•   
  •   

Monde Pourquoi la future carte électorale américaine va avantager le Parti républicain

11:05  15 janvier  2020
11:05  15 janvier  2020 Source:   liberation.fr

Israël: la gauche va former une alliance en vue des législatives de mars

  Israël: la gauche va former une alliance en vue des législatives de mars Le parti travailliste israélien et le parti de gauche Meretz ont annoncé ce lundi 13 janvier leur alliance en vue des élections législatives du 2 mars avec l'objectif de contrer le Premier ministre de droite Benjamin Netanyahu. Le chef du parti travailliste-Gesher, Amir Peretz et celui du parti Meretz, Nitsan Horowitz, présenteront une liste commune nommée « EMET » (vérité) lors des prochaines élections, ont indiqué les deux formations dans un communiqué commun.

Pourquoi tant de pourquoi ? Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Tout cela est donc déjà très intense, mais les différentes issues sont incertaines. Que réserve l'année électorale américaine ? C'est la question du jour.

Des stickers du Parti républicain , le Grand Old Party (GOP), sur une étagère Le Parti républicain , qui dispose de la majorité dans ces deux chambres, joue donc gros ce 8 novembre. « La carte électorale de la Chambre est très favorable aux républicains , puisqu’ils l’ont redessinée en 2010

  Pourquoi la future carte électorale américaine va avantager le Parti républicain

Le prochain recensement devrait permettre à des Etats fidèles au parti de Donald Trump de compter davantage de grands électeurs pour les élections présidentielles 2024 et 2028.

270 to win : tous les Américains qui ont rêvé en se rasant d’occuper la Maison Blanche connaissent ce nombre magique. C’est celui de la majorité absolue des 538 grands électeurs qui, tous les quatre ans, sont élus en novembre Etat par Etat pour élire à leur tour le président des Etats-Unis.

Ce chiffre ne tombe pas du ciel. Chaque Etat compte en fait autant de grands électeurs que d’élus aux deux Chambres fédérales américaines : au Sénat, c’est deux pour tout le monde, tandis qu’à la Chambre des représentants (l’équivalent de notre Assemblée nationale), la répartition est faite en fonction de la population. La Californie, Etat le plus peuplé du pays, compte ainsi deux sénateurs et 53 représentants ; à l’autre extrémité démographique, le Wyoming compte, lui, deux sénateurs aussi, mais un seul représentant à la Chambre.

Présidentielle en Guinée-Bissau: le PAIGC conteste la compilation des résultats

  Présidentielle en Guinée-Bissau: le PAIGC conteste la compilation des résultats La Guinée-Bissau attend toujours la publication des résultats définitifs du second tour de la présidentielle du 29 décembre par la commission électorale. Selon les résultats provisoires, l’opposant Umaro Cissoco Emballo l’emporterait avec 53,55 % des voix contre 46,45 % pour Domingos Simoes Pereira, le candidat du PAIGC. En attendant les résultats, le PAIGC s’engage dans une bataille juridique. Après avoir fait une première requête auprès de la Cour suprême pour dénoncer des fraudes, le parti a saisi à nouveau cette instance pour contester des vices de procédures.

HONOLULU - Le Parti républicain a renoué samedi avec la victoire à Hawaï à la faveur d'une élection législative partielle. C'est la première fois

Même si plusieurs partis se présentent, seuls deux dominent : les partis républicain et démocrate. Alors comment le scrutin américain fonctionne-t-il ? Cette année, lors des dernières élections, le ticket démocrate alliait Hillary Clinton à Tim Kaine tandis que chez les Républicains , Donald Trump

Au total, cela fait 100 sénateurs et 435 représentants, soit presque 538 : les trois grands électeurs manquants sont ceux du district de Columbia (c’est-à-dire la capitale Washington), seul territoire américain ayant voix au chapitre présidentiel (depuis 1961) alors qu’il n’a pas d’élus à la Chambre et au Sénat.

Le Texas, «red state» et grand bénéficiaire

538 grands électeurs et majorité absolue à 270, c’est donc la règle, et ce depuis la présidentielle de 1964. Mais, tous les dix ans, les cartes sont en partie redistribuées : la répartition des sièges à la Chambre des représentants est en effet recalculée en fonction du recensement de la population, afin de suivre les évolutions démographiques du pays. Mécaniquement, le nombre de grands électeurs attribué à chaque Etat change donc aussi. La Géorgie a aujourd’hui quatre grands électeurs de plus que dans les années 70 (16 contre 12), tandis que l’Illinois en a perdu six sur la même période (de 26 à 20).

Côte d'Ivoire: la classe politique réagit à l'appel au dialogue de Blé Goudé

  Côte d'Ivoire: la classe politique réagit à l'appel au dialogue de Blé Goudé Charles Blé Goudé a prié le président Ouattara de réunir les principaux partis politiques de Côté d’Ivoire pour tenter de trouver une issue à la situation tendue qui prévaut à dix mois de l’élection présidentielle. Pour les partis d’opposition, c’est nécessaire. Pour le pouvoir, moins. Si Charles Blé Goudé a condamné une décision politique de la part du pouvoir ivoirien, l’ancien « général de la rue » a supplié Alassane Ouattara de réunir tous les acteurs de la crise post-électorale.Au PDCI d’Henri Konan Bédié, on approuve cette idée. Pour Maurice Kakou Guikahué, le secrétaire exécutif du parti « aujourd’hui, la tension est due au manque de dialogue.

Pourquoi cela est-il important ? Parce que si Hillary Clinton remporte la Floride et les 19 États qui ont voté pour le candidat présenté par le Parti démocrate à Le problème de la carte électorale est plus profond que Trump ou tout autre candidat. Ceux qui blâmeraient Trump pour la défaite en novembre

Je dirais non. Le parti a déjà frôlé la mort plusieurs fois. Il y aura peut-être une baisse de popularité, mais le problème avec les Il existe maintenant un nombre croissant d’électeurs qui ne se déclarent pas pour un parti politique spécifique et sont incorrectement classés comme des indépendants.

Le prochain redécoupage électoral se fera l’an prochain, en fonction du recensement 2020, après donc la présidentielle prévue en novembre. Mais le centre de recherche Election data services a d’ores et déjà publié ses prévisions pour ce redécoupage à partir des données 2019 du Bureau du recensement américain, rendues publiques en décembre. Et cela ressemble fort à une excellente nouvelle pour le Parti républicain.

  Pourquoi la future carte électorale américaine va avantager le Parti républicain

Selon toute vraisemblance, sept Etats devraient profiter du decennial census 2020 pour gagner des sièges à la Chambre des représentants, et donc des grands électeurs, au détriment de dix autres Etats. Or parmi les sept gagnants prévus, trois sont des red states : le Texas (+3 grands électeurs), le Montana (+1) et l’Arizona (+1) ont systématiquement voté pour le candidat républicain à l’élection présidentielle depuis 2000. A l’inverse, parmi les gagnants, seul l’Oregon (+1) est un blue state, fidèle démocrate depuis vingt ans. Les trois autres sont des swing states, ou purple states, des Etats indécis ayant voté trois fois pour un parti et deux pour l’autre sur les cinq dernières présidentielles : Floride (+2), Colorado (+1) et Caroline du Nord (+1).

Présidentielle au Togo: le parti d’opposition CAR quitte la Céni

  Présidentielle au Togo: le parti d’opposition CAR quitte la Céni Au Togo, le Comité d'action pour le renouveau (CAR) a annoncé, samedi à l'issue de son conseil national, le retrait de ses membres de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), et de tous ses démembrements. Le parti d’opposition a également annoncé son intention de ne pas prendre part à la présidentielle du 22 février. Les conditions, en l'état actuel, ne sont pas réunies pour un scrutin transparent et équitable estime le président du CAR, Yaovi Agboyibor : « Tous les partis ont dénoncé les conditions d’organisation des élections.

Pour les articles homonymes, voir GOP et Parti républicain . Le Parti républicain (en anglais : Republican Party , également surnommé Grand Old Party et abrégé en GOP), est l'un des deux grands partis politiques américains contemporains.

Une ex-candidate à la Maison-Blanche souhaite recompter les voix de la présidentielle américaine dans le Wisconsin, quand d'autres appellent Rien ne dit qu'un nouveau décompte des voix dans ses trois États pivots changerait l'issue du scrutin. Mais l'affaire, qui relance d'une part la controverse sur

La Californie en recul pour la première fois

Ces dix grands électeurs supplémentaires répartis sur sept Etats viennent logiquement d’ailleurs : dix autres Etats, à la démographie moins florissante sur la décennie écoulée, devraient perdre un grand électeur selon les projections d’Election Data Services. Et parmi eux, de très nombreux blue states comme la Californie, qui devrait pour la première fois de son histoire voir son nombre de représentants à la Chambre reculer (après avoir crû sans discontinuer de 4 en 1852 à 55 aujourd’hui), mais aussi le Minnesota, l’Illinois, l’Etat de New York et le Rhode Island. Ou même le Michigan et la Pennsylvanie, qui ont certes voté Trump en 2016 mais avaient systématiquement voté démocrate les trente années précédentes. A l’inverse, seuls deux Etats fidèlement républicains, la Virginie occidentale et l’Alabama, devraient perdre des grands électeurs.

Les conséquences de cette nouvelle répartition sont assez évidentes : elle devrait favoriser les desseins présidentiels républicains. Le système électoral américain est déjà favorable au Parti républicain en surreprésentant les Etats très grands mais très peu peuplés (grâce à la règle de deux sénateurs par Etat quelle que soit sa taille), plus souvent rouges que bleus. Avec la répartition attendue pour la décennie 2020, aucune des présidentielles depuis 2000 n’aurait changé de vainqueur mais toutes les victoires républicaines auraient été plus larges (Bush 2000 et 2004, Trump 2016) et celles d’Obama auraient été moins aisées.

Reste à voir si le recensement décennal 2020, qui sera mené le 1er avril, confirmera ces projections. D’autant qu’il s’agira du premier à proposer aux citoyens américains de répondre sur Internet ou par téléphone en plus des formulaires papiers exclusivement utilisés jusqu’en 2010, ce qui pourrait susciter quelques surprises. On en connaîtra le résultat en décembre, et la nouvelle répartition sera utilisée pour les élections présidentielles 2024 et 2028.

Iran: Donald Trump joue la carte de l'apaisement face à l'option militaire .
Le président américain Donald Trump a joué, mercredi 8 janvier, la carte de l'apaisement après des tirs de missiles iraniens sur des bases abritant des soldats américains en Irak. S'il a annoncé l'imposition immédiate de nouvelles sanctions économiques contre Téhéran, il n'a pas évoqué de réponse militaire, éloignant pour l'heure le spectre d'une escalade régionale. Après des représailles iraniennes contre des bases américaines en Irak qui n’ont pas fait de victime, Donald Trump a préféré jouer la carte de l’apaisement en privilégiant une réponse économique plutôt que militaire.« L’emphase est mise sur les sanctions économiques.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!