•   
  •   

Monde Libye: un raid aérien frappe une école militaire à Tripoli

02:50  05 janvier  2020
02:50  05 janvier  2020 Source:   rfi.fr

Vers une internationalisation du conflit libyen

  Vers une internationalisation du conflit libyen La Turquie se prépare à déployer des troupes en Libye, mais plusieurs sources affirment qu'Ankara a déjà acheminé des supplétifs syriens sur le sol libyen, pour y appuyer le gouvernement d'union nationale de Fayez el-Sarraj face à l'offensive du maréchal Haftar, lui aussi soutenu par des acteurs étrangers. Ce qui renforce aussi l’hypothèse d’une déstabilisation forte du pays qui pourrait s’avérer dangereuse pour l'Europe. L'envoyé spécial deL'envoyé spécial de l'ONU pour la Libye, Ghassan Salamé, dénonce depuis des mois les ingérences étrangères dans ce conflit et les violations de l'embargo sur les armes à destination de la Libye.

Le raid aérien a ciblé une école militaire dans un quartier sud de la capitale libyenne. Ce raid intervient 24h après que l’homme fort de l’est libyen ait appelé à une mobilisation générale contre une éventuelle intervention militaire turque en Libye en soutien du gouvernement de Fayez el-Sarraj.

« Un raid aérien contre l’ école militaire de Tripoli a tué 28 cadets et blessé des dizaines d’autres », a déclaré Amin al-Hachemi. Cette école militaire se trouve à al-Hadba al-Khadra, un quartier résidentiel de la capitale libyenne sous contrôle du GNA. Au moment de la frappe , les cadets effectuaient leur

Des ambulances après la frappe aérienne qui a touché une école militaire de Tripoli, le 4 janvier 2020. © Mahmud TURKIA / AFP Des ambulances après la frappe aérienne qui a touché une école militaire de Tripoli, le 4 janvier 2020.

Au moins 28 personnes ont été tuées samedi soir lors d’un raid aérien contre une école militaire de Tripoli. C’est ce qu’a rapporté tard dans la soirée un porte-parole du ministère de la Santé du Gouvernement d'union nationale (GNA).

Le raid aérien a ciblé une école militaire dans un quartier sud de la capitale libyenne. Un quartier sous contrôle du Gouvernement d’union nationale de Fayez el-Sarraj.

Selon un porte-parole du ministre de la Santé, les victimes sont principalement des cadets. Au moment de la frappe, ils effectuaient leur dernier rassemblement de la journée dans la cour principale avant de regagner leurs dortoirs.

Déploiement turc en Libye: l’UE exprime sa «grave inquiétude»

  Déploiement turc en Libye: l’UE exprime sa «grave inquiétude» L'Union européenne a timidement réagi à l'autorisation donnée jeudi par le Parlement turc au président Recep Tayyip Erdogan d'un déploiement de l'armée en Libye pour soutenir le gouvernement de Tripoli. Avec notre correspondante à Bruxelles, Joana Hostein Dans un communiqué d'une dizaine de lignes, le porte-parole du Haut représentant des Affaires étrangères de l'Union européenne a exprimé « sa grave inquiétude » après le feu vert donné par le Parlement turc à une motion qui permet au président Erdogan d'envoyer des conseillers, des moyens aériens et terrestres en Libye.

Un avion militaire non identifié a mené, lundi 8 avril, une frappe contre l’aéroport de Mitiga, le seul qui soit fonctionnel dans la capitale libyenne, situé dans la banlieue est de Tripoli , a annoncé l’aéroport dans un bref communiqué. Bien que le raid , qui a visé une des pistes d’atterrissage sans faire de

Cette frappe n'a pas été revendiquée mais des médias pro-Haftar ont fait état mardi soir d'une "série de raids aériens " à Tripoli et Tajoura.

Le Gouvernement d’union nationale accuse les forces du maréchal Haftar d'avoir mené cette frappe. Et il a publié des photos des blessés et des victimes. Les forces pro-Haftar, elles, n'ont pas revendiqué le raid pour le moment.

La banlieue sud de Tripoli est le théâtre de violents combats depuis avril, début de l'offensive du maréchal Haftar pour s'emparer de la capitale, où siège du Gouvernement d'union nationale reconnu par l'ONU.

Ce raid intervient 24h après que l’homme fort de l’est libyen ait appelé à une mobilisation générale contre une éventuelle intervention militaire turque en Libye en soutien du gouvernement de Fayez el-Sarraj.

Cessez-le-feu en Libye : chronologie de neuf mois d'affrontements .
Après avoir accepté l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu dimanche en Libye, le Gouvernement d'union nationale (GNA) et les forces du maréchal Khalifa Haftar doivent signer un accord ce lundi à Moscou. Retour sur plusieurs mois d'hostilités, entamées en avril dernier avec le lancement, par le maréchal Haftar, de son offensive sur Tripoli. Sous pression internationale, le Gouvernement d'union nationale libyen (GNA), reconnu par l'ONU, et lesSous pression internationale, le Gouvernement d'union nationale libyen (GNA), reconnu par l'ONU, et les forces du maréchal Khalifa Haftar ont accepté l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu dimanche en Libye.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!