•   
  •   

Monde Soudan: la visite du Premier ministre au Kordofan est «une reconnaissance»

01:00  11 janvier  2020
01:00  11 janvier  2020 Source:   msn.com

Soudan: 2020 risque d’être semée d’embûches

  Soudan: 2020 risque d’être semée d’embûches Pour le Soudan, l’année 2019 aura été une année de changement. Après 30 ans de règne, le président Omar el-Béchir a été destitué par l’armée le 11 avril dernier. Une destitution intervenue après des mois de manifestations anti régime. Désormais le pays est dirigé par un gouvernement de transition, une transition qui doit durer 3 ans avant l’organisation d’élection présidentielle en 2022. D’ici là l’année 2020 risque d’être semée d’embûches. Le travail est encore loin d’être terminé, soulignent les observateurs. Le Soudan doit encore se doter d’un Parlement. Sa formation était prévue dans les 3 mois qui ont suivi l’accord de partage du pouvoir signé en août dernier.

Le Premier ministre désigné Habib Jemli lors d'une session parlementaire pour voter sur le nouveau gouvernement tunisien à Tunis, Tunisie, le 10 janvier 2020. Soudan : la visite du Premier ministre au Kordofan est « une reconnaissance ».

Reconnaissance : définition, synonymes, citations, traduction dans le dictionnaire de la langue L'Afrikakorps se divisera en deux sections, une de reconnaissance et une antichar, qui viendront 5 décembre 1830 Première de la "Symphonie fantastique" du Conservatoire de Paris assurent la 21 mars 1884 Reconnaissance officielle des syndicats Sous l'impulsion du ministre de l'Intérieur René

Le Premier ministre par intérim du Soudan, Abdallah Hamdok, lors de sa prestation de serment à Khartoum, le 21 août 2019. © Ebrahim HAMID / AFP Le Premier ministre par intérim du Soudan, Abdallah Hamdok, lors de sa prestation de serment à Khartoum, le 21 août 2019.

Des réactions se font entendre au Soudan après la visite du Premier ministre Abdallah Hamdok jeudi dans un bastion rebelle, l'État du Kordofan du Sud. C’était la première visite en 8 ans d’un membre du gouvernement dans cette zone de conflit. À cette occasion, le Premier ministre a assuré que son gouvernement de transition travaillait dur pour parvenir à la paix.

Cette visite survient alors que des pourparlers sont en cours depuis mi-octobre à Juba, au Soudan du Sud, entre ce nouveau gouvernement de Khartoum et plusieurs groupes rebelles qui ont combattu les forces du président déchu Omar el-Béchir au Darfour, et dans les États du Nil bleu et du Kordofan du Sud.

Violences meurtrières au Darfour: le Premier ministre et Hemidti sur place

  Violences meurtrières au Darfour: le Premier ministre et Hemidti sur place Au Soudan, le bilan s’est alourdi à une quarantaine de morts après des affrontements tribaux éclatés dimanche à Al Geneina au Darfour. À l’origine des violences, une querelle entre une personne de la tribu Massalit et une autre arabe. L’incident a dégénéré, des milices arabes s’en prenant à un camp de déplacés Massalit à l’extérieur d’Al Geneina et brûlant des maisons. Mercredi, le Premier ministre Abdalla Hamdok et le général Hemidti se sont rendus sur place. La situation était encore très tendue ce 1er janvier à Al Geneina et ses alentours. Selon plusieurs sources, l’hôpital, les écoles et les marchés sont restés fermés ce mercredi.

C' est la première fois qu'un chef de gouvernement turc s'exprime aussi ouvertement sur la tragédie qui a frappé les Arméniens pendant les dernières La presse turque, dans sa grande majorité, a salué une démarche « historique » du Premier ministre , mais les intellectuels du pays ont accueilli d'une

Ce dimanche 22 mai, le Premier ministre français a pris ses distances avec la menace faite en janvier par Paris de reconnaître l’Etat palestinien en cas Jean-Marc Ayrault, qui a repris la conduite de l'initiative, a considérablement atténué le propos depuis en déclarant qu' une reconnaissance n' était

Pour Mohamed Zakaria, porte-parole de l’un de ces groupes armés, le JEM (Justice and equality movement) cette visite est un signe très positif. C’est la deuxième visite du Premier ministre dans une zone de conflit depuis son arrivée au pouvoir, il s’était déjà rendu au Darfour en novembre.

« Cette visite est historique, elle envoie un message extrêmement positif à la population, d’ailleurs la réaction a été extraordinaire. Pour les gens qui habitent ces zones de conflits, comme le Kordofan du Sud, ou le Darfour, l’image qu’ils ont du gouvernement est celle d’un meurtrier qui largue des bombes depuis des avions. Donc pour eux c’est incroyable qu‘un membre du gouvernement soit venu les voir, eux les victimes. C’est comme une reconnaissance, une demande de pardon, la preuve que le gouvernement est prêt à mettre fin à ce conflit. C’est également un message fort du Premier ministre disant nous sommes tous Soudanais et nous œuvrons tous pour mettre fin à ses souffrances. On espère que cette visite va permettre de faire avancer les négociations et ramener la paix au Darfour, au Kordofan du Sud et au Nil bleu. »

Soudan: tirs dans deux bases des services sécurité à Khartoum .
La Tunisie célèbre le neuvième anniversaire du déclenchement de la révolution. Des célébrations ont eu lieu à Tunis, même si la situation économique dans le pays reste fragile. L'immolation par le feu, utilisée par Mohammed Bouazizi, symbole de la révolution, reste un phénomène répandu. Reportage dans cette édition. En Libye, pas encore de cessez-le-feu : le maréchal Haftar a quitté Moscou sans signer le projet d'accord avec son rival, le chef du gouvernement Fayez al Sarraj. Enfin, le Burundi n'est pas épargné par la hausse des consommations de drogues dures comme l'héroïne.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 4
C'est intéressant!