•   
  •   

Monde Guinée: 2 jeunes tués lors d’affrontements en marge des manifestations du FNDC

15:05  14 janvier  2020
15:05  14 janvier  2020 Source:   rfi.fr

Guinée: «marche de l’ultimatum» contre un éventuel 3e mandat d’Alpha Condé

  Guinée: «marche de l’ultimatum» contre un éventuel 3e mandat d’Alpha Condé En Guinée, une nouvelle manifestation baptisée « marche de l’ultimatum » s’est déroulée sans incidents, ce lundi 6 janvier, contre le projet de réforme de la Constitution qui pourrait ouvrir la voie à un éventuel troisième mandat du président Alpha Condé. Pour la septième fois depuis le début du mouvement à la mi-octobre, les rues de Conakry se sont colorées de rouge à l’appel du Front national de défense de la Constitution (FNDC) qui regroupe l’essentiel de la société civile et de l’opposition politique.Après bientôt trois mois de contestation, les opposants au projet de nouvelle Constitution, moins nombreux qu’aux premières heures, comptent changer de stratégie.

Ils forcent les portes des concessions et procèdent à des arrestations. Les affrontements se sont poursuivis en fin d’après-midi. Il faut rappeler que la mobilisation a débuté à la mi-octobre par des manifestations d ’abord interdites au cours desquelles ont été tués les 11 jeunes enterrés ce lundi.

Noureddin Bongo, le fils de l’actuel chef de l’État gabonais, a été récemment nommé Coordinateur général des affaires présidentielles. Et il est. Guinée : 2 jeunes tués lors d ’ affrontements en marge des manifestations du FNDC .

Manifestation à Conakry, le 14 octobre 2019, à l’appel du FNDC, rapidement dispersée par les forces de l’ordre. © CELLOU BINANI / AFP Manifestation à Conakry, le 14 octobre 2019, à l’appel du FNDC, rapidement dispersée par les forces de l’ordre.

En Guinée, ce lundi, au cours d'une journée de mobilisation contre un troisième mandat, deux jeunes manifestants ont été tués lors de heurts avec les forces de police. L'un est mort dans le quartier de Coza, dans la banlieue de Conakry, l'autre à Labé dans le nord du pays.

Deux morts par balles ont été enregistrés au cours de cette journée de manifestations à l’appel du FNDC, le front anti nouvelle Constitution et anti troisième mandat pour Alpha Condé. Sur les 33 préfectures du pays, le gouvernement a annoncé que sept villes ont observé l’appel du Front en érigeant des barricades pour empêcher le bon fonctionnement des activités. Abdouramane Sanoh et ses partisans ont dans un communiqué indiqué que 23 préfectures et une dizaine de localités ont répondu favorablement à leur appel.

Guinée-Bissau: vers la proclamation des résultats définitifs de la présidentielle

  Guinée-Bissau: vers la proclamation des résultats définitifs de la présidentielle La Cour suprême de Guinée-Bissau a rejeté les recours du camp du candidat malheureux à la présidentielle et autorisé la publication des résultats définitifs, ouvrant la voie à l'officialisation de la victoire d'Umaro Sissoco Embalo. Cette décision de la Cour suprême interprétée différemment fait débat. Chaque camp interprète à sa manière la décision de la Cour suprême qui fait ici office de Cour constitutionnelle. Celle-ci ne s’est pas prononcée sur le fond du dossier, mais plutôt sur la forme.

Cela s’est matérialisé par des manifestations des citoyens dans les rues et quartiers, une paralysie Nous enregistrons des dizaines d’arrestations arbitraires des membres du FNDC notamment à Un élève de 21 ans a été tué par la police à Cosa (Conakry). Nous déplorons également plusieurs cas de

Conakry- La manifestation du FNDC du Lundi 13 Janvier 2020, a été émaillée par l’érection des barricades de toutes natures y compris des troncs dans la commune de Kaloum. A l’intérieur du Pays : sur les 33 préfectures, l’appel à la manifestation par le FNDC a été observé à Boffa, Boké, Mamou

De cette guerre des chiffres, on retient que le pays, notamment la capitale Conakry a été bloqué partiellement et que des villes comme Labé et Pita ont enregistré des cas de destructions d’édifices publics. Pris pour cible, le tribunal de Labé a fait les frais de la colère des manifestants qui l’ont vandalisé et incendié, alors qu’à Pita, selon le communiqué du ministère de la Sécurité, les locaux de la police et de la gendarmerie ont essuyé des jets de pierres.

Le FNDC invite à poursuivre les manifestations jusqu’à l’obtention de sa revendication. C’est-à-dire le retrait du projet de nouvelle Constitution appelé par le président guinéen. Le ministre de la Sécurité appelle les citoyens au calme et à la retenue.

Irak: la contestation antigouvernementale s’intensifie à Bagdad et dans le sud .
Ce dimanche 19 janvier à Bagdad et dans plusieurs villes du sud de l’Irak, de nouvelles manifestations ont éclaté. Une dizaine de personnes, dont des policiers ont été blessés dans les affrontements. Les protestataires demandent le renouvellement d'une classe politique jugée corrompue et menacent d’intensifier encore leur mouvement si leurs revendications n’aboutissent pas. Ce mouvement de contestation inédit en Irak avait été éclipsé ces dernières semaines par la flambée des tensions entre l'Iran et les États-Unis, les deux principaux parrains de Bagdad.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!