•   
  •   

Monde Erdogan veut forer dans une zone controversée en Méditerranée orientale

23:05  16 janvier  2020
23:05  16 janvier  2020 Source:   rfi.fr

Le gazoduc TurkStream et la Libye au centre de la visite de Poutine en Turquie

  Le gazoduc TurkStream et la Libye au centre de la visite de Poutine en Turquie Le président russe Vladimir Poutine est à Istanbul ce mercredi. Aux côtés de son homologue turc Recep Tayyip Erdogan, il doit inaugurer le gazoduc TurkStream. Mais le président russe vient aussi discuter des grands dossiers régionaux. À commencer par le conflit en Libye, où Ankara et Moscou soutiennent des camps opposés. Avec notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer Dernier-né des projets de la compagnie russe Gazprom, le gazoduc TurkStream, passant sous la mer Noire permettra à Moscou d'exporter son gaz vers la Turquie, mais aussi vers l'Europe en contournant l'Ukraine. Une cérémonie en grande pompe est prévue.

Le président Recep Tayyip Erdogan a déclaré jeudi 16 janvier que son pays allait commencer, « dès que possible », à faire des forages dans une zone contestée de la Méditerranée orientale riche en hydrocarbures, en vertu d’un accord signé avec le gouvernement de Tripoli.

La Turquie cherche à établir une " zone de sécurité" débarrassée des "terroristes" dans le nord de la Syrie pour permettre aux déplacés du conflit de s'y

«Nous allons commencer dès que possible les activités d'exploration et de forage» dans une zone contestée de Méditerranée orientale, a annoncé le président turc Recep Tayyip Erdogan, lors d'un discours à Ankara, le 16 janvier 2020. © Adem ALTAN / AFP «Nous allons commencer dès que possible les activités d'exploration et de forage» dans une zone contestée de Méditerranée orientale, a annoncé le président turc Recep Tayyip Erdogan, lors d'un discours à Ankara, le 16 janvier 2020.

Alors qu’un fragile cessez-le-feu en Libye est suspendu au sort d’une conférence sur la paix qui doit se tenir ce dimanche à Berlin, l’un des acteurs du conflit – la Turquie – prend le risque d’aggraver les tensions. Le président Recep Tayyip Erdogan a déclaré jeudi 16 janvier que son pays allait commencer, « dès que possible », à faire des forages dans une zone contestée de la Méditerranée orientale riche en hydrocarbures, en vertu d’un accord signé avec le gouvernement de Tripoli.

Au moins douze migrants morts dans le naufrage d'un bateau au large de la Grèce

  Au moins douze migrants morts dans le naufrage d'un bateau au large de la Grèce Le bateau, avec quelque 50 personnes à bord, a coulé au large de l'île de Paxi, alors qu'il tentait probablement de gagner l'Italie.

Erdogan a ajouté que la Turquie continuerait d’utiliser tous ses moyens diplomatiques et militaires pour assurer la stabilité à sa La Turquie explorera «bientôt» le gaz dans la Méditerranée orientale . La Turquie multiplie depuis plusieurs mois les initiatives en Méditerranée orientale où la découverte ces

C'est une découverte qui pourrait rebattre les cartes au Moyen- Orient . Celle du plus grand bassin gazier jamais mis au jour aux portes de l'Europe. L’enjeu est de taille. Au total, ce sont près de 3 500 milliards de mètres cubes de gaz naturel qui seraient enfouis en Méditerranée orientale , selon une

De notre correspondante à Istanbul

En déployant, à partir de début janvier, plusieurs dizaines de soldats en Libye, Recep Tayyip Erdogan a mis en pratique l’un des deux accords conclus fin novembre avec le Gouvernement d’union nationale (GNA), basé à Tripoli. Le président turc attend désormais que soit appliqué l’autre accord signé le même jour. Un accord de délimitation maritime, perçu comme une condition et une justification du soutien militaire de la Turquie au GNA.

Cet accord controversé permet à Ankara de revendiquer des droits sur des zones de la Méditerranée orientale riches en hydrocarbures. Il est vivement contesté par d’autres pays régionaux, notamment la Grèce, Chypre, l’Égypte et Israël. Recep Tayyip Erdogan entend pourtant envoyer « dès que possible » des navires dans cette zone pour y effectuer des forages, au risque d'aggraver les tensions.

Le président turc soutient que son accord avec Tripoli mettrait dans l’illégalité les pays qui voudraient « faire des explorations, des forages ou faire passer un gazoduc dans la zone située entre les plateaux continentaux de la Turquie et de la Libye sans leur aval ». Une référence claire au projet de gazoduc EastMed, qui vise à exporter vers la Grèce, puis vers le reste de l’Europe, du gaz extrait au large de Chypre et d’Israël.

L'UE met en garde la Turquie contre ses forages illégaux en Méditerranée .
Peu avant l'ouverture de la conférence internationale de Berlin sur la Libye, ce 19 janvier, l'Union européenne a mis en garde la Turquie contre tout forage illégal d'hydrocarbures en Méditerranée orientale. Et ce, notamment dans les eaux de Chypre. « Tous les membres de la communauté internationale doivent s'abstenir de toute action susceptible de porter atteinte à la stabilité et à la sécurité régionales », a indiqué le porte-parole du chef de la diplomatie européenne Josep Borrell dans un communiqué diffusé samedi 18 janvier.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 2
C'est intéressant!