•   
  •   

Monde Soudan: visite historique d’Abdalla Hamdok dans la région des monts Nuba

02:55  10 janvier  2020
02:55  10 janvier  2020 Source:   rfi.fr

Le Soudan vote son premier budget de l’après Omar el-Béchir

  Le Soudan vote son premier budget de l’après Omar el-Béchir Le gouvernement et le Conseil souverain se sont mis d’accord sur l'exercice 2020 alors que le pays subit une grave crise économique et que les attentes de la population sont énormes. Trouver un budget au Soudan est un exercice périlleux. Son économie est en déliquescence, avec pénuries et inflation galopante, alors que les sanctions américaines l’empêchent d’accéder à des prêts des institutions financières internationales. Pour ce premierTrouver un budget au Soudan est un exercice périlleux. Son économie est en déliquescence, avec pénuries et inflation galopante, alors que les sanctions américaines l’empêchent d’accéder à des prêts des institutions financières internationales.

Abdalla Hamdok , ici à Khartoum, le 21 août 2019 (image d'illustration). Ebrahim HAMID / AFP. Une visite historique au Soudan , celle jeudi du Premier ministre Abdallah Hamdok dans la région des monts Nuba , dans la province du Kordofan du Sud.

Ce déplacement dans la région suit une première visite à la charge symbolique très forte : celle qu'a effectuée le Premier ministre au Darfour, début Une tâche bien difficile pour Abdallah Hamdok , tant le sentiment de marginalisation, ancré dans la région depuis des années, domine encore.

Abdalla Hamdok, ici à Khartoum, le 21 août 2019 (image d'illustration). © Ebrahim HAMID / AFP Abdalla Hamdok, ici à Khartoum, le 21 août 2019 (image d'illustration).

Une visite historique au Soudan, celle jeudi du Premier ministre Abdallah Hamdok dans la région des monts Nuba, dans la province du Kordofan du Sud. Cette province est l’une des trois zones de conflits du pays avec le Darfour et le Nil Bleu. Le Premier ministre était accompagné d'une importante délégation, dont le directeur exécutif du Programme alimentaire mondial de l’ONU, David Beasley.

Cela faisait 9 ans qu’un membre du gouvernement de Khartoum n’avait pas mis les pieds dans cette région contrôlée par les rebelles du SPLM Nord.

Ce qu’il faut retenir de 2019 en Afrique

  Ce qu’il faut retenir de 2019 en Afrique De l’élection de Félix Tshisekedi en RDC à la mort de treize soldats français au Mali, « Le Monde Afrique » a sélectionné dix dates qui ont marqué l’année sur le continent. 19 janvierAlternance pacifique à Kinshasa © Fournis par Le Monde Passation de pouvoirs entre Joseph Kabila (à gauche) et Félix Tshisekedi, à Kinshasa, le 24 janvier 2019. En début d’année, la République démocratique du Congo (RDC) a connu sa première alternance pacifique depuis l’indépendance du pays en 1960.

Le nouveau Premier ministre soudanais, Abdalla Hamdok , a réservé jeudi son premier déplacement officiel depuis son investiture le 21 août à son Il a déclaré vouloir établir une relation très spéciale et très stratégique avec le Soudan du Sud. Les deux dirigeants ont évoqué des problèmes non résolus

Première visite officielle d ’ Abdalla Hamdok à Kauda. T.B. Joshua visite la Maison de l'État et la Maison du Président du Soudan du Sud - Продолжительность: 22:19 Emmanuel TV(français) Recommended for you.

Le Premier ministre était accompagné d’une délégation du gouvernement et de responsable du Programme alimentaire mondial. L’objectif est étendre l’accès humanitaire dans les zones coupées du reste du pays par le conflit.

Mais le déplacement du Premier ministre soudanais est également hautement symbolique. Il s’agit pour le gouvernement de montrer qu'il se réengage dans les trois régions qui se sont toujours senties marginalisées, Darfour, Nil Bleu et Kordofan du Sud, à un moment où des discussions sont en cours entre le gouvernement soudanais et neuf groupes rebelles afin de mettre aux hostilités.

Car même si le pays a un nouveau gouvernement de transition, le problème de ces trois régions en conflit n’a pas encore été réglé. Les mouvements rebelles demandent que leurs revendications soient prises en compte avant de reconnaître le nouveau pouvoir.

Barrage sur le Nil : vers un compromis entre l'Égypte, l'Éthiopie et le Soudan .
L'Égypte, l'Ethiopie et le Soudan ont esquissé mercredi un compromis au sujet de immense barrage sur le Nil, source de tensions depuis neuf ans. Les trois pays se sont donné rendez-vous fin janvier à Washington pour "finaliser un accord". Début novembre, sous la houlette des États-Unis et de la Banque mondiale, l'Égypte, l'Éthiopie et le Soudan avaient fixé à mercredi 15 janvier la date-butoir pour "aboutir à un accord" sur le grand barrageDébut novembre, sous la houlette des États-Unis et de la Banque mondiale, l'Égypte, l'Éthiopie et le Soudan avaient fixé à mercredi 15 janvier la date-butoir pour "aboutir à un accord" sur le grand barrage éthiopien de la Renaissance voulu par Addis Abeba.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!