•   
  •   

Monde Destitution de Trump: l'acte d'accusation transmis au Sénat ce mercredi

01:10  15 janvier  2020
01:10  15 janvier  2020 Source:   rfi.fr

États-Unis: sept démocrates élus pour porter l'accusation au procès de Trump

  États-Unis: sept démocrates élus pour porter l'accusation au procès de Trump Dans le cadre de la procédure de destitution de Donald Trump aux États-Unis, la mise en accusation du président américain a officiellement été votée par la Chambre des représentants. L'acte d'accusation a été transmis au Sénat. La cheffe des démocrates à la Chambre des représentants, Nancy Pelosi a signé l'acte d'accusation ce mercredi 15 janvier avant de l'envoyer au Sénat. Le procès débutera « véritablement » mardi prochain, a annoncé le chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell.

États-Unis Donald Trump . Destitution de Trump : l ' acte d ' accusation transmis au Sénat ce mercredi . Par RFI Publié le La cheffe de file des démocrates à la Chambre des représentants, Nancy Pelosi organise un vote ce mercredi pour transmettre au Sénat l ’ acte d ’ accusation . (photo

Les démocrates accusent Donald Trump d’avoir cherché à faire pression sur son homologue ukrainien, Volodimir Zelenski, afin que Kiev ouvre une enquête sur les activités en Ukraine Le procès au Sénat ne peut débuter tant que les actes d ’ accusation n’ont pas formellement été transmis par la Chambre.

La cheffe de file des démocrates à la Chambre des représentants, Nancy Pelosi organise un vote ce mercredi pour transmettre au Sénat l’acte d’accusation. (photo d'illustration) © CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP La cheffe de file des démocrates à la Chambre des représentants, Nancy Pelosi organise un vote ce mercredi pour transmettre au Sénat l’acte d’accusation. (photo d'illustration)

Aux États-Unis, le procès de Donald Trump devrait commencer mardi 21 janvier. La cheffe de la majorité démocrate à la chambre, Nancy Pelosi, organise un vote ce mercredi sur la transmission à la Chambre haute des articles de l’acte d’accusation.

Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

Ce vote est indispensable à la poursuite de la procédure. Depuis près d'un mois, Nancy Pelosi recule l'échéance. La Chambre avait adopté le 18 décembre l’acte d’accusation du président. Mais au lieu de le transmettre directement au Sénat pour que le procès de Donald Trump soit instruit, la cheffe de la majorité à la Chambre des représentants a joué une forme d’obstruction en gardant le document sous le coude.

Le procès en destitution de Trump s'ouvrira probablement le 21 janvier

  Le procès en destitution de Trump s'ouvrira probablement le 21 janvier Mis en accusation par la Chambre des représentants, Donald Trump sera jugé au Sénat. Il est accusé d'avoir fait pression sur l'Ukraine pour qu'elle enquête sur Joe Biden.

La présidente démocrate de la Chambre des représentants réunit ses troupes mardi en vue de transmettre à la Chambre haute l ' acte d ' accusation contre le président américain. Il y a peu de chances que le procès au Sénat , à majorité républicaine, aboutisse à la destitution de Donald Trump .

Dès mercredi soir, la présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a laissé entendre qu’elle pourrait ne pas transmettre immédiatement au Sénat les deux articles de loi mettant en accusation Donald Trump . Son geste est interprété comme une volonté de faire pression sur les

Son objectif était d'obtenir des garanties sur l’organisation de ce procès, et notamment sur la convocation de témoins. Mais elle n’a pas réussi à convaincre le chef de la majorité républicaine à la chambre haute, Mitch McConnell. Il souhaite toujours une procédure la plus rapide possible. Et n’entend pas entendre de nouveaux témoins.

Cependant, plusieurs sénateurs du camp présidentiel pourraient soutenir l’idée d’auditionner quelques personnes clés, comme le directeur de cabinet du président Mick Mulvaney et l’ancien conseiller à la sécurité, John Bolton. Ce dernier a annoncé qu’il était prêt à témoigner devant le Sénat en cas d’assignation.

L’organisation du procès doit être soumise à un vote à la majorité simple. Il suffit que quatre sénateurs républicains se prononcent en faveur de l’audition de témoins pour qu'ils soient convoqués. Mais quoi qu’il en soit, l’issue du procès ne fait guère de doute. La destitution du président doit être votée par deux tiers des sénateurs pour être effective. Un acquittement de Donald Trump reste l’issue quasi certaine de la procédure.

Procès en destitution de Donald Trump: le calme avant la tempête .
Si lundi est un jour férié aux États-Unis, tous les élus se préparent activement à aborder la journée historique du mardi 21 janvier, où doit s’ouvrir le procès en destitution de Donald Trump au Sénat. Avec notre correspondante à Washington,Anne Corpet Le président est furieux de devoir affronter un procès en destitution. Il l’a fait savoir en lettres capitales sur Twitter, mais il affiche un optimiste sans faille : « Le procès va êtreAvec notre correspondante à Washington,Anne Corpet

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!