•   
  •   

Monde Le gazoduc TurkStream et la Libye au centre de la visite de Poutine en Turquie

07:00  08 janvier  2020
07:00  08 janvier  2020 Source:   rfi.fr

Signature à Athènes de l'accord sur le gazoduc EastMed sur fond de tensions

  Signature à Athènes de l'accord sur le gazoduc EastMed sur fond de tensions Ce jeudi, à Athènes, la Grèce, Israël et Chypre doivent signer un accord concernant le projet d’un nouveau gazoduc. Baptisé EastMed, ce gazoduc doit s’étendre sur près de 2 000 kilomètres et devrait à terme pouvoir acheminer quelque 10 milliards de mètres cubes de gaz par an à destination de la Grèce, puis d’autres pays du sud de l’Europe. Avec notre correspondant à Athènes, Joël Bronner Le projet de gazoduc EastMed, évalué entre 6 et 7 milliards d’euros, est présenté comme une importante source d’approvisionnement énergétique à destination de l’Europe depuis les eaux du bassin levantin, situé tout à l’est de la Méditerranée.

Avec notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer. Dernier-né des projets de la compagnie russe Gazprom, le gazoduc TurkStream , passant sous la mer Noire permettra à Moscou d'exporter son gaz vers la Turquie , mais aussi vers l'Europe en contournant l'Ukraine.

D’abord la demande d'extradition de l ’imam Fethullah Gülen, cerveau présumé du putsch manqué en juillet dernier toujours installé aux Etats-Unis. Avant de se rendre à Bruxelles, Rex Tillerson va certainement demander des clarifications à Ankara. Pour rappel, la Turquie est membre de l ’Otan

Le président russe Vladimir Poutine à son arrivée à Istanbul, le 7 janvier 2020. © Sputnik/Alexei Druzhinin/Kremlin via REUTERS Le président russe Vladimir Poutine à son arrivée à Istanbul, le 7 janvier 2020.

Le président russe Vladimir Poutine est à Istanbul ce mercredi. Aux côtés de son homologue turc Recep Tayyip Erdogan, il doit inaugurer le gazoduc TurkStream. Mais le président russe vient aussi discuter des grands dossiers régionaux. À commencer par le conflit en Libye, où Ankara et Moscou soutiennent des camps opposés.

Avec notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer

Dernier-né des projets de la compagnie russe Gazprom, le gazoduc TurkStream, passant sous la mer Noire permettra à Moscou d'exporter son gaz vers la Turquie, mais aussi vers l'Europe en contournant l'Ukraine. Une cérémonie en grande pompe est prévue.

Le président Erdogan annonce le début du déploiement de soldats turcs en Libye

  Le président Erdogan annonce le début du déploiement de soldats turcs en Libye Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé dimanche soir le début du déploiement de soldats turcs en Libye. Le Parlement turc avait donné jeudi son feu vert à l'envoi des militaires pour y soutenir le Gouvernement d'union nationale basé à Tripoli. Avec notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer Recep Tayyip Erdogan, qui s’était gardé jusqu’ici de livrer le moindre détail opérationnel sur ses projets de déploiement de soldats turcs en Libye. Le Parlement turc avait donné jeudi son feu vert à l'envoi des militaires pour y soutenir le Gouvernement d'union nationale basé à Tripoli.

Sputnik est une agence de presse multimédia internationale. Retrouvez toutes les dernières actualités du jour, information complètes, news et nouvelles mondiales en direct & en continu.

En cas de doute, demandez confirmation au 079 138 23 36. Notre pratique étant basée sur le partage et la confiance, la petite boite mise a disposition, accueillera. avec gratitude, vos CHF 25.00 par cours suivi. Peu importe que vous n'ayez encore jamais pratiqué, il n'est jamais trop tard pour commencer.

La visite de Vladimir Poutine à Istanbul pour l’inauguration du gazoduc TurkStream était prévue de longue date, mais elle arrive à point nommé. Le conflit en Libye semble avoir pris un nouveau tournant depuis que le Parlement turc a autorisé, le 2 janvier, l’envoi de militaires sur place pour soutenir le Gouvernement d’union nationale face aux forces de Khalifa Haftar.

Les députés turcs avaient été convoqués pendant leurs vacances pour se prononcer sur ce texte. À peine la décision était-elle publiée au Journal officiel que Tayyip Erdogan annonçait le début du déploiement des soldats turcs en Libye. À l’évidence, le chef de l’État souhaitait tenir cette carte en mains au moment de sa conversation avec Vladimir Poutine, dont le pays soutient, lui, l’offensive de Khalifa Haftar.

Poutine et Erdogan appellent à un cessez-le-feu en Libye

  Poutine et Erdogan appellent à un cessez-le-feu en Libye Leur entretien à Istanbul aura porté ses fruits : les présidents turc Recep Tayyip Erdogan et russe Vladimir Poutine appellent ce mercredi à un cessez-le-feu en Libye à partir de ce dimanche 12 janvier à minuit. Dans un communiqué commun, les deux dirigeants – qui soutiennent des camps opposés en Libye – exhortent tous les belligérants à s'asseoir à une table de négociations. Avec notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer Recep TayyipAvec notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer

De plus, il a demandé de «rester à distance» de la Libye . Interrogé sur l'arrivée de militaires turcs en Libye en soutien au gouvernement libyen d'union nationale (GNA), Ghassan La magie de Noël à l’italienne règne dans le centre de Moscou. Absente à répétition du conseil de l ’Arctique, Ségolène

En visite à Damas ce mardi 7 janvier, Vladimir Poutine a fait une tournée à côté de son homologue syrien dans la vieille ville, visitant la Grande Mosquée des Omeyyades ainsi qu’une cathédrale chrétienne où il a rencontré le patriarche Jean X d’Antioche.

« Fort sur le terrain militaire, fort à la table des négociations » : c’est la devise de Tayyip Erdogan, qui veut avoir son mot à dire dans le règlement du conflit libyen et dans le partage des gisements d’hydrocarbures en Méditerranée orientale. Or, Vladimir Poutine est l’un de ses interlocuteurs privilégiés. Les deux hommes, qui tentent par ailleurs de s’entendre dans le dossier syrien, essaieront de trouver aussi un compromis sur la Libye. Outre une démonstration de puissance, cet exercice bilatéral présente l’avantage, aux yeux des deux présidents, d’exclure les Occidentaux.

L'intérêt stratégique du gazoduc TurkStream

Ce nouveau gazoduc qui passe sous la mer Noire en contournant l'Ukraine, représente une opération hautement stratégique pour les pays impliqués, à  commencer par la Russie.

Grand acteur sur le marché gazier, Moscou s'est allié à Ankara il y a plus de trois ans pour réaliser TurkStream. Avec un grand avantage : le nouveau gazoduc contourne l'Ukraine pour livrer du gaz aux Turcs, dans un premier temps. Et ensuite, peut-être, aux Européens. À commencer par les Bulgares. Entièrement dépendante du gaz russe, la Bulgarie va justement profiter de TurkStream pour se faire livrée par la compagnie gazière russe, Gazprom, à partir de cette année.

Opération finement orchestrée par le président russe, Vladimir Poutine, pour qui ce gazoduc permet de diversifier le transit du gaz russe à destination du marché européen et de consolider la position dominante de son pays, la Russie, sur le marché commun.

La production européenne de gaz naturel est minime et en déclin. Le gaz russe est bon marché et l'intérêt économique prime. Gazprom couvre environ 35% de la consommation de gaz du continent européen. Une part qui a augmenté ces dernières années, malgré la volonté de l'Union européenne de réduire sa dépendance vis-à-vis de Moscou.

►À lire aussi - Libye: les enjeux de l’initiative militaire turque

Erdogan veut forer dans une zone controversée en Méditerranée orientale .
Alors qu’un fragile cessez-le-feu en Libye est suspendu au sort d’une conférence sur la paix qui doit se tenir ce dimanche à Berlin, l’un des acteurs du conflit – la Turquie – prend le risque d’aggraver les tensions. Le président Recep Tayyip Erdogan a déclaré jeudi 16 janvier que son pays allait commencer, « dès que possible », à faire des forages dans une zone contestée de la Méditerranée orientale riche en hydrocarbures, en vertu d’un accord signé avec le gouvernement de Tripoli.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!