•   
  •   

Monde Kenya: 3 victimes américaines dans l'attaque des shebabs contre la base Simba

00:55  06 janvier  2020
00:55  06 janvier  2020 Source:   rfi.fr

Somalie: le gouvernement sous pression après la dernière attaque meurtrière

  Somalie: le gouvernement sous pression après la dernière attaque meurtrière La Somalie est toujours endeuillée par l’attentat du carrefour Ex-control qui a touché la capitale Mogadiscio. Le bilan s’élève désormais à 89 morts, 12 disparus et 149 blessés. L’attentat n’a toujours pas été revendiqué et cet événement met la pression sur le gouvernement. Même si l’attentat n’a pas été revendiqué, seuls les shebabs ont les moyens d’une telle opération. L’explosion du carrefour Ex-control montre donc une fois encore leur capacité de résistance. Or plusieurs observateurs tiennent le pouvoir central pour en partie responsable de la situation.Selon le chercheur Rashid Abdi, « le gouvernement a échoué à devenir crédible et légitime aux yeux des gens.

Le bilan de l ’ attaque des shebabs contre une base militaire dans l ’est du Kenya s’alourdit. Plus tôt dans la journée, les autorités ont affirmé que 4 Ce dimanche soir, le commandement américain en Afrique, Africom, a reconnu que l’attentat contre le camp Simba a fait trois victimes américaines .

Une attaque terroriste est en cours dans le Nord-Est du Kenya . Les islamistes shebabs ont lancé très tôt ce matin un assaut contre une base américaine , dans la région de Lamu. Le site s’appelle camp Simba . C’est une base navale américaine où se trouvent aussi des soldats kenyans.

Un membre des forces de l'ordre kényan dans le comté de Lamu, le 2 janvier 2020. (image d'illustration) © REUTERS/Stringer Un membre des forces de l'ordre kényan dans le comté de Lamu, le 2 janvier 2020. (image d'illustration)

Le bilan de l’attaque des shebabs contre une base militaire dans l’est du Kenya s’alourdit. Plus tôt dans la journée, les autorités ont affirmé que 4 terroristes ont été tués et 5 complices présumés arrêtés. Ce dimanche soir, le commandement américain en Afrique, Africom, a reconnu que l’attentat contre le camp Simba a fait trois victimes américaines. Un soldat et deux contractuels du ministère de la Défense. Deux autres employés du ministère ont été blessés et évacués dans un état stable.

Somalie: les shebabs revendiquent l'attentat du 28 décembre à Mogadiscio

  Somalie: les shebabs revendiquent l'attentat du 28 décembre à Mogadiscio Les shebabs islamistes revendiquent l'attentat qui a frappé Mogadiscio le 28 décembre. Le bilan s’élève désormais à 89 morts, 12 disparus et 149 blessés. Un avion turc a transporté des blessés jusqu’à Ankara. Un appareil Qatari doit de son côté apporter de l’aide médicale sur place. « Samedi, les moujahidines ont mené une attaque () ciblant un convoi de mercenaires turcs et les miliciens apostats qui les escortaient », a déclaré leur porte-parole Ali Mohamud Rage, dans un message audio.

Les shebabs ont lancé ce lundi deux attaques contre des intérêts étrangers en Somalie. C’est une attaque très osée que les shebabs ont menée contre l ’aéroport de Balidogle qui abrite une base américaine ultra sécurisée, utilisée par Washington pour organiser Aucune victime dans la base .

Cette attaque a été menée avant l’aube contre la base connue sous le nom de Camp Simba , et Le groupe a déclaré qu’il y avait eu des victimes kényanes et américaines , mais ces affirmations n’ont pu Les shebab ont mené plusieurs attaques à grande échelle à l’intérieur du Kenya , affirmant qu’il

La communication américaine vient de prendre un coup. Durant leur attaque, les shebabs avaient affirmé avoir infligé de lourdes pertes aux troupes américaines et kényanes stationnées sur cette base.

Washington avait accusé les islamistes d’exagérer les faits afin de maintenir leur réputation, tout en précisant qu’une enquête était en cours pour évaluer les dégâts. Les autorités kényanes avaient de leur côté déclaré qu’aucun soldat n’avait été touché.

Finalement, le commandement américain a dû reconnaître les victimes. Six avions ont également été endommagés. « Nous poursuivrons les responsables », a promis le général Stephen Townsend, le commandant d’Africom.

Les shebabs ont attaqué vers 5h30 en visant la piste aérienne accolée au camp Simba, base militaire américano-kényane près de Lamu. Les islamistes ont percé l’enceinte à l’aide d’une attaque suicide à bord d’un véhicule. Une méthode classique que les terroristes ont éprouvée en Somalie. Des réservoirs d’essence ont pris feu, une fusillade a éclaté, et les shebabs ont fini par être neutralisés…

Le camp Simba est dédié au contre-terrorisme et à la formation des militaires kényans. « Alors que nous honorons le sacrifice des victimes, nous devons durcir notre détermination », a déclaré le général Townsend.

Irak: attaque contre une base abritant des soldats américains .
Des tirs de roquettes ont visés dans la nuit du 7 au 8 janvier la base irakienne d'Aïn al-Assad où sont postés des soldats américains. Article régulièrement mis à jour Au moins neuf roquettes se sont abattues cette nuit sur la base aérienne d'Aïn al-Assad, située dans l'ouest désertique irakien, où sont postés des soldats américains. A 23h24 GMT, l'attaque était toujours en cours, a précisé l'Agence France-Presse citant une source de sécurité. C'est sur cette même base que le président Donald Trump s'était rendu lors de sa visite aux troupes américaines basées en Irak en décembre 2018.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!