•   
  •   

Monde Irlande: manifestation contre une commémoration de la police royale irlandaise

03:05  18 janvier  2020
03:05  18 janvier  2020 Source:   rfi.fr

Les Irlandais face à leur histoire nationale sur Twitter

  Les Irlandais face à leur histoire nationale sur Twitter En Irlande, le gouvernement fait face à une volée de bois vert sur les réseaux sociaux depuis le début de la semaine. Le mot-dièse « Not My Taoiseach », en français « pas mon Premier ministre », figurait parmi les principaux sujets de discussion sur Twitter. Leo Varadkar a voulu commémorer, lors d’une cérémonie au château de Dublin, la Royal Irish Constabulary. La RIC, c’est l’ancêtre de la police irlandaise, avant l’indépendance de l’île. Une force britannique donc, mais composée principalement d’Irlandais, qui représentait les intérêts de la Couronne, notamment pendant la guerre d’indépendance dont on commémore, en ce moment, le centenaire.

Avec notre correspondante à Dublin, Emeline Vin. Venue profiter de la musique, Meabh ne comprend pas qu’on puisse envisager de commémorer la police royale irlandaise et ses mercenaires britanniques, les Black and Tans.

La police royale de l 'Ulster (anglais : Royal Ulster Constabulary, RUC) est une émanation de la police royale irlandaise . Elle maintint l'ordre en Ulster du 1er juin 1922 à 2001 date à laquelle elle devient le Service de police d' Irlande du Nord.

Une gravure du XIX e siècle représentant des officiers du Royal Irish Constabulary, la police royale irlandaise. © Universal History Archive/Universal Images Group via Getty Image Une gravure du XIX e siècle représentant des officiers du Royal Irish Constabulary, la police royale irlandaise.

Le gouvernement devait tenir ce vendredi 17 janvier une commémoration en hommage à la police royale irlandaise, responsable du maintien de l'ordre quand l'Irlande était encore britannique. Devant la polémique suscitée par l'initiative, la cérémonie a été reportée. Une manifestation de protestation s'est tenue malgré tout au château de Dublin.

Avec notre correspondante à Dublin, Emeline Vin

Venue profiter de la musique, Meabh ne comprend pas qu’on puisse envisager de commémorer la police royale irlandaise et ses mercenaires britanniques, les Black and Tans. « Beaucoup ont été envoyés ici pour maintenir l’ordre, mais ils ont été extrêmement violents, estime-t-elle. Ils ont brûlé des villages, ils ont violé, pillé… Ils ont fait des choses horribles ! La haine reste très forte envers les Black and Tans. »

Les Irlandais face à leur histoire nationale sur Twitter

  Les Irlandais face à leur histoire nationale sur Twitter Dans cette nouvelle revue de presse du 9 janvier : le prince Harry et son épouse sèment la pagaille à Buckingham Palace, la "désescalade" entre l’Iran et les États-Unis, et les cyclistes ont, eux aussi, leur airbag.

La Police royale irlandaise (anglais : Royal Irish Constabulary, RIC) a été créée par la Grande-Bretagne en 1822 pour maintenir l'ordre en Irlande . Elle comptait plus de 8 600 policiers en 1841. Selon les règlements en place quant au recrutement

La guerre d'indépendance irlandaise ( irlandais : Cogadh na Saoirse), guerre anglo- irlandaise ou Tan War désigne la campagne de guérilla que mène l'Armée républicaine irlandaise (IRA) contre la Police royale irlandaise (RIC), l'armée britannique et les Black and Tans en Irlande

La commémoration a été reportée. Peadar Toibin, organisateur du rassemblement et fondateur du parti nationaliste Aontu, réclame son annulation. « C’était une force coloniale britannique. Le gouvernement essaie de dresser une équivalence entre ceux qui ont supprimé les droits démocratiques du peuple irlandais, et ceux qui ont tant sacrifié pour la liberté des Irlandais. Quand l’État commémore quelque chose, ça lui donne de la valeur… »

Une cinquantaine de personnes ont répondu à son appel, comme Luke, 21 ans. « Le gouvernement n’a pas consulté les personnes concernées. Mon arrière-grand-père a été condamné à mort par la R.I.C. (Royal Irish Constabulary) pour son implication dans l’insurrection de 1916. Certains de ses enfants sont toujours en vie, ma grand-mère est toujours en vie, et elle a été blessée ! Évidemment, aucun ancien combattant n’est encore vivant, mais leurs enfants, si. »

La date de la nouvelle commémoration n'a pas été annoncée. Ni la forme que celle-ci prendra.

Escale fatale (Arte) : Le thriller irlandais porté par la frenchie Aïssa Maïga .
Les trois premiers épisodes de cette série venue d’Irlande sont à voir ce jeudi 23 janvier 2020, à partir de 20h55 sur Arte. © Spiral Pictures Les trois premiers épisodes de cette série venue d’Irlande sont à voir ce jeudi 23 janvier 202 Ce jeudi soir en prime, Arte donne le coup d’envoi d’Escale fatale. Direction Dublin, où une famille de réfugiés nigérians, Abeni et ses fils Isaiah et Oba, se retrouve dans un centre pour demandeurs d'asile. Huit ans plus tard, leur requête n'a toujours pas abouti. Un matin, près du centre, la police trouve le cadavre d'une adolescente.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!