'observatoire Crédit Logement/CSA. Le premier organisme regroupe les principales banques françaises, le second est un institut d'études de marché.

C’est surtout le taux de participation le plus bas pour un scrutin présidentiel en Algérie . 9,6 millions d'électeurs ont voté , sur 43 millions d'inscrits. Dès le début de la soirée, les représentants de l’autorité d’organisation des élections déclaraient qu’ un taux de 40 % serait « appréciable ».

L'autorité d'organisation des élections a annoncé dans la nuit que 39,93% des électeurs avait voté pour cette élection présidentielle . Ces trois wilayas enregistrent le taux de participation le plus bas , à l'échelle nationale. Là on est dans le recyclage, on est dans le cinquième mandat sans Bouteflikha, on

En parallèle du scrutin, des manifestants ont défilé dans les rues d'Alger le jeudi 12 décembre pour redire leur opposition à la tenue de ce scrutin. © REUTERS/Ramzi Boudina En parallèle du scrutin, des manifestants ont défilé dans les rues d'Alger le jeudi 12 décembre pour redire leur opposition à la tenue de ce scrutin.

L'autorité d'organisation des élections a annoncé dans la nuit que 39,93% des électeurs avaient voté pour cette élection présidentielle. Un score peu élevé qui fragilise les autorités.

Ce taux de participation a été attendu. Les autorités l’ont donné un peu après minuit alors que quatre des cinq candidats avaient annoncé soit leur victoire, soit leur participation au second tour. Des déclarations contradictoires qui ont accentué la confusion.

Présidentielle algérienne: Vote sous tension dans plusieurs villes françaises

  Présidentielle algérienne: Vote sous tension dans plusieurs villes françaises Des manifestations ont eu lieu devant les consulats de plusieurs villes françaises, dont Bobigny et Saint-Etienne © RYAD KRAMDI / AFP Illustration: Des drapeaux algériens pendant une manifestations à Alger, le 6 décembre 2019.

Ils visent d’abord le centre de transmission de la garnison. Pris en étaux, sans moyen de donner l’alerte, les soldats nigériens Madagascar: les secours s'organisent pour venir en aide aux victimes de Belna. Article suivant. Algérie : 40 % de votants à la présidentielle , un taux historiquement bas .

Le blanc du deuil, cerné d’un foulard rouge, plusieurs dizaines de militantes accompagnent une nouvelle fois les proches des victimes. Algérie : 40 % de votants à la présidentielle , un taux historiquement bas .

L’autorité d’organisation des élections a fini par annoncer qu’il y avait eu 39,93% de participation, soit dix points de moins qu’en 2014. C’est surtout le taux de participation le plus bas pour un scrutin présidentiel en Algérie. Au total, ce sont 9,6 millions d'électeurs qui ont voté, sur 43 millions d'inscrits.

Dès le début de la soirée, les représentants de l’autorité d’organisation des élections déclaraient qu’un taux de 40% serait « appréciable ». Une manière de botter en touche et de refuser de reconnaître que l’élection n’a pas suscité l’engouement général que prétendaient les autorités.

Les résultats seront donnés ce vendredi après-midi par la même autorité, à 14h (TU). Un appel à manifester est lancé pour la 43e semaine consécutive.

Algérie: nouvelles manifestations étudiantes pour dire «non» à la présidentielle

  Algérie: nouvelles manifestations étudiantes pour dire «non» à la présidentielle En Algérie, alors que l’élection présidentielle doit avoir lieu le 12 décembre et que l’opération de vote pour les populations nomades débute dans les régions du sud du pays le 10, de nouvelles manifestations étudiantes ont eu lieu dans plusieurs régions pour exprimer leur refus du scrutin. Des organisations étudiantes avaient appelé à un rassemblement ce 9 décembre. À Alger, Constantine, Béjaïa ou Mostaganem, des centaines de jeunes ont tenté de défiler pour dire qu’ils rejetaient l’élection présidentielle. Dans la capitale, le cortège s’est retrouvé face à un autre, composé de personnes favorables au scrutin.

L’autorité d’organisation des élections certifie que le taux de participation de la communauté à l’étranger était déjà de 20% mardi à 13h. Mais l’ouverture des bureaux de vote à l’étranger a donné lieu à des altercations dès samedi. Alors que la tension montait, des personnalités ont lancé un appel

Le vote a dû être brièvement suspendu dans un centre électoral proche après l'intrusion de manifestants. D'autres marches ont été recensées à travers l' Algérie . Pilier du régime, historiquement habitué aux coulisses, le haut commandement de l'armée assume ouvertement le

Scrutin perturbé en Kabylie

L'Autorité nationale indépendante des élections (Anie) affirme que le vote a dû être interrompu, dans la matinée, à Bejaia, Tizi Ouzou et Bouira. Ces trois wilayas enregistrent le taux de participation le plus bas, à l'échelle nationale.

L'élection s'est tenue un jeudi, mais cette journée a parfois pris des airs de vendredi, traditionnel jour de manifestations depuis plusieurs mois contre cette présidentielle et contre le système à la tête du pays. Des contestataires se sont rassemblés, ou ont tenté de le faire, hier, à travers la Kabylie comme d'ailleurs dans la capitale, et dans d'autres zones du pays.

Au cours de la journée d'hier, plusieurs incidents ont été enregistrés, dans les wilayas de Kabylie. Un bureau de l'Anie incendié, un centre de vote saccagé, par exemple.

Said Sahli, le vice-président de la Ligue algérienne des droits de l'homme, évoque une situation tendue, par endroits et par moments, avec quelques affrontements entre forces de l'ordre et contestataires, et l'emploi de gaz lacrymogènes et de balles en caoutchouc.

Algérie : le nouveau président Abdelmadjid Tebboune prête serment .
Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, élu à 58,13% des voix au 1er tour de la présidentielle le 12 décembre, prend ses fonctions ce jeudi pour un mandat de cinq ans. Il prête serment lors d'une cérémonie publique à Alger. Abdelmadjid Tebboune, 74 ans, entre en fonction, jeudi 19 décembre. Elu à 58,13 % des voix au premier tour du scrutin, selon les résultats définitifs proclamés lundi lors d'une élection présidentielle fortement contestée, il prête serment à Alger.La Constitution prévoit que "le président de la République prête serment devant le Peuple et en présence de toutes les hautes instances de la Nation, dans la semaine qui suit son élection".

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 4
C'est intéressant!