•   
  •   

Monde Le procès en destitution de Donald Trump pourrait s’ouvrir dès le 21 janvier

11:05  15 janvier  2020
11:05  15 janvier  2020 Source:   nouvelobs.com

Destitution de Trump: l'acte d'accusation transmis au Sénat ce mercredi

  Destitution de Trump: l'acte d'accusation transmis au Sénat ce mercredi Aux États-Unis, le procès de Donald Trump devrait commencer mardi 21 janvier. La cheffe de la majorité démocrate à la chambre, Nancy Pelosi, organise un vote ce mercredi sur la transmission à la Chambre haute des articles de l’acte d’accusation. Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet Ce vote est indispensable à la poursuite de la procédure. Depuis près d'un mois, Nancy Pelosi recule l'échéance. La Chambre avait adopté le 18 décembre l’acte d’accusation du président.

Le procès en destitution de Donald Trump devrait s ' ouvrir mardi prochain, a annoncé le chef du Sénat après avoir appris que les démocrates de la Chambre des représentants étaient prêts à lui transmettre l'acte d'accusation retenu contre le président des États-Unis. •

Plus rien n’empêchera alors l’ouverture du procès de Donald Trump , le troisième d’un président dans toute l’histoire des États-Unis, très probablement avant la fin Mitch McConnell a refusé de s’engager à entendre ces témoins, estimant que la question pourrait être résolue une fois le procès ouvert .

Nancy Pelosi a tardé à transmettre l’acte d’accusation au Sénat dans l’espoir d’obtenir des garanties sur l’organisation d’un procès « équitable »

Après des semaines d’attente, la Chambre des représentants va voter mercredi 15 janvier pour transmettre au Sénat l’acte d’accusation qu’elle a retenu contre Donald Trump, ultime étape avant le début du procès en destitution du président républicain, qui s’ouvrira probablement mardi prochain.

Le procès en destitution de Trump s'ouvrira probablement le 21 janvier

  Le procès en destitution de Trump s'ouvrira probablement le 21 janvier Mis en accusation par la Chambre des représentants, Donald Trump sera jugé au Sénat. Il est accusé d'avoir fait pression sur l'Ukraine pour qu'elle enquête sur Joe Biden.

Donald Trump , le 14 janvier 2020 à La Nouvelle-Orléans AFP. Des «étapes préliminaires», comme la prestation de serment des sénateurs devant le chef de la Cour suprême chargé de superviser les débats, pourraient avoir lieu dès la fin de cette semaine, a-t-il précisé lors d'un échange avec la

Le président américain est accusé d’abus de pouvoir et d’entrave au fonctionnement du Congrès. Le procès en destitution de Donald Trumpdevrait s ’ ouvrir « Nous espérons y parvenir de manière consensuelle, ce qui permettrait de commencer véritablement le procès mardi prochain », a ajouté ce

La présidente démocrate de la Chambre et principale adversaire de Donald Trumpau Congrès, Nancy Pelosi, a annoncé mardi à l’issue d’une réunion à huis clos avec ses élus que l’acte d’accusation serait enfin transmis mercredi au Sénat, à majorité républicaine, après un ultime vote en séance plénière à la chambre basse.

Après le vote historique à la Chambre le 18 décembre, à l’occasion duquel les chefs d’accusation d’abus de pouvoir et d’entrave à la bonne marche du Congrès ont été retenus contre Donald Trump, Nancy Pelosi a tardé à transmettre l’acte d’accusation au Sénat dans l’espoir d’obtenir des garanties sur l’organisation d’un procès « équitable ».

Le chef des républicains au Sénat Mitch McConnell a fait savoir mardi qu’il engagerait « selon toute probabilité » avant la fin de la semaine les « démarches préliminaires » à l’ouverture du procès, dont la prestation de serment des sénateurs devant le chef de la Cour suprême des Etats-Unis John Roberts.

Procès en destitution de Donald Trump: le calme avant la tempête

  Procès en destitution de Donald Trump: le calme avant la tempête Si lundi est un jour férié aux États-Unis, tous les élus se préparent activement à aborder la journée historique du mardi 21 janvier, où doit s’ouvrir le procès en destitution de Donald Trump au Sénat. Avec notre correspondante à Washington,Anne Corpet Le président est furieux de devoir affronter un procès en destitution. Il l’a fait savoir en lettres capitales sur Twitter, mais il affiche un optimiste sans faille : « Le procès va êtreAvec notre correspondante à Washington,Anne Corpet

probablement le 21 janvier Premier site d'informations de l'Afrique de l'ouest | seneweb.com. mardi 21 janvier , a déclaré mardi le chef de la majorité républicaine au Sénat Mitch McConnell. le chef de la Cour suprême chargé de superviser les débats, pourraient avoir lieu dès la fin de cette

Le procès devrrait s ' ouvrir au Sénat dès le mardi 21 janvier . Les républicains dénoncent une "chasse aux sorcières" et Donald Trump veut un "non-lieu". Le procès en destitution de Donald Trump n'est plus qu'une question de jours. L'acte d'accusation contre le président américain devrait être

« Nous espérons y parvenir de manière consensuelle, ce qui permettrait de commencer véritablement le procès mardi prochain », a ajouté ce fidèle soutien de Donald Trump, déterminé à sortir au plus vite le président de cette passe difficile.

« Pourquoi Nancy la nerveuse et le politicien corrompu Adam Schiff le fourbe ne nous ont-ils pas accordé un procès équitable à la Chambre ? », s’est pour sa part ému le président républicain dans un tweet mardi soir, fidèle à sa ligne de défense qui l’a vu notamment qualifier cette procédure à son encontre de « coup d’Etat ».

Lors d’un rassemblement mardi soir dans le Wisconsin, le président a dénoncé le comportement des démocrates. « Alors que nous créons des emplois et tuons des terroristes, les démocrates au Congrès font perdre son temps à l’Amérique avec des impostures démentes et des chasses aux sorcières insensées », a-t-il lancé à ses sympathisants.

États-Unis : de Johnson à Trump, une brève histoire de l'impeachment

  États-Unis : de Johnson à Trump, une brève histoire de l'impeachment Avec l'ouverture, mardi, du procès historique en destitution de Donald Trump, l'actuel président américain deviendra le troisième à faire l'objet d'une procédure d'impeachement. Retour en images sur les précédentes tentatives de destitution des locataires de la Maison Blanche. Le procès en destitution de Donald Trump débutera formellement ce mardi au Sénat américain. Le 45e président des États-Unis est seulement le troisième dans l'histoire duLe procès en destitution de Donald Trump débutera formellement ce mardi au Sénat américain. Le 45e président des États-Unis est seulement le troisième dans l'histoire du pays à subir l'affront d'un tel procès.

La Chambre des représentants votera mercredi pour transmettre au Sénat l'acte d'accusation contre Donald Trump , ultime étape avant l'ouverture du procès historique en destitution du président des Etats-Unis. Le procès devrait ensuite débuter le mardi 21 janvier .

Le procès devrait ensuite débuter le mardi 21 janvier . La résolution nommera aussi les élus démocrates chargés de porter l'accusation contre Donald Trump , soupçonné d'avoir abusé de sa fonction pour forcer l'Ukraine à salir un de ses rivaux puis d'avoir entravé l'enquête du Congrès.

  Le procès en destitution de Donald Trump pourrait s’ouvrir dès le 21 janvier © Copyright 2020, L'Obs

« Faits graves »

L’opposition est convaincue que le président a usé des moyens de l’Etat pour faire pression sur l’Ukraine afin qu’elle enquête sur le démocrate Joe Biden, son adversaire potentiel à la présidentielle de novembre. Ils l’accusent notamment d’avoir gelé une aide militaire cruciale pour ce pays en conflit armé avec son voisin russe, afin de parvenir à ses fins.

Les républicains, qui font bloc autour de Donald Trump, dénoncent, eux, une « chasse aux sorcières » sans fondement, nourrie selon eux par l’aversion de l’opposition pour ce président atypique.

Les démocrates, qui peuvent compter sur 47 voix (sur 100) au Sénat, sont conscients qu’ils n’ont quasiment aucune chance d’obtenir la destitution de l’ancien homme d’affaires new-yorkais, une majorité des deux tiers étant nécessaire. Mais ils espèrent faire émerger des informations embarrassantes pour Donald Trump.

Après Andrew Johnson en 1868 et Bill Clinton en 1999, « le Sénat va entamer le troisième procès en destitution d’un président en exercice », a souligné le chef de la minorité démocrate de la chambre haute, Chuck Schumer, en répétant que les faits reprochés à Donald Trump étaient « graves ».

En direct : l'ouverture du procès en destitution de Donald Trump devant le Sénat

  En direct : l'ouverture du procès en destitution de Donald Trump devant le Sénat Le premier jour du procès en destitution de Donald Trump doit déterminer les règles de la suite de la procédure, notamment la durée des débats : douze heures pour l'accusation et autant pour la défense, afin qu'elles exposent leurs arguments, puis seize heures de questions des sénateurs. Un calendrier "truqué" selon les démocrates. Suivez notre édition spéciale à partir de 19 h 30, heure de Paris. Au premier jour du procès en destitution du président Trump devant le Sénat, la première tâche sera d'adopter une résolution pour encadrer le déroulement de ce procès historique qui, à dix mois de la présidentielle, parasite la campagne de réélection du locataire de

Donald Trump devrait effectivement se retrouver embarqué dans un procès en destitution , et ce dès le 21 janvier prochain. De leur côté, les démocrates ont fait savoir ce mardi qu’ils comptaient présenter mercredi 15 janvier une résolution au vote de la chambre des représentants.

de Donald Trump débutera probablement mardi 21 janvier , a déclaré mardi le chef de la mardi 21 janvier , a déclaré mardi le chef de la majorité républicaine au Sénat Mitch McConnell. devant le chef de la Cour suprême chargé de superviser les débats, pourraient avoir lieu dès la fin de cette

Les démocrates réclament notamment la convocation de quatre proches conseillers de Donald Trump à qui l’exécutif avait interdit de participer à l’enquête de la Chambre. L’un d’eux, John Bolton, ancien conseiller à la sécurité nationale, s’est dit prêt à répondre à une convocation au Sénat. Mais la question a été reléguée à plus tard par Mitch McConnell et un consensus n’est pas garanti.

Sans témoins ni documents additionnels, « le procès au Sénat deviendra une farce, une réunion télévisée pour un procès fictif », a mis en garde Chuck Schumer, le chef de la minorité démocrate au Sénat.


AUSSI SUR MSN : États-Unis : les démocrates règlent leurs comptes dans le dernier débat télévisé 

Suivez-nous sur Facebook
Téléchargez l'application
Microsoft News
Abonnez-vous à la newsletter

Procès en destitution de Trump: les procureurs étayent leurs accusations .
Pour la deuxième journée consécutive, les démocrates déploient leur argumentaire contre le président américain devant le Sénat. Après une journée consacrée à l’exposé des faits, les procureurs se sont employés à prouver que Donald Trump s’est rendu coupable d’un des motifs prévus dans la Constitution pour destituer le président : trahison corruption ou autres crimes et délits majeurs. Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet L’audience débute par une prière… Mais passé la minute de recueillement, les flèches fusent depuis le pupitre d’où les procureurs étayent leurs accusations.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!