•   
  •   

Monde Pour la première fois, un ministre japonais prend un congé paternité

19:05  17 janvier  2020
19:05  17 janvier  2020 Source:   nouvelobs.com

Affaire Carlos Ghosn: une conférence de presse très attendue et encadrée

  Affaire Carlos Ghosn: une conférence de presse très attendue et encadrée Dix jours après sa fuite du Japon et son arrivée au Liban, l’ex-patron de Renault-Nissan, Carlos Ghosn, va apparaître pour la première fois en public lors d’une conférence de presse très attendue à Beyrouth ce mercredi. On en sait un peu plus sur l'organisation de ce rendez-vous. avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh La conférence de presse sera organisée ce mercredi en début d'après-midi dans une salle du siège de l’Ordre de la presse libanaise, situé dans un quartier ultra-sécurisé puisque le bâtiment se trouve non loin de la résidence officielle du président du Parlement, Nabih Berri, la deuxième personnalité de l’Etat.

  Pour la première fois, un ministre japonais prend un congé paternité © Copyright 2020, L'Obs

Le ministre japonais de l’Environnement, Shinjiro Koizumi, benjamin du gouvernement, a fait part de son intention d’aménager dans la mesure du possible un congé de paternité dans son emploi du temps, une première dans le pays.

Au G20, l’ambivalence japonaise sur la place des femmes

Aucun ministre japonais en fonction n’avait jusqu’à présent fait une telle demande, sachant par ailleurs que l’on obtient généralement un portefeuille ministériel à un âge avancé dans l’archipel nippon.

Inciter les Japonais « à réellement prendre » ses congés

Shinjiro Koizumi, âgé de 38 ans et dont le premier enfant doit naître d’ici peu, veut être un modèle pour les autres pères, en suspendant autant que possible son travail pendant deux semaines, réparties sur trois mois après la naissance du nourrisson.

Au Japon, le «prévenu» Carlos Ghosn n'a pas redoré son blason

  Au Japon, le «prévenu» Carlos Ghosn n'a pas redoré son blason La conférence de presse de l'ex-PDG en fuite de Renault-Nissan a été suivie sans complaisance dans l'archipel. Le parquet de Tokyo a dénoncé des critiques contre le système judiciaire japonais «totalement inacceptables». Officielles ou officieuses, les réactions courroucées ne se sont pas fait attendre à Tokyo pendant et après la très agressive conférence de presse de Carlos Ghosn, vu au Japon comme un repris de justice en cavale. «Les allégations du prévenu Ghosn font abstraction de sa propre conduite et ses critiques unilatérales du système de justice pénale du Japon sont totalement inacceptables », a illico écrit dans un communiqué le parquet japonais, leq

« Je veux prendre au total deux semaines, hormis pour les obligations importantes », a déclaré le fils de l’ancien Premier ministre Junichiro Koizumi, dont les faits et gestes sont scrutés de près par les médias locaux, du fait de son statut d’étoile montante de la politique japonaise. Il a expliqué qu’il ne prendra pas deux semaines consécutives, travaillera de chez lui, fera des journées plus courtes de sorte à totaliser une quinzaine de jours de congés consacrés à son enfant.

TRIBUNE. « Les femmes sont aujourd’hui en surcharge les 1 000 premiers jours de l’enfant »

Le porte-parole de l’exécutif, Yoshihide Suga, a soutenu mercredi cette initiative, estimant « important de favoriser l’acceptation de la prise de congés paternité et inciter les intéressés à en faire la demande et à les prendre réellement ».

Au Japon, le «prévenu» Carlos Ghosn n'a pas redoré son blason

  Au Japon, le «prévenu» Carlos Ghosn n'a pas redoré son blason Dans la nuit de mardi à mercredi l’Iran a tiré des missiles sur deux bases américaines en Irak. Téhéran estime ainsi avoir riposté à l’assassinat ciblé du général iranien Qassem Soleimani par les Etats-Unis. Jusqu'où ira l'escalade entre les Etats-Unis et l'Iran ? Une émission préparée par Melissa Kalaydjan, Flore Simon et Hanane Saïdani.

Un impact sur le taux de natalité

Sur le papier, la loi japonaise est plutôt généreuse en termes de congés parentaux : elle autorise tant la mère que le père à faire une pause allant jusqu’à un an après la naissance d’un enfant. Ce congé peut par ailleurs être prolongé au-delà d’un an si aucune place en crèche n’est disponible.

Cependant en raison des préjugés tenaces envers les hommes au foyer au Japon, seulement 6 % des pères prennent des congés paternité, contre 80 % des mères parmi la population active. Par ailleurs, sur les rares hommes à prendre un tel congé, plus de 70 % d’entre eux sont absents moins de quinze jours de leur travail.

Le faible recours aux congés paternité est considéré comme l’une des multiples causes du très faible taux de natalité au Japon, que le gouvernement tente de redresser en augmentant les places en crèche et en incitant les femmes à retravailler après avoir eu des enfants.

Ghosn interrogé huit heures par jour en garde à vue ? Un procureur japonais dément .
Depuis que le nouveau Coronavirus s'est déplacé hors frontières chinoises, la Chine restreint les entrées et sorties du pays et de ses grandes villes. La ville de Wuhan, lieu de naissance du virus, est maintenant placée en quarantaine, état qui ne manque pas d'inquiéter ses habitants.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 2
C'est intéressant!