•   
  •   

Monde Le procès en destitution de Donald Trump en six questions

23:05  20 janvier  2020
23:05  20 janvier  2020 Source:   rfi.fr

Destitution de Trump: l'acte d'accusation transmis au Sénat ce mercredi

  Destitution de Trump: l'acte d'accusation transmis au Sénat ce mercredi Aux États-Unis, le procès de Donald Trump devrait commencer mardi 21 janvier. La cheffe de la majorité démocrate à la chambre, Nancy Pelosi, organise un vote ce mercredi sur la transmission à la Chambre haute des articles de l’acte d’accusation. Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet Ce vote est indispensable à la poursuite de la procédure. Depuis près d'un mois, Nancy Pelosi recule l'échéance. La Chambre avait adopté le 18 décembre l’acte d’accusation du président.

Quels sont les chefs d’accusation retenus contre Donald Trump ? Donald Trump fait face à deux chefs d’accusation. Le président sera d'abord jugé pour abus de pouvoir dans l'affaire ukrainienne. Au cœur de l'accusation : un coup de téléphone, révélé par un lanceur d'alerte

Donald Trump sera défendu par son équipe d’avocats, et l’accusation portée par une équipe de sept élus de la Chambre des représentants, tous démocrates. Comment le procès va-t-il se dérouler ? On en saura davantage lorsque les sénateurs auront voté, sans doute mardi soir, la résolution présentant

Le sergent d'armes Paul Irving et la greffière de la Chambre Cheryl Johnson s'apprêtent à remettre les articles de mise en accusation contre le président Donald Trump à la secrétaire du Sénat Julie Adams à Capitol Hill à Washington, le 15 janvier 2020. © Jose Luis Magana/ Pool via REUTERS Le sergent d'armes Paul Irving et la greffière de la Chambre Cheryl Johnson s'apprêtent à remettre les articles de mise en accusation contre le président Donald Trump à la secrétaire du Sénat Julie Adams à Capitol Hill à Washington, le 15 janvier 2020.

Après les prestations de serment de la semaine dernière, c'est ce mardi 21 janvier que s’ouvrent les débats du procès en destitution de Donald Trump au Sénat. Seuls deux présidents avant lui – Bill Clinton et Andrew Johnson – ont fait face à une telle procédure. Ils ont été acquittés.

Quels sont les chefs d’accusation retenus contre Donald Trump ?

Procès en destitution de Donald Trump: le calme avant la tempête

  Procès en destitution de Donald Trump: le calme avant la tempête Si lundi est un jour férié aux États-Unis, tous les élus se préparent activement à aborder la journée historique du mardi 21 janvier, où doit s’ouvrir le procès en destitution de Donald Trump au Sénat. Avec notre correspondante à Washington,Anne Corpet Le président est furieux de devoir affronter un procès en destitution. Il l’a fait savoir en lettres capitales sur Twitter, mais il affiche un optimiste sans faille : « Le procès va êtreAvec notre correspondante à Washington,Anne Corpet

🇺🇸 Donald Trump s'entoure de juristes très médiatiques pour son procès en destitution au Sénat.…

Les Républicains disposent d'une majorité au Sénat, il faudrait donc la défection d'une vingtaine de sénateurs républicains pour que le président soit

Donald Trump fait face à deux chefs d’accusation. Le président sera d'abord jugé pour abus de pouvoir dans l'affaire ukrainienne. Au cœur de l'accusation : un coup de téléphone, révélé par un lanceur d'alerte, entre le président américain et son homologue ukrainien Volodymyr Zelenskiy. Donald Trump est accusé d'avoir fait pression sur ce dernier pour que Kiev enquête sur le fils de Joe Biden, son potentiel adversaire démocrate à la présidentielle, en mettant notamment dans la balance une aide militaire cruciale des États-Unis à l'Ukraine. En outre, les démocrates reprochent au président d'avoir ensuite bloqué la transmission de documents et de témoignages lors de leur enquête à la Chambre des représentants. C'est l'autre chef d'accusation : entrave au travail du Congrès.

Destitution : les avocats de Trump présentent leur ligne de défense

  Destitution : les avocats de Trump présentent leur ligne de défense Leurs arguments reprennent ceux avancés depuis le mois de septembre par Donald Trump et les républicains. © afp.com/SAUL LOEB Donald Trump lors d'un meeting de campagne à Toledo dans l'Ohio, le 9 janvier 2020 Les avocats de Donald Trump ont présenté samedi leur ligne de défense à trois jours de l'ouverture des débats au procès en destitution du président des États-Unis. Une procédure qu'ils jugent inconstitutionnelle et "dangereuse".

Le procès en destitution du président Donald Trump a commencé jeudi au Sénat avec la lecture solennelle de l'acte d'accusation du président républicain, le

Il y a eu Andrew Johnson et Bill Clinton. Il y aura désormais Donald Trump . Visé par une procédure d'impeachment, le milliardaire américain va être le

Dans undossier de 111 pages, les démocrates invitent le Sénat à condamner et à destituer Donald Trump en raison de « preuves accablantes ». Pour l'accusation, il a mis en danger la sécurité nationale.

Quelle est la ligne de défense de Donald Trump ?

États-Unis : de Johnson à Trump, une brève histoire de l'impeachment

  États-Unis : de Johnson à Trump, une brève histoire de l'impeachment Avec l'ouverture, mardi, du procès historique en destitution de Donald Trump, l'actuel président américain deviendra le troisième à faire l'objet d'une procédure d'impeachement. Retour en images sur les précédentes tentatives de destitution des locataires de la Maison Blanche. Le procès en destitution de Donald Trump débutera formellement ce mardi au Sénat américain. Le 45e président des États-Unis est seulement le troisième dans l'histoire duLe procès en destitution de Donald Trump débutera formellement ce mardi au Sénat américain. Le 45e président des États-Unis est seulement le troisième dans l'histoire du pays à subir l'affront d'un tel procès.

A la veille de l’ouverture de son procès en destitution , les avocats de Donald Trump ont appelé, lundi 20 janvier, le Sénat américain, chargé des débats, à l’acquitter. Ils estiment par ailleurs que Trump a exercé de plein droit ses prérogatives en s’opposant aux requêtes de la Chambre des représentants.

À l'ouverture de son procès en destitution , jeudi, Donald Trump a été accusé de "savoir exactement ce qui se passait" quant aux pressions exercées sur

Pour les avocats de Donald Trump, qui ont publié pour la première fois ce week-end une réponse aux accusations, la procédure est « constitutionnellement irrecevable ». Ils avancent que la procédure est « une perversion dangereuse » de la Constitution et attaque « le droit des Américains à choisir librement leur président ». C'est l'argument principal martelé par Donald Trump dans ses tweets depuis déjà plusieurs mois. La défense nie aussi les faits qui sont reprochés au milliardaire. Elle souligne notamment que l'aide militaire a bien été débloquée. En omettant toutefois de préciser qu’entre-temps, le scandale avait éclaté… Les avocats de Donald Trump ont appelé lundi le Sénat américain à l'acquitter « immédiatement ».

En direct : l'ouverture du procès en destitution de Donald Trump devant le Sénat

  En direct : l'ouverture du procès en destitution de Donald Trump devant le Sénat Le premier jour du procès en destitution de Donald Trump doit déterminer les règles de la suite de la procédure, notamment la durée des débats : douze heures pour l'accusation et autant pour la défense, afin qu'elles exposent leurs arguments, puis seize heures de questions des sénateurs. Un calendrier "truqué" selon les démocrates. Suivez notre édition spéciale à partir de 19 h 30, heure de Paris. Au premier jour du procès en destitution du président Trump devant le Sénat, la première tâche sera d'adopter une résolution pour encadrer le déroulement de ce procès historique qui, à dix mois de la présidentielle, parasite la campagne de réélection du locataire de

Qui sont les protagonistes de ce procès ?

Procès en destitution de Trump: l'accusation a trois jours pour convaincre

  Procès en destitution de Trump: l'accusation a trois jours pour convaincre Après la séance marathon de mardi consacrée à l’établissement de la procédure, la parole est ce mercredi 22 janvier à l’accusation. Les démocrates disposent de trois jours pour tenter de convaincre les sénateurs de la culpabilité du président Trump qui est accusé d’abus de pouvoir et d’obstruction au Congrès. Avec notre correspondante à Washington,Anne Corpet Le front républicain a montré au long des 13 heures d’audience de mardi qu’il était soudé et décidé à soutenir coute que coute Donald Trump et à obtenir rapidement son acquittement.

♦ Les 100 sénateurs sont les jurés de procès, présidé par le patron de la Cour suprême, John Roberts.

♦ L’équipe d'accusation est constituée de sept procureurs désignés par la Chambre des représentants, qui a mené l’enquête et inculpé le président. Ils sont emmenés par le démocrate Adam Schiff, bête noire de Donald Trump.

♦ La défense est menée par l'avocat de la Maison Blanche, Pat Cipollone. Il est notamment épaulé par deux avocats célèbres : le très médiatique constitutionnaliste Alan Dershowitz, qui a défendu plusieurs célébrités réputées « indéfendables » comme O. J Simpson, et Keneth Starr, qui avait été au cœur de l'affaire Lewinsky et du procès en destitution de l'ex-président Bill Clinton.

Comment va se dérouler le procès ?

Procès en destitution de Trump: les procureurs étayent leurs accusations

  Procès en destitution de Trump: les procureurs étayent leurs accusations Pour la deuxième journée consécutive, les démocrates déploient leur argumentaire contre le président américain devant le Sénat. Après une journée consacrée à l’exposé des faits, les procureurs se sont employés à prouver que Donald Trump s’est rendu coupable d’un des motifs prévus dans la Constitution pour destituer le président : trahison corruption ou autres crimes et délits majeurs. Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet L’audience débute par une prière… Mais passé la minute de recueillement, les flèches fusent depuis le pupitre d’où les procureurs étayent leurs accusations.

Première étape ce mardi : fixer les règles. Les sénateurs vont décider du temps alloué aux présentations de l'accusation et de la défense, déterminer la durée des questions posées ensuite par les sénateurs. Ils devront aussi se prononcer sur un point essentiel : y aura-t-il ou non des témoins cités à comparaître ? Les démocrates souhaitent interroger de proches conseillers du président, ce que Donald Trump leur avait refusé lors de l'enquête menée par la Chambre des représentants, rappelle Corentin Sellin, spécialiste des États-Unis.

Procès en destitution: la défense de Donald Trump compte faire court

  Procès en destitution: la défense de Donald Trump compte faire court Après trois jours consacrés à l’accusation, les avocats de Donald Trump ont entamé ce samedi matin leur plaidoirie dans le procès en destitution du président américain. La défense du président a prévenu vouloir exposer rapidement ses arguments. Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet Après trois jours consacrés au réquisitoire des démocrates en faveur d'une destitution, la défense de Donald Trump n’a plaidé que deux heures ce samedi. Et d'emblée elle a prévenu : elle ne compte pas utiliser la totalité des 24 heures qui lui sont imparties.

S'il n'y a pas de témoins, poursuit Corentin Sellin, le procès devrait être très court et être bouclé en deux semaines. Si des personnes sont appelées à témoigner, le processus pourrait durer environ un mois. Pour Bill Clinton, le procès avait duré cinq semaines, et trois mois pour Andrew Johnson au XIXe siècle. Donald Trump a lui-même prédit la semaine dernière que tout serait « très vite » bouclé. Le chef des républicains au Sénat, Mitch McConnell, semble sur la même longueur d'onde. Un procès court permettrait au président de célébrer son acquittement lors de son discours annuel sur l'État de l'Union prévu le 4 février.

Donald Trump peut-il être destitué ?

Pour le vote des règles qui encadreront ce procès, comme pour le vote final, le rapport de force au Sénat est défavorable aux démocrates. La majorité des deux tiers, soit 67 sénateurs, est indispensable pour destituer un président. Les démocrates n’ont que 47 élus au Sénat : il leur faudrait donc convaincre 20 sénateurs républicains de retourner leur veste. Hypothèse très peu probable.

Pourquoi les démocrates lancent-ils une procédure perdue d’avance ?

En pleine campagne pour la présidentielle, les démocrates cherchent à mobiliser leur électorat et présenter Donald Trump sous un mauvais jour. C’est d’ailleurs ce que leur reproche la défense du président. Elle les accuse de vouloir interférer dans l'élection du 3 novembre. À qui profitera la procédure ? Pour l'instant, la côte de popularité du président reste stable.

Procès en destitution: la défense de Donald Trump compte faire court .
Après trois jours consacrés à l’accusation, les avocats de Donald Trump ont entamé ce samedi matin leur plaidoirie dans le procès en destitution du président américain. La défense du président a prévenu vouloir exposer rapidement ses arguments. Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet Après trois jours consacrés au réquisitoire des démocrates en faveur d'une destitution, la défense de Donald Trump n’a plaidé que deux heures ce samedi. Et d'emblée elle a prévenu : elle ne compte pas utiliser la totalité des 24 heures qui lui sont imparties.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!