•   
  •   

Monde Ce que l'on sait du virus inconnu apparu en Chine, après l'identification d'un premier cas en Thaïlande

15:05  14 janvier  2020
15:05  14 janvier  2020 Source:   francetvinfo.fr

Virus chinois: Pékin minimise-t-il les chiffres de la contamination?

  Virus chinois: Pékin minimise-t-il les chiffres de la contamination? Quatre cas supplémentaires de personnes contaminées par le nouveau type de coronavirus ont été recensés samedi, portant le nombre total à au moins 45 patients infectés à Wuhan, dans le centre de la Chine, où la totalité des cas chinois a été signalée depuis le mois dernier. Mais certains doutent de cette version des autorités. Avec notre correspondant à Shanghai, Simon Leplâtre Combien de personnes le nouveau coronavirus qui sévit dans le centre de la Chine a-t-il infectées ? Quarante-cinq, comme l’affirment les autorités sanitaires chinoises ou 1 723 comme l’affirme une étude de scientifiques de l’Imperial College de Londres ?IncohérencesDe plus en plus de Chinois dout

Après qu’une épidémie de pneumonie d’origine inconnue a été signalée en Chine , touchant 41 personnes et causant la mort d ' une autre, un cas a été recensé en dehors du pays, indique l’OMS. L’institution diffuse la façon de reconnaître la pathologie et les mesures entreprises par le pays visant

Un premier cas de la pneumonie chinoise, appartenant visiblement à la même famille que le Sras (Syndrome respiratoire aigu sévère), a été identifié en Thaïlande , a annoncé lundi 13 janvier l'Organisation mondiale de la santé. L'OMS a précisé qu'il s'agissait d ' un voyageur venu de Chine .

Selon de premiers éléments, cette épidémie trouverait son origine dans un marché aux poissons de Wuhan. Une personne est morte en Chine.

  Ce que l'on sait du virus inconnu apparu en Chine, après l'identification d'un premier cas en Thaïlande © Fournis par Franceinfo

Une large partie de l'Asie est en alerte. L'Organisation mondiale de la santé a annoncé, lundi 13 janvier, que la Thaïlande avait identifié sur son territoire un premier cas de la mystérieuse épidémie de pneumonie qui a touché la Chine. "La possibilité que des cas surviennent dans d'autres pays était prévisible", ajoute l'OMS dans un communiqué. Franceinfo revient sur l'origine et les éventuels risques de cette maladie.

Un cas a été découvert en Thaïlande

La personne diagnostiquée en Thaïlande est une Chinoise de 61 ans, qui voyageait en provenance de la région de Wuhan, berceau de l'épidémie, où 41 personnes ont été infectées. Elle a été identifiée par les autorités thaïlandaises le 8 janvier. Immédiatement hospitalisée, cette femme est désormais "en cours de convalescence", d'après un communiqué de l'OMS. Un diagnostic clinique de pneumonie légère avait d'abord été posé, puis "des tests de laboratoire ont confirmé que le nouveau coronavirus en était la cause", a détaillé Tarik Jasarevic, un porte-parole de l'organisation onusienne.

Le virus en provenance de Chine serait transmissible entre humains

  Le virus en provenance de Chine serait transmissible entre humains Selon un expert chinois cité par l'AFP, le coronavirus qui est apparu sur un marché de Wuhan, en Chine, est transmissible entre humains. © Yonhap News/Newscom/SIPA Le coronavirus qui s'est répandu à partir d'un marché de la ville de Wuhan, en Chine, est transmissible entre humains, selon un expert chinois cité lundi par l'AFP. Zhong Nanshan s'est exprimé à la télévision d'Etat CCTV. Scientifique membre de la Commission nationale de la santé, il indiqué que la contagion entre personnes était «avérée».

Un premier cas a été identifié hors du pays, en Thaïlande . Mais le virus se propage et inquiète. Ce lundi 13 janvier, "la Thaïlande a identifié un premier patient atteint du coronavirus" "Le séquençage génétique" du virus que la Chine a mis en partage le 12 janvier "permet à un plus grand nombre de

Un premier cas de la pneumonie chinoise, appartenant visiblement à la même famille que le Sras (Syndrome respiratoire aigu sévère), a été identifié en Thaïlande , a annoncé lundi 13 janvier l'Organisation mondiale de la santé. L'OMS a précisé qu'il s'agissait d ' un voyageur venu de Chine .

Il s'agit d'une forme de coronavirus

D'après l'OMS (en anglais), cette épidémie est due à un nouveau type de coronavirus, une famille comptant un grand nombre de virus qui peuvent provoquer des maladies le plus souvent bénignes chez l'homme. Mais certains d'entre eux comme le Mers (syndrome respiratoire du Moyen-Orient) ou le Sras (syndrome respiratoire aigu sévère) ont déjà entraîné de graves épidémies – le Sras a par exemple tué 349 personnes en Chine et 299 à Hong Kong en 2002 et 2003.

Les autorités sanitaires de Hong Kong ont déclaré samedi que le séquençage génétique du virus trouvé chez l'un des patients de Wuhan indiquait qu'il était similaire à 80% au Sras trouvé chez des chauves-souris. Il a cependant précisé qu'il était trop tôt pour conclure qu'il s'agissait d'une souche du Sras. L'Organisation mondiale de la santé estime d'ailleurs qu'il est essentiel que les investigations se poursuivent en Chine pour identifier la source de l'épidémie.

Le virus en provenance de Chine serait transmissible entre humains

  Le virus en provenance de Chine serait transmissible entre humains Le Président Emmanuel Macron se rendra à Jérusalem le mercredi 22 janvier pour participer au 5e Forum mondial sur l'Holocauste, qui marque aussi le 75e anniversaire de la libération d’Auschwitz-Birkenau. De nombreuses personnalités, chefs d’États et Premiers ministres seront présents en Israël à cette occasion. Un événement qui intervient en pleine incertitude politique, car depuis les élections anticipées d’avril dernier, ni Benjamin Netanyahu ni son principal rival Benny Gantz n’ont réussi à dégager la majorité nécessaire pour former un gouvernement.

Alors que le nouveau virus a entraîné un premier décès, un premier cas a été identifié en Thaïlande . Il s'agissait d ' un voyageur venu de Chine .

Un premier cas de la pneumonie chinoise, appartenant à la même famille que le Sras, a été identifié en Thaïlande , a annoncé lundi «Le séquençage génétique» du virus que la Chine a mis en partage le 12 janvier "permet à un plus grand nombre de pays de diagnostiquer rapidement les patients"

Une seule personne est morte

Selon de premiers éléments, cette épidémie trouverait son origine dans un marché aux poissons de Wuhan, dans le centre de la Chine, et celui-ci a été fermé le 1er janvier. Jusqu'à présent, une seule personne est morte en Chine sur les 41 patients diagnostiqués avec ce nouveau type de coronavirus à Wuhan, une ville de 11 millions d'habitants du centre de la Chine.

L'apparition de cette épidémie fin décembre avait fait craindre initialement une résurgence du Sras. Les autorités chinoises sont sur le qui-vive en raison du calendrier. L'épidémie survient juste avant la période annuelle de voyages la plus importante du pays, les vacances du Nouvel An lunaire qui débutent fin janvier. Des dizaines de millions de personnes vont prendre le bus, le train et l'avion.

Pas de preuve de transmission entre humains

Pour l'Organisation mondiale de la santé, "la possibilité que des cas soient identifiés dans d'autres pays n'était pas inattendue et renforce la raison pour laquelle l'OMS demande une surveillance active et une préparation continue dans d'autres pays". Mais aucune preuve claire de transmission entre humains n'a été établie et aucun personnel de santé n'a été infecté par le virus, souligne l'OMS.

Le virus en provenance de Chine serait transmissible entre humains

  Le virus en provenance de Chine serait transmissible entre humains La Turquie se situe sur une des failles sismiques les plus actives au monde. Il y a 20 ans, la ville d'Izmit, à 100 km à l’est d’Istanbul, était secoué par un séisme meurtrier faisant 17—000 morts. Depuis, la capitale aux 16 millions d'habitants vit dans l'angoisse du prochain gros tremblement de terre. Selon les chercheurs, il pourrait se produire dans un futur assez proche. Si la mairie et les associations tentent de préparer la ville et sa population, elles admettent qu'elles sont encore loin du compte.

« La Thaïlande a identifié un premier patient atteint du coronavirus. Lundi 13 janvier, l'Organisation mondiale de la santé et les autorités thaïlandaises ont annoncé qu' un premier cas de la pneumonie chinoise appartenant à la même famille que le Sras avait été identifié en Thaïlande .

"La Thaïlande a identifié un premier patient atteint du coronavirus", a annoncé le ministre de la Santé thaïlandais "Le séquençage génétique" du virus que la Chine a mis en partage le 12 janvier "permet à un souche inconnue . La famille des coronavirus compte un grand nombre de virus qui peuvent

A Genève, l'OMS a toutefois annoncé que "compte tenu de l'évolution de la situation, le directeur général de l'OMS, le docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus, [allait] consulter les membres du Comité d'urgence et pourrait convoquer une réunion de ce comité dans un bref délai". Lors de ces réunions, les experts peuvent décider si une épidémie constitue une urgence sanitaire internationale.

AUSSI SUR MSN - L'épidémie de pneumonie en Chine fait un premier mort

Suivez-nous sur Facebook
Téléchargez l'application
Microsoft News
Abonnez-vous à la newsletter

Le virus coronavirus chinois s'étend aux Etats-Unis, un homme contaminé .
Le procès en destitution de Donald Trump s'ouvre enfin au Sénat. L'heure de la grande explication a donc sonné, moment d'Histoire nécessaire ou bien perte de temps ? Deux camps s'opposent, deux opinions irréconciliables à l'image de l'Amérique de Trump : d'un côté ses soutiens inconditionnels les Républicains, de l'autre ceux qui veulent le voir quitter le pouvoir au plus vite. Que dit justement la Constitution et sur quoi vont déboucher les débats qui s'annoncent ?

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 3
C'est intéressant!