•   
  •   

Monde Ouganda: «L’opposition n’a pas d’espace pour échanger avec la population»

02:55  12 janvier  2020
02:55  12 janvier  2020 Source:   rfi.fr

RDC: dissensions au sein de Lamuka sur la stratégie à suivre pour 2020

  RDC: dissensions au sein de Lamuka sur la stratégie à suivre pour 2020 Au Congo-Kinshasa, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo s’apprête à célébrer l’an 1 de son accession au pouvoir. Le président de la RDC fait face à une opposition qui souhaite tenir sa place, mais qui connaît pourtant des dissensions en son sein. 2020, année de libération du Congo, selon l’opposant Martin Fayulu qui, depuis Kikwit, a annoncé des marches pacifiques à partir du 17 janvier, date anniversaire de l’assassinat de Patrice-Emery Lumumba. À travers ces manifestations, le candidat malheureux à la dernière présidentielle entend « dénoncer le plan de Kabila pour la balkanisation du pays ».

RDC- Ouganda : l 'effondrement d'un pont paralyse les échanges . FRANCE 24. Au menu de ce Journal de l'Afrique : la libération d'une nouvelle lycéenne de Chibok au Nigeria, l'effondrement d'un pont entre la RDC et l' Ouganda qui paralyse la population et notre rencontre avec un ancien DJ

L' Ouganda est un pays d'Afrique de l'Est qui fait partie de la région des Grands Lacs, dont le lac Démocratie douteuse et relations tendues avec ses voisins. L’ Ouganda est un pays d’Afrique de l’Est. Les infrastructures urbaines ne sont pas du tout calibrées pour une telle population , dans

Bobi Wine à Washington en 2018. © AFP/Eric Baradat Bobi Wine à Washington en 2018.

Les organisations ougandaises des droits de l’homme s’inquiètent de la répression dans le pays, à un an des élections présidentielles. La police a arrêté cette semaine lors d'une réunion publique le député d'opposition et chanteur Bobi Wine, qui a annoncé son intention d’être candidat au scrutin présidentiel. Robert Kyagulanyi alias Bobi Wine tentait d’organiser des réunions consultatives sur ce sujet.

La police ougandaise a arrêté lundi le député d'opposition et chanteur Bobi Wine, dispersant ses partisans à coups de gaz lacrymogène, lors d'une réunion publique en vue de la présidentielle de 2020. Plus connu sous son nom d'artiste Bobi Wine, Robert Kyagulanyi, 37 ans, élu député en 2017, est devenu le porte-parole d'une jeunesse ougandaise urbaine et souvent très pauvre qui ne se reconnaît pas dans le régime vieillissant du président Yoweri Museveni, âgé de 74 ans. Le porte-parole de la police, Fred Enanga, a confirmé l'arrestation de Bobi Wine et de plusieurs membres de son entourage.

En visite à Beni le cardinal Ambongo alerte sur un risque de «balkanisation»

  En visite à Beni le cardinal Ambongo alerte sur un risque de «balkanisation» En République démocratique du Congo (RDC), l’archevêque de Kinshasa, le cardinal Fridolin Ambongo a clôturé, le 31 décembre dernier, sa visite dans le territoire de Beni, au Nord–Kivu où des massacres ont lieu. Le cardinal affirme que ces massacres concourent à un risque de balkanisation de la RDC, sur sa façade orientale. Dans la région de Beni, des populations sont victimes de massacres attribués, depuis maintenant cinq ans, par Kinshasa, aux rebelles des ADF, une rébellion ougandaise.Dans les localités qu’il a visitées, Fridolin Ambongo dit avoir côtoyé une « misère inacceptable » d’une population « traumatisée » et surtout « moralement affaiblie ».

Toutefois, la réduction des inégalités ne progresse pas aussi rapidement, principalement du fait de l’une des croissances démographiques les plus En l’absence d’ouverture de la part de Bujumbura, la médiation / facilitation n ’ a pas produit à ce jour d’avancée notable. L’ Ouganda et le Soudan du Sud.

Désireux de ne pas apparaître comme opposés à une initiative louable au départ, les députés se sont contentés d'une abstention que Jean-Luc Mélenchon a qualifiée de Il est évident que l'interdiction faite aux élus d'employer des membres de leur famille ne tiendra pas devant le Conseil Constitutionnel.

Contacté par RFI, Oryem Nyeko de l’ONG Human Rights Watch, explique en quoi la répression policière de cette semaine n’est pas de bon augure en Ouganda.

« Il n’y a pas que le mouvement de Bobi Wine qui fait l’objet de répression. L’opposant Kiza Besigue et son mouvement, le Forum pour le changement démocratique sont régulièrement visés par la police. L’année dernière, par exemple, ce parti avait prévu une série de meetings à travers le pays, qui ont été l’un après l’autre bloqués par la police.

On empêche également les médias de couvrir les rencontres de l’opposition politique. Et pas plus tard que lundi, le porte-parole de la police a annoncé que toute réunion politique organisée au domicile d’un particulier était interdite. Or selon la loi sur l’ordre public, trois personnes constituent un rassemblement.

Donc de façon générale, on assiste à une restriction de plus en plus importante de l’espace dans lequel les partis politiques peuvent s’exprimer. L’opposition politique n’a pas d’espace pour pouvoir échanger avec la population et doit souvent faire face à une répression croissante. Ce n’est pas neuf dans ce pays, mais c’est de plus en plus préoccupant, alors que les élections présidentielles prévues l’année prochaine se rapprochent. Ce n’est pas un bon signe. »

Rwanda: la détention de la fille d’un pasteur proche de l’opposition se poursuit .
Au Rwanda, cela fait maintenant plus d’un mois que Jackline Umuhoza est en détention. Elle est soupçonnée de trahison et d’espionnage. Son père, Deo Nyirigira, est un pasteur en exil en Ouganda, accusé par les autorités rwandaises d’être lié au Rwanda national congress (RNC), mouvement considéré comme terroriste par Kigali. Aujourd’hui, les proches de la jeune femme s’inquiètent et pointent du doigt une procédure irrégulière. Jackline Umuhoza est arrêtée dans la matinée du 27 novembre dernier, alors qu’elle sort d’un salon de coiffure à Kigali.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!