•   
  •   

Monde Incendies en Australie : bilan catastrophique pour les animaux et les plantes

13:00  20 janvier  2020
13:00  20 janvier  2020 Source:   parismatch.com

Australie : un pompier meurt dans les flammes

  Australie : un pompier meurt dans les flammes A Omeo, dans l'Etat de Victoria en Australie, un pompier de 60 est mort samedi alors qu'il combattaient un incendie.Le bilan des victimes s'est donc alourdi alors que les combattants du feu profitaient d'une météo plus fraîche pour diriger des brûlis et renforcer les lignes de confinement des incendies. Le Premier ministre Scott Morrison a par ailleurs déclaré sur la chaîne de télévision ABC qu'il était "nécessaire" de lancer une commission d'enquête sur les incendies, lui dont la gestion de la crise suscite des critiques persistantes.

Sur le plan du règne animal , le bilan est lui aussi catastrophique . Une course contre la montre est engagée pour sauver un maximum d' animaux , notamment des koalas, victimes des incendies dévastateurs sur l'île Kangourou, connue pour être les "Galapagos" de l' Australie .

L’ Australie est réputée pour abriter quelques unes des créatures les plus dangereuses de la planète, mais également certains des animaux les plus attendrissants et les plus rares au monde. La faune occupe une place si importante en Australie que ce sont kangourous, koala

Plus d'un milliard d'animaux ont péri dans la vague sans précédent d'incendies qui a ravagé l'Australie pendant des mois.

  Incendies en Australie : bilan catastrophique pour les animaux et les plantes © REUTERS/Tracey Nearmy

Les feux en Australie ont brûlé plus de la moitié de l'habitat connu de 100 plantes et animaux menacés, dont 32 espèces en danger critique d'extinction, a annoncé lundi le gouvernement. Plus d'un milliard d'animaux ont péri dans la vague sans précédent d'incendies qui a ravagé l'est et le sud de l'île pendant des mois, brûlant une étendue plus grande que celle du Portugal. Un bilan précis pour la faune et la flore ne sera établi que dans plusieurs semaines, car il reste des feux et certaines zones brûlées sont encore trop dangereuses à explorer, selon les autorités.

Australie : le "méga-feu" est sous contrôle, de la pluie enfin attendue

  Australie : le Après trois mois de lutte, les pompiers sont parvenus à maîtriser l'immense brasier qui brûlait de manière incontrôlée au sud-est du pays. © afp.com/PETER PARKS Liés à une sécheresse particulièrement grave en Australie, ces incendies durent depuis près de trois mois. L'horizon devrait enfin s'éclaircir sur l'île-continent. Les pompiers australiens ont annoncé avoir réussi ce lundi à maîtriser le plus important "méga-feu" du pays qui était hors de contrôle depuis presque trois mois alors qu'un temps pluvieux est attendu, dans l'État de Nouvelle-Galles du Sud.

Après la Nouvelle-Galles du Sud et Sydney, c’est au tour des côtes de l’ Australie du sud d'être sous la menace “ catastrophique ” de feux de brousse. Des températures anormalement élevées, une sécheresse durable et du vent fort attisent le risque. Karine Durand vous explique la situation météo.

Elle a rappelé que la situation était catastrophique et appelé les habitants à se mettre à l'abri. En Tasmanie, une centaine de maisons ont été ravagées par les incendies et beaucoup de personnes sont portées disparues même si on ne déplore pour l 'heure aucune victime.

A voir aussi : La pluie s'abat enfin sur l'Australie, l'espoir renaît

Mais le ministère de l'Environnement et de l'Energie a d'ores et déjà publié une liste préliminaire des espèces menacées de plantes, animaux et insectes qui ont perdu plus de 10% de leur habitat répertorié. Plus de 80% des habitats connus ou probables de 49 espèces ont subi les flammes, tandis que 65 autres espèces ont vu 50 à 80% de leurs aires de peuplement affectées. «Certaines espèces sont plus vulnérables au feu que d'autres et certaines zones ont été plus gravement brûlées que d'autres, donc une analyse plus approfondie sera nécessaire avant de pouvoir évaluer pleinement l'incidence des incendies sur le terrain», a déclaré Sally Box, commissaire aux Espèces menacées.

Ils veulent introduire le koala en Nouvelle-Zélande, fausse bonne idée ?

  Ils veulent introduire le koala en Nouvelle-Zélande, fausse bonne idée ? Une pétition signée par des milliers de personnes demande à ce que le koala soit introduit en Nouvelle-Zélande afin de sauver cette espèce menacée par les feux de forêt.Au terme d'une étude, le professeur Chris Dickman, de l'Université de Sydney, a estimé dans un communiqué publié la semaine dernière qu'un milliard d'animaux avaient péri, un chiffre qui inclut les mammifères, les oiseaux et les reptiles, mais pas les insectes ni les invertébrés.

En Australie , la plupart des plantes sont parfaitement adaptées aux conditions arides/sèches du continent. Ils poussent principalement le long des cours d’eau et servent d’abri à de nombreux animaux . Les plantes natives australiennes sont aussi très sollicitées pour leurs vertus médicinales.

Pourquoi le bilan est-il catastrophique ? Pourquoi est-ce mauvais pour la santé de devenir vegan ? Dans cette vidéo, je t'explique pourquoi mes deux années de véganisme sont catastrophiques . Cela fait déjà deux ans que j'ai décidé d'arrêter la viande et tous les autres produits d'origine animale

272 plantes, 16 mammifères, 14 grenouilles menacées

A lire aussi : Australie : reportage sur l'île-refuge des koalas

Les espèces menacées victimes des incendies comprenaient 272 plantes, 16 mammifères, 14 grenouilles, neuf oiseaux, sept reptiles, quatre insectes, quatre poissons et une araignée, a indiqué le ministère. Sur les 32 espèces en danger critique d'extinction touchées par les incendies, la plupart étaient des plantes, et il y avait également des grenouilles, des tortues et trois types d'oiseaux, a-t-on ajouté de même source.

Sur le plan humain, la crise des feux de forêts a fait 28 morts. Ils ont détruit de vastes superficies de forêts vierges, décimé du bétail dans les fermes et détruit quelque 2 000 maisons.

Australie: trois Américains tués dans le crash d'un avion bombardier d'eau .
Depuis le début du mois de janvier, des milliers d'habitants de Rio font face à une crise de l'eau courante : elle est trouble et malodorante dans de nombreux quartiers de la ville. En cause : la présence en quantité anormale de géosmine, une substance produite par des micro-algues qui prolifèrent dans l'eau. Les autorités locales et la compagnie en charge de la distribution assurent qu'il n'y a rien de dangereux mais de nombreux habitants ayant bu l'eau du robinet, même filtrée, se sont plaints de nausées et de maux de ventre. Reportage de Fanny Lothaire et Pierre Le Duff.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!