•   
  •   

Monde Soudan: tirs dans deux bases des services sécurité à Khartoum

03:05  15 janvier  2020
03:05  15 janvier  2020 Source:   rfi.fr

Soudan: tirs dans deux bases des services sécurité à Khartoum

  Soudan: tirs dans deux bases des services sécurité à Khartoum La Tunisie célèbre le neuvième anniversaire du déclenchement de la révolution. Des célébrations ont eu lieu à Tunis, même si la situation économique dans le pays reste fragile. L'immolation par le feu, utilisée par Mohammed Bouazizi, symbole de la révolution, reste un phénomène répandu. Reportage dans cette édition. En Libye, pas encore de cessez-le-feu : le maréchal Haftar a quitté Moscou sans signer le projet d'accord avec son rival, le chef du gouvernement Fayez al Sarraj. Enfin, le Burundi n'est pas épargné par la hausse des consommations de drogues dures comme l'héroïne.

Le directorat des services de renseignement du Soudan , le 14 janvier 2020 à Khartoum . Ashraf shazly / afp. Cinq mois après l’instauration d’un gouvernement civil au Soudan , des tirs dans deux bases des services de sécurité à Khartoum ont provoqué de nombreuses craintes auprès de

Ces deux bases abritent l'ex- Service national de renseignements et de la sécurité soudanais (NISS). Il y a quelques mois, le NISS est devenu " Service des Les autorités ont déployé sur les lieux des forces de sécurité importantes et fermé l'espace aérien du pays. "Alors que nous sommes dans un

Le directorat des services de renseignement du Soudan, le 14 janvier 2020 à Khartoum. © ASHRAF SHAZLY / AFP Le directorat des services de renseignement du Soudan, le 14 janvier 2020 à Khartoum.

Cinq mois après l’instauration d’un gouvernement civil au Soudan, des tirs dans deux bases des services de sécurité à Khartoum ont provoqué de nombreuses craintes auprès de la population ce 14 janvier dans l'après-midi. Selon la présidence, il s’agit d’une mutinerie au sein des services de renseignements, dans une unité qui doit être démantelée et dont les éléments mécontents sont sortis protester dans la rue.

À Khartoum, l’incident a suscité une vive inquiétude. Des tirs nourris ont eu lieu ce 14 janvier, des rues ont été bloquées, des soldats de l’armée ont été déployés et l’aéroport de la capitale soudanaise a été fermé pendant quelques heures.

Au Soudan, les partisans de l’ancien régime d’el-Béchir se rebellent

  Au Soudan, les partisans de l’ancien régime d’el-Béchir se rebellent Deux soldats soudanais ont été tués le 14 janvier 2019 lors d’affrontement avec des hommes des anciens services de sécurité du pays. Un sérieux coup de frein au travail de normalisation du nouveau régime. La tension remonte à Khartoum, quelque mois après la destitution du chef de l’Etat Omar el-Béchir. Et c’est justement le plan de restructuration des services de sécurité qui a provoqué ce coup de chaud. L’ex-Service national de renseignement et de sécurité soudanais (NISS) a joué un rôle important pour tenter d’écraser le mouvement populaire qui a conduit à la chute d’Omar el-Béchir.

NissDes tirs ont été entendus ce mardi dans deux des services de sécurité soudanais, à Khartoum , capitale soudanais - KOACI l'Info au Coeur de l'Afrique. Ces deux bases hébergent l'ex- Service national de renseignement et de sécurité soudanais (NISS), redoutables services sous le régime du

Des employés y ont lancé une "rébellion" pour rejeter les compensations financières proposées par les autorités dans le cadre du plan de restructuration de l'ex- Service national de renseignement et de sécurité soudanais (NISS).

La présidence affirme qu’il s’agissait de soldats qui ont rejeté les compensations financières qui leur étaient proposées dans le cadre de leur retraite et que des négociations sont en cours.

Une confrontation semble avoir eu lieu entre les forces gouvernementales, l'armée ou les Forces de soutien rapide (RSF) et les services de renseignements (NISS). Le chef des RSF accuse Salah Gosh, ancien chef des NISS et figure du régime d'Omar el-Béchir, d'être derrière cette révolte.

Le Premier ministre Abdalla Hamdok se veut rassurant. Sur Twitter, il assure que tout est sous contrôle et que les forces armées soudanaises sont capables de gérer la situation.

Nouveau parent pauvre des services de sécurité

En arrivant au pouvoir en août dernier, le gouvernement civil avait promis une réforme de l’ensemble des services de sécurité, notamment celui des renseignements, un service tentaculaire, qui coûte beaucoup d’argent et ancien outil de répression politique.

Soudan: la visite du Premier ministre au Kordofan est «une reconnaissance»

  Soudan: la visite du Premier ministre au Kordofan est «une reconnaissance» Ce rapport des Nations Unies qui évoque les crimes contre l'humanité et de génocide en évoquant le massacre des populations Hema en Ituri, dans le Nord est de la république démocratique du Congo. Ensuite, Le senti-français gagne t-il du terrain au Mali? Depuis plusieurs semaines, des centaines de personnes se rassemblent pour exiger le depart de la force Barkhane. Pour finir, l'invité du vendredi, Marc Ball, co-réalisateur de la série documentaires "Décolonisations" qui invite à changer de regard sur les luttes pour les independances en adoptant le point de vue des anciens colonisés.

Au Soudan , retour au calme après des tirs hier à Khartoum , qui ont provoqué de nombreuses craintes. Selon la présidence, il s'agit d'une mutinerie au sein des services de renseignements, dans une unité qui doit être démantelée et dont les éléments mécontents sont sortis protester dans la rue.

Le chef des renseignements soudanais a remis mercredi sa démission après la mort de cinq personnes, dont deux soldats, suite à une mutinerie dans deux bases des services de sécurité près de Khartoum . Mercredi, le général Abdel Fattah al-Burhane

Autrefois pilier du régime d’Omar el-Béchir avec un pouvoir considérable, ce service est aujourd’hui le parent pauvre des services de sécurité, estime le chercheur Jérôme Tubiana, spécialiste du Soudan.

Sur le terrain, ses éléments ont été petit à petit remplacés par l’armée et les milices paramilitaires des RSF. Mais les tirs de ce 14 janvier laissent craindre qu’une telle réforme soit difficile à mener.

► À lire aussi : Soudan: après la révolution, les grands chantiers du Conseil souverain

Basket – NBA : Boston humilie les Lakers, Utah se promène, Houston encore battu, Lillard inscrit 61 points, Fournier brille .
Le MLK Day a donné des ailes à Boston, bourreau des Lakers, comme à Damian Lillard, auteur de son record de points en carrière (61 points), avec Portland face à Golden State. Bonne soirée également pour Utah et Rudy Gobert comme pour le Magic d'Evan Fournier. En revanche, Houston a connu une nouvelle déconvenue. Le Martin Luther King's Day n'a pas porté chance aux Lakers. En déplacement à Boston, le leader de la Conférence Ouest s'est fait corriger par les Celtics au TD Garden (139-107).

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!