•   
  •   

Monde Trump annonce des « sanctions économiques » contre l’Iran

21:00  08 janvier  2020
21:00  08 janvier  2020 Source:   nouvelobs.com

L'Otan indique à Trump que l'Alliance pourrait "contribuer davantage" au Moyen Orient

  L'Otan indique à Trump que l'Alliance pourrait Le chef de l'Otan Jens Stoltenberg et le président américain ont décidé de rester "en contact étroit sur cette question", indique l'Alliance.

  Trump annonce des « sanctions économiques » contre l’Iran © Copyright 2020, L'Obs

« En réponse à l’agression iranienne, les Etats-Unis vont immédiatement imposer des sanctions économiques additionnelles contre le régime iranien ». Le président américain Donald Trump s’est exprimé ce mercredi depuis la Maison Blanche après les frappes iraniennes sur des bases abritant des soldats américains en Irak. L’Iran a revendiqué ces tirs de missiles en représailles à la frappe américaine qui a tué le puissant général Qassem Soleimani, architecte de la stratégie iranienne au Moyen-Orient.

Au cours de son allocution, le président américain s’est montré ferme. « Tant que je serai président des Etats-Unis, l’Iran n’aura jamais la bombe atomique » a t-il commencé.

Les démocrates veulent empêcher Donald Trump de faire la guerre à l'Iran

  Les démocrates veulent empêcher Donald Trump de faire la guerre à l'Iran Le discours prononcé ce mercredi 8 janvier par Donald Trump n'a pas rassuré les démocrates américains. Bien que le président ait joué l'apaisement après les frappes menées par Téhéran, la Chambre des représentants veut l'empêcher de faire la guerre à l'Iran. « Nos inquiétudes n'ont pas été levées », a déclaré la présidente de la Chambre des représentants après l’allocution de Donald Trump. La démocrate Nancy Pelosi entend donc faire voter ce jeudi une résolution limitant les visées militaires du président américain contre l’Iran.Elle s’en est expliquée dimanche dans une lettre envoyée aux représentants démocrates à la Chambre.

L’Iran riposte en tirant des roquettes sur deux bases américaines en Irak

Puis, concernant les frappes iraniennes :

« Aucun américain n’a été blessé. Aucune victime n’est à déplorer. Tous nos soldats sont en sécurité. Il n’y a que des dégâts légers ».

Le président des Etats-Unis a aussi félicité les « formidables forces américaines » qui ont fait « reculer » l’Iran. « C’est une très bonne chose », s’est targué Donald Trump, qui a assuré que les dernières frappes américaines n’avaient ôté la vie à « aucun irakien ».

De nouvelles sanctions économiques

Donald Trump a assuré qu’il allait demander à l’Otan de s’impliquer « beaucoup plus » au Moyen-Orient. Il a par ailleurs promis de nouvelles sanctions « immédiates » contre l’Iran.

Le président américain a profité de son allocution pour appeler les Européens à quitter l’accord sur le nucléaire iranien. Son message à l’Iran ? Les Etats-Unis sont « prêts à la paix » avec ceux qui la veulent. A bon entendeur.

Trump et l’Iran : « Un Moyen-Orient à feu et à sang, oui, c’est possible »

Au total, 22 missiles sol-sol se sont abattus sur les bases de Aïn al-Assad (ouest) et Erbil (nord), où sont stationnés certains des 5 200 soldats américains déployés en Irak.

Nucléaire iranien: Trump a menacé les Européens, selon le Washington Post .
Paris, Londres et Berlin ont annoncé le 14 octobre déclencher une procédure contre l'Iran pour qu'il respect ses engagements pris dans le cadre de l’accord de Vienne. Selon le Washington Post, se cachait derrière cette initiative européenne un ultimatum de l’administration Trump. Une source du Washington Post parle « d’extorsion ». Selon le quotidien américain, Donald Trump a fait clairement du chantage à Paris, Londres et Berlin, les menaçant de nouvelles taxes sur l'importation des voitures européennes s'ils n'enclenchaient pas le mécanisme de résolution des différends avec l'Iran.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!