•   
  •   

Monde Éthiopie: le mouvement tigréen TPLF passe officiellement dans l'opposition

03:05  08 janvier  2020
03:05  08 janvier  2020 Source:   rfi.fr

Chili: la police mise en cause après la mort par électrocution d'un manifestant

  Chili: la police mise en cause après la mort par électrocution d'un manifestant Après la mort d'un manifestant dans la nuit de vendredi à samedi au Chili, l'opposition de gauche critique la répression menée par la police et veut mettre en accusation le préfet de la capitale. Avec notre correspondant à Santiago du Chili, Justine Fontaine « Le coupable, ce n'est pas le manifestant », « les responsables sont ceux qui n'ont pas respecté le droit de réunion », écrivait samedi Diego Ibanez, un député d'opposition de gauche, enAvec notre correspondant à Santiago du Chili,  Justine Fontaine

Debretsion Gebremichael, le rpésident du mouvement tigréen TPLF s'exprime durant le congrès du parti le 4 janvier 2020 à Mekelle. Lundi, le TPLF a officiellement annoncé qu’il n’en ferait pas partie. Les cartes sont en train de se rebattre en Éthiopie , à Passé de fait à l ’ opposition , le TPLF devrait

s’est passé ce week-end constituait une action coordonnée dans le but de mener un coup d’État Le mouvement d’opposition en région Amhara est très fort depuis 2016 avec de nombreuses cet objectif, donner plus de garanties à l ’ opposition en nommant un homme connu pour ses positions

Debretsion Gebremichael, le rpésident du mouvement tigréen TPLF s'exprime durant le congrès du parti le 4 janvier 2020 à Mekelle. © EDUARDO SOTERAS / AFP Debretsion Gebremichael, le rpésident du mouvement tigréen TPLF s'exprime durant le congrès du parti le 4 janvier 2020 à Mekelle.

Le TPLF, parti d’ethnie tigréenne, dominait la coalition au pouvoir depuis la chute de la dictature en 1991. Or le Premier ministre vient de créer une nouvelle coalition : le Parti de la prospérité. Lundi, le TPLF a officiellement annoncé qu’il n’en ferait pas partie. Les cartes sont en train de se rebattre en Éthiopie, à 4 mois d’élections générales à haut risque.

Depuis l’arrivée au pouvoir d’Abiy Ahmed, les relations entre le Premier ministre et le TPLF ne sont pas bonnes. Le chef du gouvernement a bouleversé l’échiquier politique, notamment une coalition au pouvoir tiraillée par les tensions.

Éthiopie: Jawar Mohammed rejoint le parti oromo OFC

  Éthiopie: Jawar Mohammed rejoint le parti oromo OFC En Éthiopie, le jeu d’échecs continue à l’approche des élections générales de mai. Le célèbre activiste Jawar Mohammed vient d’annoncer qu’il rejoignait le puissant parti Oromo Federalist Congress, OFC. Une annonce qui fait beaucoup parler, alors que cette personnalité médiatique, très controversée, ne cache pas ses ambitions politiques et fait de l’ombre au Premier ministre Abiy Ahmed, prix Nobel de la paix. Jawar Mohammed est un farouche défenseur de la cause Oromo. L’ethnie, pourtant la plus nombreuse d’Éthiopie, a longtemps été marginalisée.

Guerre des mots au sein de la coalition au pouvoir en Éthiopie . Deux grands partis, le Front de libération du peuple tigréen ( TPLF ) et le Parti C’est le TPLF qui a ouvert les hostilités. Le parti d’ethnie tigréenne a accusé l’ADP des Amharas d’avoir « collaboré avec des forces ultranationalistes

Ce cours de Seconde traite de la place des populations de l'Europe dans le peuplement de la terre Sommaire : 1. Les populations européennes depuis

« Les partis étaient divisés, notamment sur le droit de vote. Le TPLF disposait d’autant de voix que les trois autres mouvements alors qu’il représentait une minorité. Il y avait aussi des différences idéologiques profondes », explique William Davison, chercheur à ICG.

Au fil du temps, le chef du gouvernement a opéré des réformes, tout en imprimant sa marque. Tout cela n’a fait que miner l’influence du TPLF et dégrader la relation entre les deux camps…

La rupture s’est produite lorsque le Premier ministre et prix Nobel a mis fin à la coalition EPRDF pour la remplacer par le Prosperity Party. « Cette nouvelle entité pourrait pratiquer un droit de vote plus proportionnel, reléguant le TPLF dans un rôle minoritaire », indique William Davison.

Vendredi, le parti a donc tenu sa première réunion d’urgence en 45 ans d’existence, et décidé de partir en claquant la porte. « Ceux qui veulent mettre fin à l’EPRDF tentent de restaurer l’oppression et l’esclavage », a déclaré sa direction, sans toutefois nommer Abiy Ahmed. Passé de fait à l’opposition, le TPLF devrait d’abord se battre pour garder le pouvoir dans sa région d’origine du Tigré.

Mali: la CMAS de l'imam Dicko affiche son ambition pour les législatives .
En août dernier naissait la Coordination des mouvements, associations et sympathisants de l’imam Mamoud Dicko (CMAS). Il avait lui-même en qualité de « parrain » participé au lancement des activités de la coordination qui se veut un mouvement politique. Depuis ce week-end, la CMAS a commencé l'installation de ses structures dans les six communes de Bamako, avec un objectif : participer aux prochaines élections législatives. La coordination des mouvements associations et sympathisants, la CMAS de l’imam Mahmoud Dicko, poursuit dans la capitale, avant l’intérieur du pays, son implantation avec un objectif affiché : participer aux prochaines élections législatives don

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!