•   
  •   

Monde L'enquête sur les journalistes russes tués en Centrafrique en 2018 au point mort

01:05  20 janvier  2020
01:05  20 janvier  2020 Source:   rfi.fr

Centrafrique: situation toujours tendue à Alindao après des affrontements

  Centrafrique: situation toujours tendue à Alindao après des affrontements En Centrafrique, des combats se sont produits la semaine dernière dans la ville d’Alindao entre les Forces armées centrafricaines (FACA) et l'Unité pour la paix en Centrafrique (UPC), lequel se retrouve de nouveau sous le feu des critiques. En Centrafrique, la semaine dernière, un accrochage a eu lieu à Alindao entre les Forces armées centrafricaines (FACA) et ceux de l'Unité pour la paix en Centrafrique (UPC) après que le groupe armé a arrêté un membre des FACA en ville. Chacun des deux groupes, en venant chercher ses blessés, a cru à l’arrivée de renforts, créant une montée des violences. Des maisons, des commerces et une partie des camps de déplacés ont été brûlés.

Les photos des journalistes tués exposées devant la Maison centrale des journalistes russes à Moscou, le 1er août 2018 . S'achemine-t-on vers un enterrement de l ' enquête sur le meurtre de trois journalistes russes en Centrafrique il y a plus d'un an et demi ?

Le reporter, le documentariste et le caméraman enquêtaient sur le groupe russe Wagner qui emploie des mercenaires, présents en RCA depuis début 2018 . … Centrafrique : RSF réclame une enquête sur l 'assassinat de journalistes russes - Продолжительность: 4:00 FRANCE 24 4 499 просмотров.

Les photos des journalistes tués exposées devant la Maison centrale des journalistes russes à Moscou, le 1er août 2018. © Vasily MAXIMOV / AFP Les photos des journalistes tués exposées devant la Maison centrale des journalistes russes à Moscou, le 1er août 2018.

S'achemine-t-on vers un enterrement de l'enquête sur le meurtre de trois journalistes russes en Centrafrique il y a plus d'un an et demi ? Le n° 2 du Comité d'enquête de la Fédération de Russie a annoncé en début de semaine au journal russe Kommersant les conclusions provisoires de son enquête sur ce triple meurtre commis dans la nuit du 30 au 31 juillet 2018. Tout comme le gouvernement centrafricain, il parle d'un « crime crapuleux commis par des inconnus armés ».

«Mobilisation illimitée» en Guinée: timide retour au calme après des heurts

  «Mobilisation illimitée» en Guinée: timide retour au calme après des heurts En Guinée, une nouvelle journée de mobilisation avait lieu à l’appel du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), un collectif de partis, de syndicats et de membres de la société civile qui a lancé lundi 13 janvier un mot d'ordre de mobilisation illimitée contre le projet de nouvelle Constitution initié par le président guinéen Alpha Condé. Des heurts ont été signalés par endroits en Guinée. Selon les autorités et l'opposition,Des heurts ont été signalés par endroits en Guinée. Selon les autorités et l'opposition, deux personnes ont trouvé la mort ce mardi 14 janvier.

Le Comité d' enquête de Russie a ouvert une enquête pénale. 11:54 03 Août 2018 . Moscou révèle l’objectif de l’exécution des journalistes russes Après l’affaire des trois journalistes russes tués , retour sur la situation en Centrafrique . Trois ans après la signature des accords de Bangui, le pays

Trois journalistes russes ont été tués lundi soir en République centrafricaine. Lire aussi: En Centrafrique , la peur du génocide. TsUR a publié de nombreuses enquêtes sur la corruption dans Moscou a depuis début 2018 déployé des formateurs militaires à Bangui, livré des armes à l’armée

Le vice-président du Comité d'enquête russe, un organisme d'enquête qui dépend directement du président Vladimir Poutine, est formel : les trois journalistes ont été tués pour un motif purement « crapuleux ».

Ils auraient refusé de remettre de leur plein gré « leurs effets personnels et leur matériel » à un groupe d'hommes armés non identifiés, qui les ont tout simplement fusillés.

C'est pratiquement mot pour mot les conclusions rendues publiques par le gouvernement centrafricain en août 2018, une version diamétralement opposée à l'enquête très fouillée du Centre de gestion des investigations.

C'est cette même organisation financée par l'opposant russe en exil Mikhaïl Khodorkovski qui avait dépêché les trois journalistes en Centrafrique pour y enquêter sur de possibles activités de mercenariat de l'entreprise russe Wagner, qui appartient à un proche du président russe.

Centrafrique: ouverture du procès des crimes de Bangassou

  Centrafrique: ouverture du procès des crimes de Bangassou Le procès des crimes commis à Bangassou en 2017 s'est ouvert ce 15 janvier à Bangui, en Centrafrique. Kévin Béré Béré, l'un des commandants de zone de la milice anti-balaka de la ville, était le premier appelé à la barre. Un grand procès concernant les crimes commis à Bangassou et sa région en 2017 s'est ouvert ce 15 janvier à Bangui, en Centrafrique, devant la cour criminelle. Plus de 30 prévenus sont présents devant la barre, dont le général Pino Pino ou Kevin Béré-Béré, jugés pour différents crimes, notamment le meurtre d’une dizaine de casques bleus ou l’attaque du quartier de Tokoyo à Bangassou qui a fait plusieurs dizaines de morts et des centaines de déplacés.

Le mystère reste entier autour de l’assassinat de trois journalistes russes en Centrafrique . Une affaire qui remonte à juillet dernier, mais qui revient

Trois journalistes russes ont été assassinés en Centrafrique . Ils enquêtaient sur la société de mercenaires russes Wagner. Ils étaient estimés pour leurs enquêtes et leur indépendance. Les réactions en Russie ont été fortes après la mort de trois journalistes , tués en Centrafrique dans la

Selon le Centre de gestion des investigations qui s'appuie sur un procès-verbal de la gendarmerie centrafricaine, les victimes ont été la cible de tueurs professionnels qui les pistaient, deux jours à peine après leur arrivée dans ce pays.

Le gouvernement centrafricain qui n'a jamais contesté l'authenticité de ce document s'est refusé à tout commentaire.

Enfin, cette version peine également à convaincre Reporter sans frontières, qui appelle à « une enquête internationale indépendante », notamment pour la soustraire à l'influence russe en Centrafrique.

Centrafrique: l’ancien président François Bozizé sort de son silence .
A Wuhan, l'épicentre de l'épidémie de coronavirus, la vie est comme suspendue. Les rues sont désertes, les magasins et entreprises fermés. L'économie tourne au ralenti. Mais à l'extérieur des frontières chinoises aussi, le virus fait trembler le monde des affaires. Les compagnies aériennes sont touchées, tout comme les sociétés dont une partie de la production a lieu en Chine.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!