•   
  •   

Monde Autour du volcan Taal en éruption, des éclairs zèbrent le ciel des Philippines

15:03  13 janvier  2020
15:03  13 janvier  2020 Source:   nouvelobs.com

EN IMAGES. L'un des volcans les plus actifs des Philippines au bord de l'éruption

  EN IMAGES. L'un des volcans les plus actifs des Philippines au bord de l'éruption "Une dangereuse éruption est possible dans les heures ou les jours qui viennent", a averti l'agence sismologique du pays.

Le volcan Taal crache une colonne gigantesque de fumée zébrée d’ éclairs . DERRICK QUIBAEL/via REUTERS. 13 janvier. Le volcan Taal continue ses éruption près de Lemery, dans la province de Batangas (sud des Philippines ). Une famille se déplace à moto dans des nuages de cendres pour

Le volcan Taal crachait lundi de la lave et une gigantesque colonne de cendres et de fumée zébrée d' éclairs au sud de la capitale philippine , où des centaines de vols internationaux ont été annulés de crainte d'une imminente éruption «explosive». Une fine pellicule blanche recouvrait les maisons et

  Autour du volcan Taal en éruption, des éclairs zèbrent le ciel des Philippines © Copyright 2020, L'Obs

Des éclairs fendent le ciel autour de la gigantesque colonne de cendres et de fumée qui s’élève au-dessus du volcan philippin Taal, comme le montre la vidéo ci-dessous.

Ces éclairs au-dessus du volcan représentent un phénomène qui n’est pas totalement expliqué par la science mais qui serait dû à l’électricité statique.

Le volcan Taal crache maintenant de la lave et les autorités des Philippines ont décidé d’annuler des centaines de vols internationaux, par crainte d’une éruption « explosive ».

« On s’est juste préparés à partir »

Une fine pellicule de cendre a recouvert les maisons et les rues des environs du volcan, situé à 65 km de Manille et dont le réveil, dimanche 12 janvier, s’est accompagné d’une série de séismes. Au moins 10 000 personnes se sont réfugiées dans des centres d’évacuation. Lia Monteverde, restauratrice, a raconté :

[Reportage] Volcan Taal aux Philippines: Tagaytay, ville fantôme

  [Reportage] Volcan Taal aux Philippines: Tagaytay, ville fantôme Aux Philippines, sept jours après le réveil du volcan Taal qui continue à rejeter des cendres, la plupart des hôtels des environs restent portes closes. A Tagaytay, la ville qui surplombe le lac du volcan Taal, les touristes ont déserté les environs. De notre envoyée spéciale, Marianne Dardard Depuis la terrasse panoramique de son hôtel toujours couvert de cendres, Dominico Nadera surveille le cratère nappé dans la fumée, comme le lait sur le feu. « Dans un sens, c'est beau à regarder... de loin. Mais pour les gens vivant sur les pentes du volcan et directement frappés, c'est terrible.

Le volcan Taal crachait lundi de la lave et une gigantesque colonne de cendres et de fumée zébrée d' éclairs au sud de la capitale philippine Les écoles situées dans la région du volcan , les bureaux du gouvernement et la Bourse philippine sont demeurés fermés lundi par mesure de précaution.

Nuage de cendres au-dessus du volcan Taal aux Philippines , le 12 janvier 2020. Distribution de masques à des sans-abri pour les protéger des cendres dégagées par le volcan Taal - Secousses et éclairs -. Les habitants d'une île voisine pourraient également être évacués si la situation empire, a

« On ne pouvait pas dormir, car la maison tremblait dès qu’on fermait les yeux. Aucun d’entre nous n’a dormi. On s’est juste préparés à partir. »

Le volcan, qui se trouve au milieu d’un lac de cratère dans une zone très appréciée des touristes, est l’un des plus actifs de l’archipel qui est une zone d’intense activité sismique du fait de sa position sur la ceinture de feu du Pacifique, un arc volcanique bordant l’océan Pacifique qui s’étend sur 40 000 km et suit un ensemble de limites de plaques tectoniques et de failles.

Les écoles situées dans la région du volcan, les bureaux du gouvernement et la Bourse philippine sont demeurés fermés lundi par mesure de précaution. Les habitants de la zone se sont rués dans les magasins sur les masques de protection, après une mise en garde des autorités contre le risque de problèmes respiratoires du fait des poussières et des cendres.

Aux Philippines, les évacués du volcan Taal s'interrogent sur leur avenir .
Le volcan Taal, situé à une soixante de kilomètres au sud de Manille, émet moins de fumées, mais l'activité sismique près du cratère reste élevée. Pour empêcher le retour des résidents, l'armée et la police ont totalement verrouillé l'accès de quatorze municipalités exposées au risque de projections et de tsunami volcanique. Certains habitants songent à définitivement quitter la région. Avec notre envoyée spéciale au lac Taal, Marianne Dardard Revenir ou tout quitter : voilà la question pour beaucoup d'habitants des abords du volcan Taal après son réveil samedi dernier.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 11
C'est intéressant!