•   
  •   

Monde Sénégal: les riverains de Mbeubeuss demandent la fermeture de la décharge

04:15  15 décembre  2019
04:15  15 décembre  2019 Source:   rfi.fr

Tchad: les éleveurs demandent la réouverture de la frontière centrafricaine

  Tchad: les éleveurs demandent la réouverture de la frontière centrafricaine La décision du Tchad de fermer sa frontière avec la Centrafrique en 2014 n’a pas freiné la transhumance du bétail entre les deux États, mais en a compliqué les conditions. Depuis la fermeture de la frontière entre le Tchad et la Centrafrique en 2014, les allers-retours des éleveurs transhumants qui ne s'étaient jamais arrêtés se passent dans des conditions difficiles. « Les effets négatifs que nous avons observés : une transhumance armée, mais également la pression des groupes armés sur les éleveurs transhumants », admet le docteur Hissein Ahmat Malmal, du ministère centrafricain de l’Élevage.

Après la marche du collectif « Nioo Lank – Nioo Bagne » ce vendredi 13 décembre, pour protester contre la hausse du coût de l ’électricité, et la libération de Guy Marius Sagna, Babacar Diop et leurs co-détenus

Tags: Fermeture Decharge Mbeubeuss Repond Fadel Barro. ARTICLES SIMILAIRES. Alioune Tine : « Les Etats Africains Doivent Mettre Fin à La Politique Européenne De Fermeture Systématique Des Frontières ».

À quelques mètres de la décharge de Mbeubeuss, située sur la commune de Malika à Dakar, les manifestants exigent l’arrêt immédiat des dépôts d’ordures, le samedi 14 décembre 2019. © William de Lesseux/RFI À quelques mètres de la décharge de Mbeubeuss, située sur la commune de Malika à Dakar, les manifestants exigent l’arrêt immédiat des dépôts d’ordures, le samedi 14 décembre 2019.

Ils se sont rassemblés ce samedi après-midi 14 décembre aux alentours du gigantesque dépôt d’ordures. La fermeture du site est un serpent de mer. Cette décharge ouverte depuis 1968 n’a cessé de s’agrandir, pour mesurer aujourd’hui 114 hectares, près de 200 terrains de football. Une bombe écologique.

Des familles, des jeunes sur une scène montée en contrebas de la décharge. Fandabo Mandiang habite juste à côté de la montagne de déchets :

Sénégal: la question des écoles coraniques reste très sensible

  Sénégal: la question des écoles coraniques reste très sensible Au Sénégal, la récente affaire d’élèves enchaînés dans une école coranique a relancé le débat sur le statut de ces structures, appelées « daaras », qui enseignent aux enfants la mémorisation du Coran, et qui restent en dehors du système éducatif national. Le gouvernement avait promis une loi qui créerait un cadre juridique pour les écoles coraniques. Mais le processus traîne. La question reste sensible. Difficile de savoir précisément combien de daaras fonctionnent au Sénégal. La fédération des écoles coraniques avance le chiffre de 22 000, mais il n’existe pas de statistiques officielles.

Après la marche du collectif « Nioo Lank – Nioo Bagne » ce vendredi 13 décembre, pour protester contre la hausse du coût de l ’électricité, et la libération de Guy Marius Sagna, Babacar Diop et leurs co-détenus, les populations impactées par la décharge de Mbeubeuss vont battre le macadam

Au Sénégal , non loin de Dakar, les ordures des quelques 3 millions d’habitants de la région de la capitale sont déversées directement dans une décharge à ciel Face au manque d’investissement de l ’État, les habitants et les riverains vont organiser une manifestation pour demander que des

« Je m’adresse au président Macky Sall : lui qui est dans son palais et qui respire du bon air. Nous ici on n’arrive pas à vivre ! Tous les bébés qui naissent sont asthmatiques. Dieu ne nous a pas encore ôté la vie mais on meurt à petit feu. Je regrette d’être venue habiter à côté de la décharge ! Je n’attends qu’une chose : que quelqu’un rachète ma maison, je la brade. »

« Dafa Doy, ça suffit ! », le slogan de Mamadou Fall, coordonnateur du collectif des riverains. « Nous ne pouvons plus vivre avec cette décharge ! », enrage-t-il.

À quelques mètres, des fumées s’échappent des tas d’ordures. Devant, le ballet des camions bennes toute la journée, l’État avait bien envisagé la fermeture de la décharge. Trop compliqué, Mbeubeuss restera ouverte. « On va implanter un centre de tri et un centre de compostage. L'idée est d'arrêter l'avancement de la décharge et que cette décharge réponde aux normes environnementales et internationales », explique El Hadj Mamadou Dieng de l’Unité de coordination pour la gestion des déchets du Sénégal.

Le calendrier des travaux à Mbeubeuss n’a pas encore été précisé. Les riverains affirment qu’ils resteront mobilisés jusqu’à la fermeture totale du site.

Sénégal: à la foire de Dakar, derniers achats avant les fêtes de fin d’année .
Dernier week-end pour la 28e foire de Dakar. Les visiteurs ont jusqu’à ce dimanche soir pour faire leurs derniers achats avant les fêtes. Des milliers d’exposants sont venus de la sous-région pour les recevoir. Ils doivent écouler au maximum leurs produits… et faire face aux stratégies de négociation des consommateurs ! On trouve de tout à la foire de Dakar. La preuve, dans les allées des marchands sénégalais, cheikh Tidiane Diallo est déjà bien chargé : « C’est le moment d’acheter des cadeaux pour les enfants. Moi, je m’apprête à acheter quelque chose pour mon petit-fils. »Il faut négocier : le marchandage, le « wakhalé » en wolof, c’est tout un art.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 2
C'est intéressant!