•   
  •   

Monde Soudan: tirs dans deux bases des services sécurité à Khartoum

03:05  15 janvier  2020
03:05  15 janvier  2020 Source:   msn.com

Basket – NBA : San Antonio prend sa revanche contre Milwaukee, Philadelphie renoue avec le succès et stoppe OKC, Jokic et Doncic flambent

  Basket – NBA : San Antonio prend sa revanche contre Milwaukee, Philadelphie renoue avec le succès et stoppe OKC, Jokic et Doncic flambent Deux jours après sa défaite sur le parquet des Bucks, San Antonio a pris sa revanche lundi à domicile face à Milwaukee. Philadelphie a mis, lui, un terme à sa série de défaites et stoppé du même coup OKC. Luka Doncic a signé un nouveau triple-double avec Dallas, mais l'homme de la nuit a été Nikola Jokic, auteur de 47 points lors de la victoire de Denver à Atlanta. Sixième victoire de rang pour Utah. San Antonio s'est vengé. Deux jours après avoir concédé dans le Wisconsin leur 20eme défaite de la saison, les Spurs ont pris une éclatante revanche face à Milwaukee (126-104) lundi à l'AT&T Center.

Le directorat des services de renseignement du Soudan , le 14 janvier 2020 à Khartoum . Ashraf shazly / afp. Cinq mois après l’instauration d’un gouvernement civil au Soudan , des tirs dans deux bases des services de sécurité à Khartoum ont provoqué de nombreuses craintes auprès de

Ces deux bases abritent l'ex- Service national de renseignements et de la sécurité soudanais (NISS). Il y a quelques mois, le NISS est devenu " Service des Les autorités ont déployé sur les lieux des forces de sécurité importantes et fermé l'espace aérien du pays. "Alors que nous sommes dans un

Le directorat des services de renseignement du Soudan, le 14 janvier 2020 à Khartoum. © ASHRAF SHAZLY / AFP Le directorat des services de renseignement du Soudan, le 14 janvier 2020 à Khartoum.

Cinq mois après l’instauration d’un gouvernement civil au Soudan, des tirs dans deux bases des services de sécurité à Khartoum ont provoqué de nombreuses craintes auprès de la population ce 14 janvier dans l'après-midi. Selon la présidence, il s’agit d’une mutinerie au sein des services de renseignements, dans une unité qui doit être démantelée et dont les éléments mécontents sont sortis protester dans la rue.

À Khartoum, l’incident a suscité une vive inquiétude. Des tirs nourris ont eu lieu ce 14 janvier, des rues ont été bloquées, des soldats de l’armée ont été déployés et l’aéroport de la capitale soudanaise a été fermé pendant quelques heures.

Missiles tirés par l'Iran contre l'armée américaine : les fausses images font un carton

  Missiles tirés par l'Iran contre l'armée américaine : les fausses images font un carton L'Iran a envoyé dans la nuit du 7 au 8 janvier plusieurs missiles sur deux bases américaines en Irak. Ces frappes auraient fait 80 morts selon les autorités iraniennes, mais aucune selon les États-Unis. Ces tirs interviennent en représailles à l'assassinat de Qassem Soleimani par Washington la semaine dernière. Les images de ces missiles ont été largement partagées sur les réseaux sociaux, un grand nombre avec le hashtag #IranvsUSA. Mais beaucoup de ces photos et vidéos sont fausses.Un missile destiné... à l'EICette image impressionnante montre un missile en train d'atterrir ou de décoller dans une explosion de flammes.

NissDes tirs ont été entendus ce mardi dans deux des services de sécurité soudanais, à Khartoum , capitale soudanais - KOACI l'Info au Coeur de l'Afrique. Ces deux bases hébergent l'ex- Service national de renseignement et de sécurité soudanais (NISS), redoutables services sous le régime du

Des employés y ont lancé une "rébellion" pour rejeter les compensations financières proposées par les autorités dans le cadre du plan de restructuration de l'ex- Service national de renseignement et de sécurité soudanais (NISS).

La présidence affirme qu’il s’agissait de soldats qui ont rejeté les compensations financières qui leur étaient proposées dans le cadre de leur retraite et que des négociations sont en cours.

Une confrontation semble avoir eu lieu entre les forces gouvernementales, l'armée ou les Forces de soutien rapide (RSF) et les services de renseignements (NISS). Le chef des RSF accuse Salah Gosh, ancien chef des NISS et figure du régime d'Omar el-Béchir, d'être derrière cette révolte.

Le Premier ministre Abdalla Hamdok se veut rassurant. Sur Twitter, il assure que tout est sous contrôle et que les forces armées soudanaises sont capables de gérer la situation.

Nouveau parent pauvre des services de sécurité

En arrivant au pouvoir en août dernier, le gouvernement civil avait promis une réforme de l’ensemble des services de sécurité, notamment celui des renseignements, un service tentaculaire, qui coûte beaucoup d’argent et ancien outil de répression politique.

Soudan: la visite du Premier ministre au Kordofan est «une reconnaissance»

  Soudan: la visite du Premier ministre au Kordofan est «une reconnaissance» Des réactions se font entendre au Soudan après la visite du Premier ministre Abdallah Hamdok jeudi dans un bastion rebelle, l'État du Kordofan du Sud. C’était la première visite en 8 ans d’un membre du gouvernement dans cette zone de conflit. À cette occasion, le Premier ministre a assuré que son gouvernement de transition travaillait dur pour parvenir à la paix. Cette visite survient alors que des pourparlers sont en cours depuis mi-octobre à Juba, au Soudan du Sud, entre ce nouveau gouvernement de Khartoum et plusieurs groupes rebelles qui ont combattu les forces du président déchu Omar el-Béchir au Darfour, et dans les États du Nil bleu et du Kordofan du Sud.

Au Soudan , retour au calme après des tirs hier à Khartoum , qui ont provoqué de nombreuses craintes. Selon la présidence, il s'agit d'une mutinerie au sein des services de renseignements, dans une unité qui doit être démantelée et dont les éléments mécontents sont sortis protester dans la rue.

Le chef des renseignements soudanais a remis mercredi sa démission après la mort de cinq personnes, dont deux soldats, suite à une mutinerie dans deux bases des services de sécurité près de Khartoum . Mercredi, le général Abdel Fattah al-Burhane

Autrefois pilier du régime d’Omar el-Béchir avec un pouvoir considérable, ce service est aujourd’hui le parent pauvre des services de sécurité, estime le chercheur Jérôme Tubiana, spécialiste du Soudan.

Sur le terrain, ses éléments ont été petit à petit remplacés par l’armée et les milices paramilitaires des RSF. Mais les tirs de ce 14 janvier laissent craindre qu’une telle réforme soit difficile à mener.

► À lire aussi : Soudan: après la révolution, les grands chantiers du Conseil souverain

Soudan : des vétérinaires tentent de sauver des lions victimes de malnutrition dans un zoo .
Ces lions vivant en captivité dans le parc d'Al-Qureshi souffrent depuis des semaines d'un manque de nourriture et de médicaments. © AFP Une lionne souffrant de malnutrition est assise dans sa cage après avoir été soignée au parc al-Qureshi, dans la capitale soudanaise Khartoum, le 23 janvier 2020. Des vétérinaires soudanais ont prodigué des soins ce jeudi à quatre lions mal-nourris d'un parc zoologique à Khartoum pour tenter de les sauver après la mort d'un autre fauve des suites de déshydratation et malnutrition.

usr: 1
C'est intéressant!